Le Maître Papetier

Dimanche 19 novembre 2017

twitteryoutube

Accueil Nouvelles De l'industrie Arrêt des machines des usines Résolu - Les libéraux abandonnent les travailleurs des régions

Arrêt des machines des usines Résolu - Les libéraux abandonnent les travailleurs des régions

Envoyer Imprimer PDF

QUÉBEC, le 3 oct. 2014 /CNW Telbec/ - Le député de Bonaventure et porte?parole de l'opposition officielle en matière de forêts, Sylvain Roy, et le député de Saint?Jérôme et porte?parole en matière d'économie, d'entrepreneuriat, de PME et d'exportations, Pierre Karl Péladeau, dénoncent l'inaction du Parti libéral, alors que Produits forestiers Résolu annonce aujourd'hui l'arrêt pour une durée indéterminée de deux machines à son usine de Baie?Comeau, l'arrêt pour 30 jours de l'usine d'Amos et l'arrêt pour quatre semaines de la machine no 14 à son usine d'Alma.

Les députés déplorent aussi le fait que le Parti libéral ait abandonné les travailleurs de la forêt. Et ça ne date pas d'hier : de 2003 à 2012, pendant qu'il était au pouvoir, il s'est perdu près de 20 000 emplois dans l'industrie du bois, et plus de 300 usines ont fermé leurs portes de manière temporaire ou permanente.

« Pas plus tard qu'hier, le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard, me disait à l'Assemblée nationale : ?Le monde travaille dans le bois, les entreprises font de l'argent, les scieries vont mieux, on répond aux besoins des papetières?. Visiblement, le ministre est complètement déconnecté et il dit n'importe quoi. Plus de 260 emplois sont perdus chez Résolu. C'est ça, l'effet libéral », a déclaré Sylvain Roy.

Le gouvernement n'a pas de politique économique
Cette semaine, le député de Saint?Jérôme a également interpellé le gouvernement au sujet des pertes d'emplois. Entre autres mauvaises nouvelles, 180 emplois ont été perdus chez Cascades, 300 l'ont été à l'usine Laurentide de Shawinigan et Kruger a mis à pied 98 travailleurs.

« Face à ces pertes d'emplois, la seule action du gouvernement a été de créer un groupe de fonctionnaires, qui étaient déjà en place, pour gérer les fermetures. L'austérité, ce n'est pas une vision. Le gouvernement doit se ressaisir et déposer rapidement une politique de développement économique. Le ministre des Finances a reconnu, hier, qu'il n'atteindra pas ses cibles de création d'emplois; va?t?il en plus rester les bras croisés? », a questionné Pierre Karl Péladeau.

« On voit bien l'intérêt libéral pour les régions du Québec et leurs travailleurs. Ceux-ci font les frais des mesures d'austérité mises en place et des coupes budgétaires. Le gouvernement doit s'atteler à la tâche pour soutenir correctement les régions, notamment le milieu forestier. Les consensus obtenus par le gouvernement du Parti Québécois, lors du Rendez-vous national de la forêt québécoise, ont été détruits par les libéraux. À eux maintenant de réparer leur gâchis », a conclu Sylvain Roy.

Source : Aile parlementaire du Parti Québécois

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
Symposium forestier
banniere PaperWeek Canada
kemira banner
fpinnovations banner
european paper week
tecumseth banner
cristini banner
buckman banner
banniere BIOFOR International
le maitre papetier