Accueil Nouvelles De l'industrie Le secteur forestier recherche un partenariat avec le fédéral pour améliorer la compétitivité, accélérer l’innovation et garantir une forêt en santé pour l’avenir

Le secteur forestier recherche un partenariat avec le fédéral pour améliorer la compétitivité, accélérer l’innovation et garantir une forêt en santé pour l’avenir

Envoyer Imprimer PDF

L'Association des produits forestiers du Canada (APFC) a fait connaître au gouvernement fédéral ses recommandations pour améliorer la compétitivité canadienne, accélérer l'innovation et veiller à maintenir des forêts en santé dans son mémoire prébudgétaire 2019, présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes.

Pour appuyer les emplois qui font vivre des familles du Canada rural et nordique et favoriser le dynamisme du secteur canadien des produits forestiers pour demain, l'APFC demande au gouvernement fédéral de soutenir des investissements cruciaux dans la recherche, le développement et la commercialisation de nouvelles technologies, de poursuivre son ambitieux programme de diversification du commerce et d'envisager des réformes pour assurer une forêt en santé pour les générations à venir.

Voici les demandes de l'APFC au gouvernement fédéral :

  • Tirer parti de l'élan des initiatives et programmes fructueux en matière d'innovation, comme ceux de FPInnovations et du programme Investissements dans la transformation de l'industrie forestière (ITIF).
  • Poursuivre sa promotion dynamique de l'utilisation du bois, de la pâte, du papier et des nouveaux bioproduits canadiens par des initiatives à long terme comme le Programme de développement des marchés.
  • Favoriser une participation accrue de nos partenaires autochtones dans les opérations forestières par des programmes comme l'Initiative de foresterie autochtone.
  • Établir un groupe de travail industrie-gouvernement sur la compétitivité des règlements pour voir au fardeau réglementaire cumulatif de notre secteur forestier, qui est confronté à la concurrence accrue de marchés comme le Brésil, la Russie, la Scandinavie et les États-Unis.
  • Atténuer les goulots d'étranglement des infrastructures et régler les interruptions de service de plus en plus fréquentes par l'application de la Loi sur la modernisation des transports.
  • Voir à l'ensemble du fardeau fiscal, notamment au traitement de l'amortissement des investissements.
  • Pendant la renégociation de l'ALENA, veiller à mettre en priorité la facilitation des échanges commerciaux et les recours commerciaux.
  • Ratifier l'accord commercial du Partenariat transpacifique global et progressiste, qui donnera à l'industrie un accès accru au marché asiatique.
  • Garantir un accès élargi aux produits forestiers canadiens par le biais du vaste réseau de bureaux commerciaux du Canada et par la promotion de la « marque canadienne » partout dans le monde.
  • Compte tenu des dommages croissants causés par les incendies, les ravageurs et d'autres perturbations, appuyer une vision et un plan d'action détaillés qui nous aideront à maintenir des forêts en santé pour les générations futures.

Actuellement, bien que les marchés mondiaux soient solides pour la plupart des produits, la compétitivité du secteur canadien des produits forestiers par rapport à ses concurrents internationaux est mise à mal en raison de conflits commerciaux, d'un manque d'infrastructures fiables de transport et d'incertitudes en matière de politiques et de règlements concernant le carbone et les opérations forestières. Maintenir la force de la marque canadienne de notre industrie à l'échelle internationale est essentiel pour continuer à maximiser ses contributions à la croissance économique pour les travailleurs, les entreprises et les collectivités du Canada.

« Nous avons une forêt fonctionnelle au Canada, une forêt qui procure de réels avantages économiques, environnementaux et sociaux aux Canadiens », affirme le chef de la direction de l'APFC, Derek Nighbor. « Nos recommandations pour le budget 2019 s'ancrent dans un appui à notre secteur et à ses travailleurs afin que nous puissions atteindre nos objectifs communs : faire progresser l'innovation, favoriser l'expansion des entreprises et appuyer des mesures positives pour l'environnement comme pour l'économie », conclut M. Nighbor.

Pour consulter le mémoire prébudgétaire 2019 de l'APFC, visitez le fpac.ca : http://www.fpac.ca/recommendations-for-2019-federal-budget/


L'APFC offre une voix, au Canada et à l'étranger, aux producteurs canadiens de bois, de pâte et de papier pour les questions touchant le gouvernement, le commerce et l'environnement. L'industrie des produits forestiers, dont le chiffre d'affaires annuel atteint 69 milliards de dollars, est l'un des plus grands employeurs au pays, compte tenu de ses activités dans plus de 600 localités et des 230 000 emplois directs qu'elle procure d'un océan à l'autre.

Source : APFC

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
buckman banner
paper & beyond
fpinnovations banner
cristini banner
le maitre papetier