Accueil Gens de l'industrie Entrevues Cascadeuse en vedette : Natacha Houde, directrice, recherche et développement

Cascadeuse en vedette : Natacha Houde, directrice, recherche et développement

Envoyer Imprimer PDF

Cascades c'est près de 11 000 femmes et hommes travaillant dans plus de 90 unités d'exploitation situées en Amérique du Nord et en Europe. Parmi tous ces Cascadeurs, on trouve des gens aux personnalités et aux profils tous plus différents les uns que les autres : des mères de famille, des jeunes professionnels, des sportifs, etc. Ce mois-ci, notre équipe a choisi de mettre en lumière Natacha Houde, directrice, recherchet et développement à Cascades Groupe Tissu – Candiac.

Depuis combien d'années travailles-tu chez Cascades?

Je travaille chez Cascades depuis plus de 3 ans, mais je suis dans le domaine des pâtes et papiers depuis plus de 15 ans. Impossible pour moi de sortir des pâtes et papiers, je crois que c'est maintenant intégré à mon code génétique!

Quelle est ta formation?

Mes différents emplois m'ont permis de parfaire mes connaissances dans plusieurs domaines. À la base, je possède un baccalauréat en génie chimique de l'École Polytechnique de Montréal. J'ai commencé ma carrière dans le secteur de la « qualité », ce qui m'a menée vers le certificat du même nom. Par la suite, j'ai eu la chance d'être ingénieure de systèmes. On me demandait alors de programmer les automates et les systèmes de contrôle distribués dans les usines. J'ai donc décidé de compléter un certificat en informatique afin d'avoir une meilleure compréhension en programmation et d'être plus efficace. Finalement, j'ai grimpé les échelons et j'ai décroché mon MBA il y a quelques années. J'apprécie réellement apprendre et découvrir de nouvelles pratiques. Pour moi, les meilleures journées sont celles où on se couche plus intelligent que la veille! Et, chez Cascades, ce ne sont pas les occasions qui manquent!

Pourrais-tu décrire une journée type dans la vie d'une directrice R&D?

Une journée type dans la vie d'une directrice R et D est totalement trépidante de par le caractère diversifié de l'emploi. Les défis abondent et il n'y a pas une journée similaire d'une fois à l'autre : il faut s'assurer de la qualité des produits finis dans l'ensemble des usines du groupe; coordonner des essais en R et D afin d'améliorer nos procédés; mais surtout être innovateur dans nos façons de faire et dans notre offre de produits afin de se différentier par rapport à la compétition. Finalement, il faut travailler de concert avec les départements de marketing et des ventes pour s'assurer que nos clients sont satisfaits en tout temps. Bref, c'est une super job... où il faut avoir un bon système « D » et s'adapter à une panoplie de situations diverses.

Quelle est la chose la plus bizarre que tu as eu à analyser ou à faire dans le cadre de ton travail?

Il y a différents tests que l'on peut faire afin de valider la qualité du papier tissu. Un des commentaires qui revient assez souvent c'est la propension du papier hygiénique à bloquer les toilettes. Ceci peut se valider par des tests physiques (par exemple, les forces résiduelles du papier lorsqu'il est mouillé) mais également par des tests réels sur une toilette. Nous avons donc développé ce test au Centre de recherche et développement qui, soit dit en passant, est basé sur des méthodes officielles. Le développement de ce test est très intéressant, spécialement les séquences où on reproduit de façon synthétique les conditions d'utilisation des consommateurs!

L'objet le plus drôle se trouvant actuellement dans ton bureau?

Une balle anti-stress angry bird. C'est plus un objet de décoration qu'autre chose, le angry bird a vraiment l'air méchant. Ça fait bien rire les gens qui entrent dans mon bureau!

Termine la phrase suivante : Être Cascadeuse pour moi c'est...

Être Cascadeuse pour moi c'est avoir la chance de faire une différence dans une compagnie où les gens sont écoutés et respectés pour les idées qu'ils apportent. C'est ce qui, je crois, distingue Cascades de bien d'autres compagnies et qui pousse ses employés à constamment se dépasser.

Quelles sont tes passions dans la vie?

J'ai plusieurs passions dont notamment la peinture, l'écriture et la musique. Plutôt bizarre ce côté artistique pour une ingénieure cartésienne comme moi! Autant d'activités qui sont difficiles à pratiquer, car je voyage beaucoup dans le cadre de mon travail et je suis la maman de deux merveilleux adolescents qui siphonnent mes fins de semaine. Mais, je suis une sportive dans l'âme et lorsque je suis à la maison, je prends le temps de m'entraîner.

Comme nos Cascadeurs ont pour la plupart la fibre écologique, mais qu'il n'y a personne de parfait... Quelle est ta confession environnementale? On jase, là.

Je pratique le recyclage à la maison et j'essaie de faire le maximum. J'ai toutefois un petit péché mignon : je suis maniaque des voitures sports, spécialement celles qui portent l'appellation « muscle car ». J'en possède une qui consomme beaucoup d'essence. Disons qu'elle est à l'opposé d'une voiture électrique. Mais bon, personne n'est parfait!

Source : Le blogue Vert de Nature de Cascades

 

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
le maitre papetier
Vision Biomase Québec
fpinnovations banner
buckman banner
cristini banner
le maitre papetier