Accueil Blogues

Blogues

Une industrie première de classe

Une industrie première de classe

Il est facile ces jours-ci de tomber dans le pessimisme généralisé et de partager la vision populaire (et journalistique) de l'industrie papetière, c'est-à-dire celle d'une industrie sur le déclin. Mais entre la fermeture pour une période indéfinie de Papiers Fraser à Thurso et la véritable saga de la restructuration financière d'AbitibiBowater, j'ai été (heureusement) ramené à la réalité par un dossier du journal Les Affaires du 30 mai sur le développement durable.

Lire la suite...
 

Saisir l'opportunité

Saisir l'opportunité

L'être humain maîtrise la fabrication du papier depuis des milliers d'années. Que ce soit le papyrus sous les Égyptiens, ou le papier parchemin au Moyen-âge, la fabrication du papier a toujours été perçue comme un métier noble, un art maîtrisé par un petit nombre. Dans la France du 17e siècle, par exemple, l'apprentissage de la fabrication du papier était une carrière que l'on pratiquait toute une vie, jusqu'à l'obtention du titre convoité de maître papetier. On avait auparavant occupé les métiers d'ouvreur (formation du papier à partir de pâte), de coucheur (déposer la feuille sur le feutre), de leveur (séchage du papier) et de salleran (une forme d'encollage du papier). Le maître papetier, qui coordonnait toutes ces activités, marquait sa production en fin de ligne en signant son nom ou ses initiales en filigrane sur la feuille de papier.

Lire la suite...
Page 8 sur 8
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
nalco banner
enerquin air banner
buckman banner
fpinnovations banner
kemira banner
tecumseth banner
cristini banner
banniere BIOFOR International
banniere PaperWeek Canada
le maitre papetier