Accueil Nouvelles De l'industrie Ressources forestières : dévoilement d'un partenariat unique entre l'Université Laval et l'Université d'Oxford

Ressources forestières : dévoilement d'un partenariat unique entre l'Université Laval et l'Université d'Oxford

Envoyer Imprimer PDF

MONTRÉAL, le 15 janv. 2015 - Le président-directeur général de Génome Québec, Marc LePage, était présent aujourd'hui à Londres lors du dévoilement d'une entente de collaboration unique entre l'Université Laval et l'Université d'Oxford. L'événement s'est déroulé en présence du premier ministre Philippe Couillard, de passage à Londres pour prononcer une conférence devant la Chambre de commerce Canada-Royaume-Uni.

L'objectif de l'entente consiste à créer un consortium international en génomique forestière. Dirigé par le professeur John MacKay, grand expert reconnu mondialement qui œuvre au sein de l'Université Laval, à titre de professeur titulaire, et à l'Université d'Oxford, où il est Wood Professor of Forest Science, les travaux du consortium viseront les grands enjeux scientifiques reliés à la productivité et à la durabilité des forêts, qu'elles soient naturelles ou aménagées. Les retombées attendues sont la santé des forêts, la création de valeur et l'aménagement durable. Pour le Québec et le Canada, il s'agit d'un partenariat majeur sans précédent.

« Je salue cette alliance qui témoigne de la capacité du Québec à se maintenir dans la grande société du savoir. Il s'agit également d'une collaboration significative pour le Québec puisque l'industrie forestière demeure bien ancrée dans notre paysage économique et qu'elle doit aujourd'hui assurer sa compétitivité tout en se développant de manière durable », a déclaré le premier ministre du Québec, Philippe Couillard.

« C'est un grand jour pour la génomique, et, surtout, pour la reconnaissance de l'excellence de l'expertise québécoise », a affirmé Marc LePage. « En effet, pouvant compter sur les chercheurs parmi les meilleurs au monde, l'Université d'Oxford a le privilège de choisir ses collaborateurs. Un tel partenariat avec le Québec est une consécration de la qualité de la science effectuée en sol québécois », a ajouté le président-directeur général de Génome Québec.

Enjeux économiques de premier ordre, les ressources forestières sont au centre des priorités gouvernementales. La nécessité de développer de nouvelles approches, en vue de maximiser la valeur et les bénéfices tirés des forêts canadiennes, est devenue une priorité. Dans cette perspective, la génomique est un outil extrêmement puissant, qui sert à détecter le potentiel des arbres individuels ou des lignées d'arbres. Il s'agit de solutions novatrices pour le développement durable des forêts. Plusieurs projets sont en cours au Québec en matière de génomique forestière, dont certains portent plus spécifiquement sur la tordeuse des bourgeons de l'épinette, un ravageur identifié par les gouvernements comme une menace sérieuse à la santé des forêts et à l'industrie du bois.

Les collaborations internationales sont au cœur des stratégies et des succès de la génomique au Québec. Nous bénéficions d'un riche bassin d'expertise, avec des chercheurs qui se démarquent grâce à leurs compétences uniques appliquées dans des secteurs clés comme la foresterie, mais également la santé personnalisée. Nous sommes constamment à la recherche de collaborateurs internationaux, en vue de compléter et de rehausser nos champs de compétences. Dans cette perspective, le Royaume-Uni constitue un joueur particulièrement important. En effet, deuxième pays après les États-Unis en génomique, ce pays est à la fine pointe dans de nombreux secteurs d'activités.

Outre le secteur forestier, le Québec quant à lui compte plusieurs autres collaborations d'envergure à l'échelle internationale. Citons notamment le professeur Jacques Simard de l'Université Laval, qui dirige un important programme de recherche (13 M$/4 ans) sur le cancer du sein, en collaboration avec des chercheurs de l'Université de Cambridge, qui mettent leur expertise en épidémiologie et en bio-informatique à contribution dans la réalisation de ce grand projet.

À propos de Génome Québec

Depuis mai 2000, Génome Québec est le maître d'œuvre du développement de la génomique au Québec. En appuyant près de 80 projets, 900 chercheurs et en assurant la gestion des opérations du Centre d'innovation Génome Québec et Université McGill, Génome Québec contribue à accélérer la découverte de nouvelles applications dans des secteurs stratégiques tels la santé personnalisée, la foresterie, l'environnement et l'agroalimentaire. Les fonds investis par Génome Québec proviennent du ministère de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations du Québec, du gouvernement du Canada par l'entremise de Génome Canada et de partenaires privés.

Source : Génome Québec

 

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
Symposium forestier
banniere PaperWeek Canada
kemira banner
fpinnovations banner
european paper week
tecumseth banner
cristini banner
buckman banner
banniere BIOFOR International
le maitre papetier