Accueil Blogues Heather Lynch Génération Y et Main-d’œuvre industrielle

Génération Y et Main-d’œuvre industrielle

Envoyer Imprimer PDF

Tandis que l'industrie forestière comme les autres se réoriente et se creuse de nouvelles niches dans leurs marchés respectifs, un phénomène grandissant menace de saper les progrès réalisés jusqu'ici. Bien que le défi de composer avec une main-d'oeuvre vieillissante ne date pas d'hier, la concurrence faite par les autres secteurs de l'industrie force les manufacturières à devenir créatives dans leur façon d'attirer et de conserver leurs ressources humaines.

Le ARC Advisory Group, une société de recherche et conseil en management pour les industries et les infrastructures, a produit récemment un rapport sur les difficultés que les compagnies manufacturières rencontrent dans le recrutement de nouveaux ingénieurs qui soit passionnés par leur secteur et désireux d'y consacrer leur carrière dans des domaines certainement moins brillants que les Google ou Apple de ce monde. ARC mentionnait que, bien que ce ne soit pas un phénomène récent (plusieurs compagnies ont rapporté des écarts d'embauche de 10 à 15 ans quand les jeunes ingénieurs cherchaient des places dans des compagnies de haute technologie), l'industrie a été obligée pour offrir une alternative valable, selon eux, de mettre l'emphase sur les possibilités d'« équilibre travail/vie personnelle » qu'elle peut offrir afin que les employés puissent avoir accès à un travail significatif dans un milieu attrayant tout en ayant le temps de se consacrer aux loisirs et à leur vie personnelle.

Cependant, là où l'industrie a rencontré des obstacles supplémentaires est l'éloignement habituel des lieux de travail hors des grands centres urbains ce qui demande aux employés de déménager dans des zones rurales plus isolées, ce qui ruine les avantages de l'équilibre travail/vie personnelle. Les possibilités de vie sociale et de loisirs sont souvent plus restreintes dans les endroits où sont situées les activités manufacturières, ce qui fait du déménagement un handicap pour les compagnies. ARC a noté que, sans constituer une solution définitive, la possibilité d'accroître le travail à distance peut être un moyen à envisager car de cette façon, certaines fonctions pourront être remplies dans des zones plus attrayantes aux membres de la génération Y. En attendant, remarque ARC, lorsque des employés doivent obligatoirement être sur place, leur embauche et leur placement à des tâches particulières doit être planifié et réalisé avec soin. Les services de mentors pour guider les nouveaux employés durant leur parcours dans leur nouveau milieu se sont révélés une bonne solution. Du point de vue rendement, avant que les compagnies n'investissent temps et argent dans le recrutement d'une nouvelle personne, lorsque un déménagement est obligatoire, ceci doit être communiqué au futur employé le plus rapidement possible.


Heather-Lynch
Heather Lynch

 

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
banniere PaperWeek Canada
kemira banner
european paper week
fpinnovations banner
tecumseth banner
cristini banner
buckman banner
banniere BIOFOR International
le maitre papetier