Accueil Sciences et Innovations FPInnovations Production d'énergie - Tirer le meilleur parti de la biomasse

Production d'énergie - Tirer le meilleur parti de la biomasse

Envoyer Imprimer PDF

En plus de collaborer avec des parties prenantes our extraire davantage de biomasse de la forêt (voir l'article de la page précédente), FPInnovations travaille aussi avec des entreprises clientes pour les aider à capter le plein potentiel énergétique de la biomasse une fois à l'usine.

Le groupe Ingénierie des procédés réalise généralement plusieurs projets par année dans le but d'améliorer l'efficacité et la performance environnementale des chaudières à biomasse. L'énergie produite dans ces unités de combustion complexes est utilisée dans les usines, ce qui réduit leurs coûts de combustible, et est parfois vendue aux sociétés provinciales d'électricité. Comme la biomasse est une source d'énergie carboneutre, l'énergie produite peut souvent être vendue à bon prix.

Mais l'utilisation de la biomasse est un exercice de précision et les entreprises ont souvent de la difficulté à atteindre les taux de combustion nominaux et les niveaux de production d'énergie cibles tout en respectant les limites permises pour ce qui est des particules et autres émissions.

FPInnovations dispose de données opérationnelles comparatives, d'instruments et d'équipement spécialisés ainsi que de l'expérience et de l'expertise nécessaires pour déceler les principales contraintes, comme la distribution du combustible et de l'air dans les chaudières. Chaque projet est unique et
constitue un travail de recherche en lui-même, selon Douglas Singbeil, directeur de recherche du groupe Ingénierie des procédés.

Les améliorations opérationnelles qui en découlent sont vérifiées et sont généralement substantielles. Un projet récent traitant de problèmes d'une chaudière de récupération dans laquelle l'énergie est générée à l'aide de sous-produits du procédé de mise en pâte a permis de constater que la chaudière nouvellement installée ne brûlait pas au taux nominal et avait constamment besoin d'un apport supplémentaire de gaz naturel.

Des analyses et des essais en usine effectués par FPInnovations ont permis de découvrir la cause première du problème et d'améliorer le taux de combustion de la chaudière de plus de 30 pour cent. On estime que la réduction de la consommation de gaz naturel à l'usine occasionnée par les changements proposés représente un gain de près de 3 millions de dollars par année.

UN PLAN VISIONNAIRE EN NOUVELLE-ÉCOSSE

En Nouvelle-Écosse, l’idée d’une grande bioraffinerie fait partie d’une ambitieuse vision pour l’avenir de la province et de son secteur des ressources naturelles. FPInnovations, en collaboration avec la firme de consultants BioApplied, joue un rôle important pour valider la viabilité de ce projet en participant à l’initiative du pôle d’innovation de la Nouvelle-Écosse.

Les principaux acteurs de l’initiative sont le gouvernement provincial, l’Agence de promotion économique du Canada atlantique et Innovacorp. Ces organisations apportent une diversité d’expertise et de connaissances, mais sont unies dans le but commun d’aider à bâtir l’industrie du bioraffinage en Nouvelle-Écosse.

L’an 1 du programme a débuté en juillet dernier. On cherchait d’abord à répondre à la question fondamentale suivante : quelle devrait être la proposition de valeur pour une telle installation ? Il était important d’examiner soigneusement le sujet pour assurer le succès de la voie du bioraffinage en Nouvelle-Écosse.

De nombreuses études et autres activités sont en cours de réalisation pour arriver à une réponse bien fondée et FPInnovations dirige plusieurs des principaux projets de recherche, qui portent notamment sur :

  • l’évaluation de la disponibilité de la matière première, tant des forêts et que d’autres sources;
  • la possibilité d’améliorer la capacité et le rendement de la chaîne d’approvisionnement forestière;
  • la possibilité de transporter la matière première plus efficacement;
  • la possibilité de remplacer des combustibles fossiles par des biocarburants; et
  • la modélisation fondée sur des hypothèses pour déterminer la disponibilité de la fibre et les meilleures façons d’optimiser les avantages le long de la chaîne de valeur forestière.

Selon les résultats découlant du processus de propositions de valeur (et les premières constatations sont prometteuses), le programme d’activités de l’an 2 comprendra des efforts plus concrets pour développer l’analyse de rentabilité d’une bioraffinerie et pour commencer à la communiquer à des investisseurs potentiels.

Le résultat idéal serait la construction, dans les prochaines années, d’une bioraffinerie en Nouvelle-Écosse qui constituerait une partie importante du fondement d’un secteur provincial des ressources naturelles sain, durable et prospère.

Source : FPInnovations

 

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
fpinnovations banner
Spi-Bio
buckman banner
Vision Biomase Québec
paper & beyond
cristini banner
le maitre papetier