Des résidus de Kruger pour enrichir les champs

Mardi, 03 décembre 2019 00:00 Marie-Pier Bouchard
Imprimer

Près de la moitié des résidus de l'usine Kruger de Trois-Rivières se retrouvent dans les champs de cultivateurs qui s'en servent comme fertilisant. Une pratique plus écologique et plus économique sur laquelle l'entreprise veut miser davantage.

En transformant sa machine numéro 10 en 2017, l'usine a augmenté sa production et par conséquent, elle génère encore plus de boues, ces résidus issus de la production de pâtes et papiers.

Lire la suite de l'article

Source : Radio-Canada