Accueil Blogues Guillaume Roy La biomasse prend son envol sur la Côte-Nord

La biomasse prend son envol sur la Côte-Nord

Envoyer Imprimer PDF

La biomasse s'implante sur la Côte-Nord ! Le premier projet de chaufferie à la biomasse sur la Côte-Nord verra le jour à Forestville et Abitibi-Bowater annonce qu'elle compte diriger 15 % de leur volume de CAAF vers la filière bioénergie.

« Il faut que la biomasse lève sur la Côte-Nord », commentait Robert Beaulieu, directeur général du Centre d'expérimentation et développement en forêt boréale (CEDFOB), au lendemain du Colloque sur les créneaux novateurs en forêt : La forêt, vue autrement présentée par le CEDFOB et Carrefour recherche et développement forestier de la Côte-Nord le 24 février. « Nous voulions présenter deux nouvelles façons de voir la forêt, soit en exploitant les produits forestiers non ligneux et la biomasse forestière. L'intérêt est là, car 85 personnes se sont déplacées pour l'événement, ce qui est très bon pour Baie-Comeau », ajoute-t-il.

Biomasse

Michel Savard a profité de l'évènement pour annoncer que le premier projet de chaufferie à la biomasse sur la Côte-Nord verra le jour à Forestville.

Abitibi-Bowater se lance également dans la mêlée. Pierre Cormier, directeur de la scierie de Baie-Comeau, en a fait l'annonce en primeur lors de sa présentation « Bon bois, bonne usine, bon usage ». Abitibi-Bowater dirigerait 15 % de son volume de CAAF vers la filière bioénergie. Cette décision permettra à l'entreprise d'extraire la mauvaise qualité de bois et de l'utiliser pour la bioénergie, conservant ainsi les billes de meilleure qualité pour le bois d'œuvre et le papier. Cout de la fibre plus cher.

Robert Beaulieu trouve l'initiative très intéressante. « En plus d'ouvrir de nouveaux marchés, ça ne coupe pas le potentiel de récolte des rémanents sur lequel le CEDFOB consacre beaucoup d'énergie. »

Les champignons forestiers étaient également à l'honneur avec la présentation des résultats de recherche d'études sur la culture de shiitake sur billes de bois et le repérage des champignons forestiers.

Le 3 février dernier, Québec a renouvelé le financement de 494 000 $. Le CEDFOB qui assure ainsi son fonctionnement pour les cinq prochaines années. Les présentations faites lors de ce colloque seront disponibles sur le site du CEDFOB (www.cedfob.qc.ca).

 


 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
banniere PaperWeek Canada
buckman banner
cristini banner
banniere BIOFOR International
kemira banner
fpinnovations banner
tecumseth banner
le maitre papetier