Accueil Énergies forestières Biomasse Un nouveau flux de trésorerie pour les agriculteurs locaux

Un nouveau flux de trésorerie pour les agriculteurs locaux

Envoyer Imprimer PDF

En vendant de la biomasse à la cartonnerie d'Iggesund Paperboard implantée à Workington, le secteur agricole local va gagner plus de 1,5 million de livres sterling par an. Cette initiative a permis de créer une source de revenu totalement inédite pour près de deux cents exploitations agricoles dans le Cumbria et en Écosse. Elle a récemment reçu le prix Rushlight Bioenergy Award. Les Rushlight Awards rassemblent plusieurs prix conçus pour encourager et promouvoir les technologies, nouveautés, initiatives et projets de déploiement les plus innovants en matière de développement propre pour les entreprises et autres organisations au Royaume-Uni, en Irlande et partout dans le monde.

En 2013, Iggesund a investi dans une centrale bioénergétique de production combinée de chaleur et d'électricité dont le premier objectif est de pouvoir alimenter sa cartonnerie en énergie renouvelable. Du jour au lendemain, l'usine est passée d'une alimentation énergétique au gaz naturel fossile à une alimentation énergétique à la biomasse, réduisant ainsi de 190 000 tonnes par an ses émissions de dioxyde de carbone fossile, ce qui correspond aux émissions annuelles de 65 000 voitures environ. Conjointement à cette initiative, l'idée est venue de proposer aux agriculteurs locaux de pratiquer des cultures énergétiques et d'en vendre les récoltes à Iggesund.

« C'est une histoire passionnante. Au début, comme c'est souvent le cas, bon nombre d'agriculteurs étaient sceptiques. Mais progressivement, devant notre engagement et nos calculs qui leur démontraient qu'ils pouvaient gagner plus en cultivant leurs terres moins fertiles, ils ont été de plus en plus nombreux à rejoindre notre projet, que nous avons appelé Grow Your Income », explique Neil Watkins, responsable des combustibles alternatifs chez Iggesund à Workington.

L'objectif était de faire entrer 25 000 tonnes de biomasse provenant du secteur agricole. Après cinq ans, on sait déjà que cet objectif sera dépassé lorsque toutes les cultures sous contrat seront prêtes à être récoltées.

À l'instar de nombreux autres pays, le Royaume-Uni a une population rurale vieillissante. De nombreux fils et filles d'agriculteurs veulent partir s'installer en ville pour y devenir rock stars, génies informatiques ou personnalités de la TV. La génération vieillissante qui reste doit trouver des cultures qui demandent moins de travail tout en générant un revenu stable. Dans sa proposition à la communauté agricole, Iggesund s'engageait à prêter main forte pendant la plantation et à se charger de la récolte et du transport jusqu'à l'usine. Toutes ces étapes contribuent à la réduction de la charge de travail sur les exploitations individuelles. Iggesund a également signé des contrats indexés à long terme, qui ont permis de faire des prévisions sur les revenus à venir.

Au début du projet, le DEFRA, ministère de l'environnement, de l'alimentation et des affaires rurales au Royaume-Uni, a publié des recommandations indiquant qu'un certain pourcentage du Cumbria abritait des terres parfaitement adaptées aux cultures énergétiques. Pendant le développement du projet, il est devenu évident que les cultures contribuaient aussi à contrer les effets des inondations et favorisaient une plus grande biodiversité.

« Les cultures énergétiques, dans notre cas le taillis à rotation rapide, offrent un autre avantage : elles produisent un bon rendement sur des terres moins fertiles et n'ont pas besoin de terres plus adaptées à la production vivrière », souligne Neil Watkins.

Ulf Löfgren, directeur de l'usine, impliqué dans la création du projet Grow Your Income, souligne d'autres effets positifs hormis la production suffisante de combustible pour l'exploitation de l'usine.

« Le Cumbria et les régions d'Écosse où nous sommes présents sont dominés par l'agriculture, explique-t-il. Grâce à notre collaboration avec les agriculteurs pour la culture énergétique, ainsi qu'à nos rencontres sur les salons agricoles et lors des visites d'étude, nous bénéficions aujourd'hui d'une identité bien mieux définie dans la région.


« Près de 1,6 million de livres sterling par an va de la cartonnerie d'Iggesund Paperboard de Workington à la communauté agricole locale. », explique Ulf Löfgren, directeur général de la cartonnerie. En janvier 2019, le projet a reçu le prix Rushlight Bioenergy Award.

« En outre, la communauté agricole et nous pouvons nous féliciter d'être un bon exemple de l'objectif 17 du développement durable des Nations unies, puisque nous constituons un partenariat qui vise à atteindre l'un des autres objectifs de développement durable. Dans le cas ci-présent, nous avons une collaboration entre une grande industrie de traitement et une centaine d'agriculteurs dont le but est de réduire les émissions d'origine fossile. »

Iggesund Paperboard cultive ses propres cultures énergétiques sur huit hectares de terre autour de l'usine.


Iggesund

Iggesund Paperboard fait partie du groupe forestier suédois Holmen, l'une des cent entreprises les plus respectueuses du développement durable dans le monde selon l'indice du Pacte mondial des Nations unies. Le chiffre d'affaires d'Iggesund est tout juste supérieur à 500 millions d'euros et son produit phare, l'Invercote, est vendu dans une centaine de pays. L'entreprise a deux gammes de produits, l'Invercote et l'Incada, toutes deux positionnées dans le haut de gamme de leurs segments respectifs. Depuis 2010, Iggesund a investi plus de 380 millions d'euros dans l'amélioration de son efficacité énergétique et la réduction des émissions d'origine fossile issues de sa production.

Iggesund et le groupe Holmen recensent toutes leurs émissions d'origine fossile dans le CDP (Projet de divulgation des émissions carbone). Les informations environnementales font partie intégrante d'un rapport annuel conforme aux règles les plus rigoureuses de la Global Reporting Initiative en matière de développement durable. Iggesund était une usine sidérurgique à ses débuts, en 1685, mais elle fabrique du carton depuis plus de 50 ans. Les deux usines de l'entreprise, implantées dans le nord de la Suède et dans le nord de l'Angleterre, emploient 1 500 salariés.

Source : Iggesund

 

inscription-infolettre

acces-infolettres
valmet
kytola
axchem canada
sdt ultrasound solutions
groupe vld
fpinnovations banner
Spi-Bio
cristini banner
domtar
le maitre papetier
le maitre papetier
le maitre papetier
le maitre papetier