Accueil Blogues APFC Qui sont ceux qui travaillent dans l’industrie forestière? Des gens incroyables, bien sûr!

Qui sont ceux qui travaillent dans l’industrie forestière? Des gens incroyables, bien sûr!

Envoyer Imprimer PDF

Vous êtes-vous déjà arrêté à penser à la raison pour laquelle vous travaillez là où vous travaillez? Ou aux gens avec qui vous travaillez et à leurs propres raisons de le faire? Il m'arrive à l'occasion d'y penser et j'aimerais partager quelques expériences récentes.

D'abord, un peu de contexte. J'ai une carrière professionnelle qui s'étend sur 20 ans et qui m'a permis de voyager et de rencontrer des milliers de personnes de différents horizons et de différentes occupations d'un océan à l'autre. Depuis 13 ans, je travaille à l'APFC et rencontre des employés dans tout le Canada (est-ce que je vous ai dit que j'adore mon travail?!)

Revenons au point qui nous intéresse... mes récentes expériences...

Chaque hiver, l'Association technique des pâtes et papiers du Canada (PAPTAC) tient sa semaine du papier. C'est une agréable occasion de rencontrer des gens qui travaillent dans les usines de pâtes et papiers partout au pays, du personnel des services généraux des entreprises ainsi qu'une variété de fournisseurs du secteur. Grâce à mon poste dans l'industrie, j'ai la chance d'y rencontrer bon nombre de visages familiers et de rattraper le temps perdu avec des amis et associés de partout au pays. Cette année, à cette occasion, PAPTAC a remis ses prix habituels pour des contributions au secteur, reconnaissant essentiellement la communauté à la base de l'industrie. Le prix Bâtisseur de l'industrie des pâtes et papiers, un prix important, a été remis aux frères Lemaire (Alain, Bernard et Laurent) pour souligner le 50e anniversaire de Cascades Inc., la compagnie qu'ils ont fondée. J'ai eu le privilège d'être assis avec Alain lors de la cérémonie. On pouvait voir clairement qu'il est très fier des accomplissements de ses frères, de lui-même et de leurs employés. Bravo!

Puis, la semaine dernière, j'ai eu le grand plaisir de présenter, au nom de l'APFC, notre tout premier prix d'excellence pour l'ensemble des réalisations à Michael Bradley, qui a récemment pris sa retraite de Canfor Pulp. Mike a commencé à travailler dans le secteur des pâtes et papiers en 1970; il était alors à l'emploi de Domtar au Royaume-Uni. En 1981, il a déménagé au Canada pour travailler à l'usine de l'entreprise à Cornwall, en Ontario. En 1988, il est passé chez Canfor (et finalement chez Canfor Pulp) en Colombie-Britannique. Au début, son travail chez Canfor consistait en la rare responsabilité d'établir des liens entre les usines et les clients. Je dis rare, parce qu'à l'époque, notre secteur faisait sortir les produits des usines en supposant que le personnel de vente ferait le travail. Les ventes n'étaient pas tant basées sur ce que le client voulait que sur ce que le secteur pouvait livrer. Mike a contribué à changer cette philosophie. Il a assuré aux clients que nous aménagions la forêt de façon responsable (en quelque sorte) et que nos arbres résineux produisaient de longues fibres de qualité supérieure pour la fabrication de papier. Mais il a aussi mis au défi son entreprise, ainsi que le secteur, de s'améliorer. Ses premières réussites concernent l'installation de la première usine de pâte commerciale sans chlore à Port Mellon, en C.-B. (maintenant Howe Sound Pulp and Paper Corporation) et la norme de gestion ISO 9000, que Canfor Pulp a été la première en Amérique du Nord à adopter.

Au fil des ans, Mike a contribué au secteur dans son ensemble en participant à l'Association canadienne des pâtes et papiers, qui a précédé l'APFC, et il a fait partie, au cours des douze dernières années, de plusieurs comités de l'APFC : changements climatiques, acceptation par le marché/leadership, développement durable. Pendant tout ce temps, il s'est intéressé à de nombreuses questions très préoccupantes pour les clients :

Appel à l'action dans l'industrie pour voir à plusieurs impacts sur l'environnement de la fabrication des pâtes et papiers
Meilleure communication des paramètres de durabilité (aspect environnemental, économique et social) dans le secteur
Adoption de l'analyse du cycle de vie pour améliorer la mesure et la compréhension des impacts environnementaux et des bénéfices des pâtes et papiers canadiens le long de la chaîne d'approvisionnement
• Participation, avec des clients et autres parties prenantes, à des discussions pour faire comprendre les pratiques forestières canadiennes, notamment par une participation à la Great Bear Rainforest Agreement – processus de 15 ans qui a mené à la résolution du problème.

Les changements climatiques et le rôle du secteur dans cet enjeu planétaire étaient l'une des passions de Mike. C'est dans ce cadre que je l'ai rencontré. Il a en effet été le premier président du comité de l'APFC sur les changements climatiques. Pendant la majeure partie de son mandat comme président, j'étais le membre du personnel de l'APFC qui aidait le comité dans ses délibérations. Nous avons tous été très fiers en novembre 2003, lorsque nous avons signé le tout premier protocole d'entente sur les changements climatiques d'un secteur industriel avec le gouvernement fédéral. Ce protocole d'entente devait orienter comment les règlements fédéraux sur les GES s'appliqueraient à notre secteur. Mike, comme président du comité, a joué un rôle clé dans cette réalisation.

Je pourrais continuer longtemps sur les contributions de Mike, mais il n'est pas le seul employé du secteur qui s'est donné corps et âme et a fait de son mieux pour améliorer son entreprise et le secteur forestier. J'ai rencontré d'innombrables personnes comme lui dans tous les secteurs de l'industrie des produits forestiers, de Terre-Neuve à l'île de Vancouver. Il y a de très nombreuses personnes dans l'industrie qui se dévouent pour agir de façon responsable, pour protéger la forêt et l'environnement et pour travailler à un avenir meilleur. Bref, ils adorent leur travail. Sans vouloir offenser Mike, j'étais très heureux de lui présenter son prix, mais une partie de moi sentait qu'en fait, nous négligions beaucoup d'autres personnes dont le travail n'a pas été reconnu.

Alors, j'aimerais féliciter mes quelque 230 000 collègues et plus de l'industrie canadienne des produits forestiers. Ensemble, nous contribuons à la prospérité économique du Canada tout en soutenant nos précieuses ressources et écosystèmes forestiers. Je veux vous remercier de croire que vous faites la bonne chose et de vous y consacrer. Ne vous préoccupez pas trop des critiques sur l'endroit où nous travaillons ou la façon dont nous travaillons. Bien sûr, il y a toujours place pour l'amélioration, mais nous sommes parmi le groupe de tête de l'industrie mondiale et nous devons continuer à être fiers de nos réalisations!

À nos lecteurs, venez vous joindre à nous. Visitez le www.lamaindoeuvrelaplusverte.ca pour plus de détails sur le travail dans l'industrie.

Source: Le blog du Président / Association des produits forestiers du Canada

 

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
nalco banner
enerquin air banner
buckman banner
fpinnovations banner
kemira banner
tecumseth banner
cristini banner
banniere BIOFOR International
banniere PaperWeek Canada
le maitre papetier