Le Maître Papetier

Dimanche 19 novembre 2017

twitteryoutube

Accueil Nouvelles De l'industrie Secteur forestier dans la ville de Senneterre - Le gouvernement mettra à mort notre scierie s'il n'agit pas

Secteur forestier dans la ville de Senneterre - Le gouvernement mettra à mort notre scierie s'il n'agit pas

Envoyer Imprimer PDF

SENNETERRE, QC, le 18 nov. 2014 /CNW Telbec/ - Si aucune garantie d'approvisionnement de 100 000 m³ supplémentaires n'est octroyée à l'usine de Tembec Senneterre, l'usine devra faire face à des fermetures annuelles de l'ordre de 11 semaines; ce qui mettra en péril la survie de l'usine. Nous avons aussi besoin de cette garantie d'approvisionnement pour permettre les investissements nécessaires à cette survie. La municipalité de Senneterre, le syndicat des employés de l'usine Tembec et les entrepreneurs forestiers exigent une intervention immédiate du ministre Laurent Lessard afin d'éviter de telles fermetures.

Le gouvernement doit permettre aux entreprises d'accéder à des volumes de bois suffisants pour faire fonctionner leurs usines sur une base soutenue.

« Une nouvelle fermeture ou un ralentissement aurait des conséquences dramatiques pour notre communauté, nous avons besoin d'assurer l'avenir de notre milieu », souligne monsieur Jean-Maurice Matte, maire de Senneterre. « Bien que le Forestier en chef confirme qu'il y a beaucoup de volumes de bois disponibles dans les territoires d'approvisionnement historiques pour l'usine de Senneterre, le ministre des Forêts n'a alloué que 24 000 m3 supplémentaires à Tembec pour les trois prochaines années, alors qu'il faut plutôt confirmer 124 000 m3 supplémentaires annuellement pour garder à l'emploi 200 travailleurs en usine et en forêt », a-t-il ajouté. Les représentants interpellent plus particulièrement le premier ministre, Philippe Couillard, qui a fait de la relance de l'industrie forestière l'une de ses priorités gouvernementales, ainsi que le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard.

Du côté des travailleurs, le manque d'actions concrètes du gouvernement rend la situation très préoccupante non seulement pour eux, mais pour les familles qui vivent de cette industrie. « Nous sommes particulièrement inquiets face aux nombreux enjeux forestiers et des problématiques majeures liées au nouveau régime forestier. Actuellement, ce régime est un désastre », a souligné monsieur Marc Tremblay, entrepreneur forestier.

« Au cours de la dernière crise forestière, nous avons subi une diminution majeure de nos activités qui s'est traduite par la fermeture d'un quart de travail et 50 emplois directs perdus en usine et en forêt. Présentement, l'incertitude se maintient au sein des travailleurs de l'industrie. Il est inadmissible que des travailleurs et leurs familles subissent les contrecoups de l'inaction du ministre des forêts qui connaît très bien la problématique. Nous en appelons à une intervention rapide et décisive du ministre Lessard » précise Alain Caron, président du Syndicat des travailleurs(euses) de Tembec, usine de Senneterre (FIM-CSN) qui représente les 130 travailleurs de l'usine.

« Le conseil central et ses 72 syndicats affiliés sont et seront toujours solidaires aux travailleuses et aux travailleurs du secteur forestier. Nos richesses naturelles, qui sont exploitées de façon responsable, génèrent des emplois de qualité en région. Ces travailleuses et ces travailleurs contribuent grandement à l'économie de la région et plus précisément, dans le cas qui nous occupe, à celle de la Ville de Senneterre. Au nom du CCATNQ, je demande au député Bourgeois de porter une oreille attentive aux demandes des travailleuses et des travailleurs du secteur de la foresterie », d'ajouter Donald Rheault, président du conseil central.

La Ville de Senneterre veut conserver les emplois dans le secteur de la foresterie et ainsi maintenir un équilibre dans l'économie de la région. Les représentants demandent également un appui et une mobilisation de tous les leaders politiques de la région, puisqu'il s'agit de l'un des secteurs porteurs et générateurs d'emplois.

Si aucune intervention concrète du gouvernement ne se réalise à court terme, les acteurs en présence, concertés pour assurer la survie de l'industrie forestière à Senneterre, verront à mener des actions de mobilisation dès le début de la semaine prochaine.

Au cours des derniers mois, le ministre Lessard a été sensibilisé sur la réalité forestière régionale. Nous lui demandons de passer à l'action !

Source : STT Tembec

 

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
Symposium forestier
banniere PaperWeek Canada
kemira banner
fpinnovations banner
european paper week
tecumseth banner
cristini banner
buckman banner
banniere BIOFOR International
le maitre papetier