Le Maître Papetier

Dimanche 21 octobre 2018

twitteryoutube

Accueil Énergies forestières Bioraffinage Une Nouvelle bio raffinerie à l’étude en Allemagne

Une Nouvelle bio raffinerie à l’étude en Allemagne

Envoyer Imprimer PDF

UPM évalue la possibilité de construire une bio raffinerie dans le parc chimique de Francfort-Hochst en Allemagne. Elle combinerait des technologies innovantes en utilisant de manière différente des matières premières durables issues du bois. Ce projet est le résultat de plus de cinq années de développement technologique.

La capacité de production annuelle de cette bio raffinerie serait de 150 000 tonnes de bio-monoéthylène glycol (bMEG), de bio-monopropylène glycol (bMPG) et de lignine. La matière première serait l'utilisation de feuillus issus de forêts gérées durablement en Europe centrale.

Les domaines d'application de ces composés seraient :

  • Pour le bio-monoéthylène glycol, les textiles, les bouteilles, les emballages et les liquides de dégivrage.
  • Pour le bio-monopropylène glycol, les composites, les produits pharmaceutiques et cosmétiques ou les détergents.
  • La lignine peut être utilisée par dans les résines de bois, les plastiques ou les mousses et les revêtements. Récemment, UPM Plywood a développé dans les produits de contreplaqué une solution de collage nommée WISA BioBond qui remplace le phénol d'origine fossile par de la lignine.

Les phases d'étude et de planification préliminaire commerciale et technique sont estimées à 12 mois.
Une utilisation de matières premières renouvelables associée à des procédés efficaces permet des réductions significatives de l'empreinte CO2 par rapport aux produits d'origine fossile. De plus, le bois en tant que matière première de deuxième génération ne fait pas concurrence à la production alimentaire.

Source : UPM

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
fpinnovations banner
Spi-Bio
buckman banner
Vision Biomase Québec
paper & beyond
cristini banner
le maitre papetier