Le Maître Papetier

Vendredi 20 juillet 2018

twitteryoutube

Accueil Gens de l'industrie Entrevues Jim Zenert (Millar Western) - Plus qu’un simple numéro

Jim Zenert (Millar Western) - Plus qu’un simple numéro

Envoyer Imprimer PDF

« Vous pouvez contribuer et faire partie de quelque chose. »

Mis à pied après 15 ans dans l'industrie pétrolière, Jim Zenert s'est rendu compte qu'il voulait un travail différent. Fatigué d'être sur appel en tout temps, il a découvert que la foresterie offrait non seulement de nouvelles possibilités, mais aussi un meilleur équilibre de vie. Aujourd'hui, comme opérateur à une scierie de Millar Western, il aime faire partie d'une équipe qui fait du bon travail pour une entreprise qui traite ses employés comme de la famille. Jim travaille dans l'industrie canadienne des produits forestiers, dans la main-d'œuvre la plus verte.

Voici son histoire.

J'étais dans la jeune cinquantaine quand la compagnie pétrolière pour laquelle je travaillais a mis 400 personnes à pied. À ce moment, je dirigeais deux usines et j'étais sur appel 24 h sur 24, travaillant de longues journées. Ce n'est jamais drôle d'être mis à pied, mais j'ai dû m'avouer que ce travail ne m'amusait plus.

Alors, j'ai décidé de choisir quelque chose de différent, sans autant de pression. L'industrie forestière avait exactement ce que je recherchais. Je suis maintenant opérateur à la scierie de Millar Western à Fox Creek, en Alberta. En fait, j'avais travaillé ici quand j'avais 18 ans, avant d'aller dans l'industrie pétrolière, mais l'usine a été complètement refaite et est maintenant neuve et moderne. C'est un bon travail et on fait partie d'une équipe. Je me sens plus jeune depuis que je travaille ici, car je suis au bon air et je monte et descends continuellement des escaliers. Je travaille du lundi au jeudi, ce qui fait que j'ai toujours de longues fins de semaine et l'été, j'ai du temps pour travailler à ma collection de voitures et pour sortir sur les routes.

Comme opérateur, je vais où ils ont besoin de moi et selon les journées, je travaille avec différents équipements. Une douzaine d'entre nous arrivent tôt le matin, pour s'assurer que l'équipement fonctionne bien et pour la réunion de sécurité. Ensuite, on commence à travailler. L'usine a des cibles de production quotidienne à atteindre, et c'est réellement un effort d'équipe. Chaque jour, nous essayons de faire mieux que la veille et c'est satisfaisant. Ce que nous faisons a un impact direct sur les résultats de l'usine.

C'est une entreprise qui est axée sur la famille, le genre de place où le patron connaît ton nom. J'ai grandi dans une grosse famille, nous étions 12 enfants, et j'aime bien qu'on se souvienne des anniversaires et des fêtes. La compagnie est flexible et compréhensive : un employé qui a quatre enfants n'a pas eu de problèmes pour avoir des congés quand il en avait besoin. Lorsque la maison d'un autre employé a brûlé, l'usine lui a donné du temps pour retomber sur ses pieds. À mon ancien emploi, je n'étais qu'un numéro.

Cette industrie regorge de possibilités et je la recommanderais sans hésiter. Les jeunes peuvent commencer leur carrière ici. Un employé a obtenu sa carte de compétence à 22 ans et une jeune femme a eu son certificat d'électricienne à seulement 21 ans. Le secteur forestier peut vous amener partout à long terme.

C'est une carrière enrichissante, une carrière d'une vie. Quel que soit votre âge, vous pouvez apporter votre contribution et faire partie de quelque chose.

Source : La main-d'œuvre la plus verte.ca

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
fpinnovations banner
buckman banner
cristini banner
le maitre papetier