Accueil Blogues FPInnovations La pâte en flocons : un produit solide

La pâte en flocons : un produit solide

Envoyer Imprimer PDF

Il ne fait aucun doute que le marché de la pâte kraft blanchie provenant de résineux de l'hémisphère nord (NBSK) traverse une période difficile. La décroissance du marché pour les papiers d'impression et d'écriture entraîne une diminution de la demande pour la NBSK en tant que pâte de renforcement. Puis il y a la forte concurrence des producteurs qui profitent de faibles coûts de revient, notamment les producteurs de pâte kraft provenant de feuillus de l'Amérique du Sud. Dans les circonstances, les usines nord-américaines seraient amplement justifiées de ressentir l'urgence de développer des produits novateurs qui ouvriraient de nouveaux marchés.

Les marchés du 21e siècle

Les catégories de produits d'emballage et de papiers tissus jouissent quant à eux encore d'une croissance. Toutefois, de nouvelles possibilités se sont présentées du côté des produits hygiéniques, dans des domaines où il existe une demande importante pour la fibre de NBSK en raison de ses propriétés d'absorption, et non simplement à titre de fibre de renforcement.

Les récents résultats financiers des principaux producteurs de couches jetables, de produits d'hygiène féminine et d'incontinence pour adultes indiquent que ce segment connaît actuellement une période faste. De nombreuses statistiques viennent d'ailleurs témoigner qu'il existe des marchés émergents en très forte croissance à exploiter en Asie, au Moyen-Orient, et en Afrique.

À juste titre, les compagnies membres de FPInnovations se demandent si les usines de pâtes commerciales ne pourraient pas s'appliquer à profiter davantage de ces marchés prospères et en croissance.

Analyse du potentiel des produits hygiéniques

Jetons un coup d'oeil sur la pâte en flocons (fluff pulp), la principale matière première entrant dans la fabrication des produits hygiéniques. La pâte en flocons est un type spécial de pâte commerciale et elle est vendue à un prix supérieur aux différentes pâtes de résineux employées dans la catégorie des papiers. La part du lion des 5 millions de tonnes que représentent la capacité globale de production revient aux états du sud des États-Unis. En effet, le pin du sud est vu comme la source idéale, principalement en raison de la grosseur et de la longueur importantes de ses fibres.

Les recherches de FPInnovations tendent cependant à démontrer quelles propriétés de base de la NBSK sont similaires à celles du pin du sud. Elle pourrait être utilisée directement pour fabriquer des produits hygiéniques, pourvu que de la pâte en bobine ne soit pas requise et que les fabricants de produits hygiéniques acceptent la pâte en flocons sous forme de balles. Un avantage potentiel de la NBSK envisagé par les recherches de FPInnovations concerne l'amélioration de l'intégrité des mats, mais cette caractéristique reste encore à démontrer.

La pâte en flocons ne représente actuellement que 9 % de la production mondiale de pâte commerciale, mais on estime qu'il se produit aux États-Unis la même quantité de pâte en flocons et de pâte commerciale de catégorie papier. En contrepartie, il n'y a aucune production de pâte en flocons au Canada.

Une industrie tournée vers le futur

Domtar a récemment investi 73,5 millions $ dans son usine de Plymouth (Caroline du Nord),afin de reconvertir sa machine à papier fin pour la production de pâte en flocons. Cette nouvelle infrastructure offrira une capacité annuelle de fabrication de 440 000 tonnes. Et voilà où réside le principal défi pour les usines canadiennes de NBSK : dégager les fonds pour investir les capitaux nécessaires dans la conversion de machines à pâte commerciale en machines à pâte en flocons.

La reconversion de toute usine dépend évidemment de l'analyse de rentabilité, car il existe une différence de prix entre la pâte commerciale et la pâte en flocons. Ce prix qui pour l'instant est, il faut le noter, plus élevé en Europe qu'en Amérique du Nord. Autre différence non négligeable : l'utilisation d'essences d'arbres moins chères et les caractéristiques des marchés locaux qui permettent de réaliser des économies par leurs faibles coûts de transport et laissant par le fait même une plus faible empreinte de carbone. L'aspect écologique des produits demeure très important pour certains producteurs de papiers hygiéniques et sa valeur n'est pas à sous-estimer.

Partenaire de l'industrie canadienne

FPInnovations possède des installations consacrées aux sciences de la pâte en flocons et des papiers non tissés. L'organisation de recherche peut aussi produire de la pâte sèche ainsi que des prototypes de produits non tissés, ainsi que mesurer l'énergie nécessaire au défibrage. Elle offre aussi un soutien pour le développement stratégique de produits de pâte commerciale. Les équipes de recherches maîtrisent aussi de nombreux d'essais évaluation et de production dont de nombreux sont conformes aux méthodes TAPPI, INDA et EDANA.

Pour plus de renseignements, communiquer avec Rafik Allem, gestionnaire de recherche du groupe emballages et produits de consommation au514-782-4555 ou par courriel à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .


 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
banniere PaperWeek Canada
kemira banner
european paper week
fpinnovations banner
tecumseth banner
cristini banner
buckman banner
banniere BIOFOR International
le maitre papetier