Le Maître Papetier

Mercredi 24 janvier 2018

twitteryoutube

Accueil Gens de l'industrie Entrevues Crystal Janzen (Weyerhaeuser) - Quand je suis arrivée ici, j’ai su que j’avais trouvé ma place

Crystal Janzen (Weyerhaeuser) - Quand je suis arrivée ici, j’ai su que j’avais trouvé ma place

Envoyer Imprimer PDF

« Je ne comprends pas pourquoi je ne suis pas venue avant. »

Lorsque Crystal Janzen a été embauchée par Weyerhaeuser à Hudson Bay, en Saskatchewan, elle ne s'attendait surtout pas à trouver un endroit où elle se sentirait chez elle. Mais le fait de travailler avec des gens intéressants dans une entreprise qui appuie ses employés et de vivre dans une petite collectivité tissée serrée s'est révélé exactement ce qu'elle avait toujours recherché. Crystal travaille dans l'industrie canadienne des produits forestiers, dans la main-d'œuvre la plus verte.

Voici son histoire.

Je n'étais même pas à la recherche d'un nouvel emploi quand Weyerhaeuser m'a offert un poste de directrice des ressources humaines à Hudson Bay, en Saskatchewan. Je travaillais alors dans le domaine des relations de travail et je n'avais jamais envisagé l'industrie des produits forestiers comme gagne-pain. Il a d'abord fallu me convaincre de monter ici. Mais dès que je suis arrivée, j'ai compris que j'avais trouvé ma place. C'est sans doute la plus belle partie de la Saskatchewan, avec les plus beaux paysages et les gens les plus agréables. Je ne comprends pas pourquoi je ne suis pas venue ici avant.

Il faut le vivre pour réellement le comprendre, mais Weyerhaeuser offre un milieu de travail tellement agréable. C'est un incroyable groupe de gens avec qui on se sent bien. C'est aussi le cas de cette ville. Un directeur est venu ici pour un remplacement temporaire et plutôt que de retourner à son ancien emploi, il a choisi de rester parce que les gens sont vraiment sympathiques et que l'usine a un incroyable potentiel.

Travailler dans le secteur privé a aussi été tout un changement. J'ai vraiment un impact. Je suis habituée aux formalités administratives qui vous empêchent de faire des changements, mais maintenant, ce que je fais chaque jour a un impact. Quand j'aide les directeurs à prendre des décisions d'embauche ou en matière de formation, de relations de travail et d'autres activités liées aux ressources humaines, j'ai une influence directe sur nos employés et sur la culture de l'entreprise. J'ai contribué à créer une structure pour assurer une certaine uniformité dans les activités liées aux ressources humaines et pour que nous travaillions pour le bien de notre plus importante ressource, nos employés. L'entreprise me fait confiance : je peux utiliser mon jugement et élaborer des procédés judicieux pour que nous choisissions les bonnes personnes pour le travail à faire. Et cela ne passe pas inaperçu. C'est une compagnie qui reconnaît un travail bien fait.

Une autre raison qui explique pourquoi j'aime mon travail c'est l'appui que j'obtiens. J'ai la possibilité de me tenir à jour sur les tendances dans l'industrie. L'entreprise a un plan pour que les employés réussissent. Si je veux gravir les échelons, il y a des possibilités et un soutien pour le faire. Je n'ai jamais connu rien de tel. Ils veulent que j'apprenne, que je me perfectionne et que je sois la meilleure possible. Par exemple, pour conserver mon titre de conseillère en ressources humaines agrée, je dois faire 100 heures de formation professionnelle par année. J'ai pu faire l'équivalent de trois ans de perfectionnement en six mois!

Alors c'est vraiment l'endroit parfait et l'entreprise parfaite pour moi. Je peux élever mon fils à Hudson Bay, travailler avec des gens merveilleux et j'ai même l'occasion de faire plus d'activités de plein air. Je n'ai jamais fait de motoneige, mais c'est sûr que je vais tout essayer.

Source : La main-d'œuvre la plus verte.ca

 

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
nalco banner
enerquin air banner
buckman banner
fpinnovations banner
kemira banner
tecumseth banner
cristini banner
banniere BIOFOR International
banniere PaperWeek Canada
le maitre papetier