Le Maître Papetier

Vendredi 20 octobre 2017

twitteryoutube

Accueil Nouvelles De l'industrie L’industrie forestière demande au gouvernement d’intervenir contre les mesures commerciales adoptées par la chine

L’industrie forestière demande au gouvernement d’intervenir contre les mesures commerciales adoptées par la chine

Envoyer Imprimer PDF

L'Association des produits forestiers du Canada (APFC) a demandé aujourd'hui au gouvernement fédéral de réagir aux mesures commerciales que la Chine a adoptées à l'égard de l'industrie canadienne des produits forestiers.

La Chine a en effet imposé, en novembre 2013, des droits préliminaires de 13 pour cent sur la pâte dissolvante importée du Canada, qui sont devenus permanents en avril 2014. Ces droits entraînent une importante perte de marché pour les producteurs canadiens.

« L'impact de ces mesures sur les localités forestières canadiennes est considérable», a expliqué David Lindsay, président et chef de la direction de l'APFC. « Non seulement elles ont un impact négatif sur plusieurs collectivités forestières au pays et nuisent aux exportations canadiennes, mais elles ont aussi un effet sur les futurs emplois, car des investissements déjà annoncés dans la pâte dissolvante en Saskatchewan, au Québec et à Terrace Bay, en Ontario, ont été annulés. »

En novembre 2013, le ministère chinois du Commerce (MOFCOM) publiait une résolution préliminaire indiquant que le dumping de pâte dissolvante du Canada, des États-Unis et du Brésil nuisait au marché intérieur de la pâte en Chine. Il avait alors imposé immédiatement un droit antidumping de 13 % sur l'importation de pâte dissolvante du Canada. Dans sa décision finale, le ministère a aussi confirmé l'imposition d'un droit de 23,7 % à toute nouvelle usine canadienne exportant cette matière en Chine à l'avenir.

« Selon nous, ces mesures ne respectent pas les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en matière d'antidumping. Nous exhortons le gouvernement fédéral de chercher une solution immédiatement », a ajouté M. Lindsay.

« Il importe que le gouvernement chinois comprenne les impacts graves que ces mesures ont et auront sur les entreprises canadiennes et les collectivités qui dépendent de ces emplois », selon M. Lindsay, « Nous espérons qu'il reviendra sur sa décision et ne forcera pas nos membres et le gouvernement fédéral à enclencher de longues procédures judiciaires devant l'OMC.

Les produits forestiers sont la principale exportation canadienne en Chine et représentent une valeur de 4 milliards de dollars. Nous souhaitons maintenir de bonnes relations avec la Chine et tirer parti de ces relations commerciales. L'industrie des produits forestiers appuie la libéralisation du commerce de tous les produits afin de soutenir son objectif de transformation Vision2020, soit 20 milliards de dollars supplémentaires en activité économique grâce à de nouveaux produits et de nouveaux marchés.

Source : APFC

 

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
Symposium forestier
banniere PaperWeek Canada
kemira banner
fpinnovations banner
european paper week
tecumseth banner
cristini banner
buckman banner
banniere BIOFOR International
le maitre papetier