Accueil Nouvelles De l'industrie Conseil canadien des manufacturiers de contenants multicouches : stratégies pour appuyer des taux de récupération et de recyclage de contenants multicouches accrus

Conseil canadien des manufacturiers de contenants multicouches : stratégies pour appuyer des taux de récupération et de recyclage de contenants multicouches accrus

Envoyer Imprimer PDF

Depuis près de dix ans, le Conseil canadien des manufacturiers de contenants multicouches (CCMCM) travaille pour fournir des solutions à long terme qui permettent d’accroître la récupération et le recyclage des contenants multicouches au Canada.

Depuis la création du CCMCM en 2010, le taux de récupération des contenants multicouches au Canada est passé de 41 à 60 pour cent en 2018. Les membres du CCMCM (dont les manufacturiers de contenants multicouches Elopak, Evergreen Packaging, Tetra Pak et SIG Combibloc) continuent de croire que nous pouvons faire mieux. Par conséquent, en 2019, les membres du CCMCM se sont donné pour ambition de voir le taux de récupération des contenants multicouches atteindre 70 pour cent d’ici 2025.

Réaliser cette ambition requiert que tous les membres de la chaîne de valeur du recyclage, dont les centres de tri, les municipalités, les entreprises de gestion des déchets et d’autres parties prenantes, travaillent ensemble pour maximiser l’efficacité du processus de récupération.

Plus particulièrement, trois éléments principaux peuvent avoir un impact important sur le taux de récupération des contenants multicouches d’aliments et de boissons à l’échelle du pays : travailler et appuyer les centres de tri, poursuivre l’éducation des consommateurs et continuer à développer des débouchés pour les contenants multicouches en fin de vie.

Dans le but d’optimiser les efforts de tri séparé des contenants multicouches, appuyer l’innovation et l’adoption de nouvelles technologies dans les centres de tri aura assurément un impact important sur le taux de récupération des contenants multicouches partout au pays.

Le CCMCM consacre aussi une partie importante de ses ressources à l’éducation des consommateurs. Interagir avec les Canadiens et Canadiennes dans un dialogue continu au sujet de l’importance et de l’impact potentiel de la récupération des contenants multicouches permet d’opérer des changements positifs dans les attitudes et les comportements du public en ce qui a trait aux déchets et à la récupération. Par conséquent, le CCMCM investit régulièrement dans des campagnes de sensibilisation et des programmes d’éducation sur la récupération des contenants multicouches destinés au public et dans des initiatives de récupération en milieu scolaire au Canada.

Finalement, le nombre d’options de débouchés finaux pour les contenants multicouches a été, par le passé, plutôt limité. Cependant, aujourd’hui, des avancées dans les technologies de tri, la capacité de transformer les contenants multicouches en différents types de papier ou de papier-mouchoir et en produits de construction écologiques ainsi qu’un nombre croissant de courtiers appuient des débouchés de contenants multicouches en évolution partout dans le monde.

Dans les faits, les contenants multicouches offrent une très grande valeur en tant que matière récupérée. Les longues fibres blanchies et vierges à partir desquelles sont fabriqués les contenants multicouches sont une ressource convoitée dans la fabrication de nouveaux produits à base de papier. Et, alors que la consommation de papier de bureau trié (Sorted Office Paper, SOP) est en baisse importante partout en Amérique du Nord, les contenants multicouches sont une excellente matière première de rechange. De plus, les contenants multicouches se négocient à une valeur inférieure à celle du papier de bureau trié.

Bien que les contenants multicouches soient fabriqués à partir de plus d’un matériau, cela ne signifie pas pour autant qu’ils sont difficiles à recycler. Les contenants multicouches sont, en fait, principalement composés de papier. Par l’entremise d’un procédé de trituration (pensez à un « malaxeur géant »), des usines de papier comme Great Lakes Tissue et Sustana Fiber aux É.-U. peuvent séparer les contenants multicouches en leurs composants : papier, plastique et aluminium. La pâte qui est obtenue est utilisée pour fabriquer des produits de papier comme du papier essuie-tout, du papier-mouchoir et du papier de bureau alors que le plastique et l’aluminium résiduels peuvent entrer dans la fabrication de carreaux de plafond ou de panneaux muraux ou, encore, utilisés comme source d’énergie pour alimenter l’usine de papier.

En général, utiliser les contenants multicouches récupérés pour fabriquer de nouveaux produits à base de papier diminue la pression sur les ressources naturelles et offre un marché pour les matières récupérées. En poursuivant la réalisation de son ambition d’atteindre un taux de récupération de 70 pour cent d’ici 2025, le CCMCM continue d’explorer des solutions en collaboration avec des usines de papier américaines et canadiennes pour veiller à ce que la valeur des contenants multicouches récupérés ne soit pas simplement reconnue, mais bien optimisée.


Source : Conseil canadien des manufacturiers de contenants multicouches (CCMCM)

 

inscription-infolettre

fpinnovations
banniere PaperWeek Canada
fpinnovations
kytola
bioservice
cristini banner
IST Boiler
banniere BIOFOR International
valmet
le maitre papetier
domtar
le maitre papetier