Accueil Blogues Mathieu Régnier Déclaration de Vancouver de FSC

Déclaration de Vancouver de FSC

Envoyer Imprimer PDF

La Déclaration de Vancouver sur l'approvisionnement responsable a été dévoilée la semaine dernière lors de l'assemblée générale triennale du Forest Stewardship Council (FSC). Plusieurs entreprises internationales ont annoncé qu'ils appuient cette initiative.


Kim Carstensen, directeur général du FSC. Crédit photo : FSC GD/Geoff Howe

IKEA, H&M, SIG, Marks & Spencer, Jysk, Mitsubishi Paper Mills et Fuji Xerox font partie d'un groupe de grandes compagnies consommatrices de bois qui ont signé la toute récente Déclaration de Vancouver. L'initiative vise à favoriser l'utilisation de matériaux provenant de forêts gérées de façon responsable. À terme, FSC souhaite que d'autres entreprises s'engagent également, et ceci à travers toute la chaine d'approvisionnement.

Par voie de communiqué, Kim Carstensen, directeur général du FSC explique qu'en « s'engageant à utiliser des produits du bois et de la forêt certifiés FSC, nos partenaires contribuent à protéger nos forêts et la planète pour les générations futures. » De son côté, IKEA entend utiliser uniquement du bois provenant de sources durables d'ici deux ans.


Crédit photo : FSC GD/Geoff Howe

La Déclaration de Vancouver a été dévoilée lors de l'assemblée générale triennale 2017 du FSC. Parmi un ensemble de sujets, l'approvisionnement responsable est probablement celui qui aura eu la plus grande portée sur l'industrie forestière canadienne. C'est ce que suggère François Dufresne, président de FSC Canada que nous avons rejoint en Colombie-Britannique.


François Dufresne, président de FSC Canada. Crédit photo : FSC GD/Geoff Howe

À l'occasion de cette rencontre internationale, l'organisation canadienne soulignait aussi l'importance du nouveau plan d'action du gouvernement fédéral pour appuyer la population de caribous forestiers. Malgré la satisfaction claire de FSC Canada à ce sujet, François Dufresne considère toutefois que ce plan doit être bonifié pour favoriser une meilleure gestion des forêts qui soit plus responsable. La protection du caribou est importante, mais il s'agit d'un enjeu complexe et FSC Canada rappelle qu'il existe bien d'autres espèces à risque au pays. Pour François Dufresne, « Nous devons veiller à ce que nos forêts soient mieux protégées par des normes qui non seulement protègent la faune, mais qui respectent nos besoins économiques, sociaux et environnementaux, ainsi que ceux des peuples autochtones pour les générations à venir. La nouvelle norme canadienne du FSC a été élaborée expressément pour atteindre ces objectifs. »

FSC, bien plus qu'une certification

Rappelons que FSC Canada s'inquiète toujours de l'évolution de la foresterie canadienne à la lumière d'un rapport récent de la Société pour la Nature et les Parcs du Canada (SNAP). Ce rapport fait état du retard du pays sur le plan de ses engagements en vertu de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique. Dans ce contexte, François Dufresne souligne que FSC propose de nouveaux outils pour « encourager les propriétaires forestiers non certifiés à se rallier à sa certification FSC. » Pour le FSC, la recherche profits rapides se solde inévitablement par une dégradation des forêts canadiennes.

Fondé en 1993, pour aider les consommateurs et les entreprises à trouver des produits issus de forêts bien gérées, c'était la première fois que l'organisation se réunissait au Canada pour son assemblée générale triennale. L'événement attire normalement plus de 800 délégués issus provenant d'au moins 80 pays. Parmi ces participants, on compte toujours de grands noms de la foresterie.

C'est lors de cette assemblée que l'on fixe la stratégie de l'organisme pour les années qui suivent. Parmi les sujets abordés du 8 au 13 octobre : la protection de zones forestières à hautes valeurs de conservation y compris les paysages forestiers intacts dont nous avons déjà parlé dans ces pages ou encore la participation des peuples autochtones dans l'aménagement forestier. Lors d'un forum de haut niveau, les délégués se sont penchés sur la manière dont les entreprises prennent les devants dans la promotion de tendances de consommation écoresponsables. L'entreprise SIG qui œuvre dans le domaine de l'emballage et du remplissage pour le secteur de l'alimentation et des boissons, était commanditaire « vert » de l'assemblée générale 2017.

Pour en savoir plus sur cette rencontre : www.ga2017.fsc.org


 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
buckman banner
paper & beyond
fpinnovations banner
cristini banner
le maitre papetier