Accueil Nouvelles De l'industrie Droits antidumping sur le bois d'œuvre canadien - Une taxe injuste et injustifiée

Droits antidumping sur le bois d'œuvre canadien - Une taxe injuste et injustifiée

Envoyer Imprimer PDF

QUÉBEC, le 26 juin 2017 - Le Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ) déplore l'imposition, par le Département du commerce américain (DOC), de droits antidumping de 4,57 % pour Produits forestiers Résolu et de 6,87 % pour les autres entreprises québécoises quant aux exportations canadiennes de bois d'œuvre vers les États-Unis. Cette surtaxe s'ajoute aux droits compensateurs variant entre 12,82 % et de 19,88 % imposés aux entreprises québécoises en avril dernier.

«?Il s'agit d'une taxe injuste et injustifiée qui affecte directement la compétitivité de l'industrie forestière et notre économie. Avec cette nouvelle taxe, nos entreprises exportatrices de bois d'œuvre verseront quelque 300 M$ en droits compensateurs et antidumping d'ici la prochaine année. Des sommes importantes qui ne pourront être investies dans l'économie québécoise, que ce soit en équipements ou en salaires, et auxquelles s'ajouteront maintenant les effets d'une autre surtaxe déraisonnable?», a déclaré le président-directeur général du CIFQ, M. André Tremblay.

Rappelons que le 16 décembre 2016, à la suite d'une pétition de la Coalition américaine du bois d'œuvre, le DOC a lancé une enquête en droits compensateurs et antidumping. Quatre compagnies, dont Produits forestiers Résolu, ont été choisies pour représenter l'industrie canadienne. J.D. Irving Ltd a aussi participé à l'enquête à titre de répondant volontaire. Cette enquête consistait à examiner les régimes forestiers et les programmes offerts à l'industrie forestière par le fédéral et les provinces canadiennes.

«?Nous regrettons que le nouveau régime forestier québécois, mis en œuvre en 2013 et répondant aux préoccupations exprimées depuis plusieurs années par la partie américaine, n'ait pas été pris en compte dans les récentes décisions du Département du commerce américain. L'industrie demeure engagée à faire reconnaître ce nouveau régime forestier et à obtenir un libre accès au marché américain pour ses produits?», de conclure André Tremblay.


À propos du CIFQ

Le Conseil est le porte-parole de l'industrie forestière du Québec. Le CIFQ compte plus de 200 membres. L'industrie forestière québécoise génère un chiffre d'affaires de 15,8 milliards $ chaque année, soit près de 4 milliards $ en salaires et avantages sociaux, dont près de 1,5 milliard $ est retourné aux gouvernements sous forme de taxes et d'impôts payés par les entreprises et les travailleurs. (www.cifq.com)


Source : Conseil de l'industrie forestière du Québec

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
fpinnovations banner
Spi-Bio
buckman banner
Vision Biomase Québec
paper & beyond
cristini banner
le maitre papetier