Des antimicrobiens dans le bois

Vendredi, 11 mai 2018 00:00 Pauline Gravel
Imprimer

En découvrant l'importante activité antimicrobienne de plusieurs composés chimiques extraits du peuplier faux tremble, des chercheurs de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) viennent de trouver une nouvelle façon de revaloriser l'immense quantité de résidus de bois générés par l'industrie forestière.

« Le peuplier faux tremble est l'essence d'arbre parmi les feuillus qui est la plus utilisée dans l'industrie forestière au Québec. Il représente à lui seul 8,3 % du commerce forestier », souligne d'entrée de jeu l'étudiante Annabelle St-Pierre de l'UQTR, qui présentait hier les résultats de ses recherches dans le cadre du 86e congrès de l'Association francophone pour le savoir (Acfas), qui se déroule cette semaine à Saguenay.