Accueil Nouvelles Financières Résolu annonce ses résultats financiers provisoires du deuxième trimestre de 2016

Résolu annonce ses résultats financiers provisoires du deuxième trimestre de 2016

Envoyer Imprimer PDF

$ US

  • Perte nette de 42 M$, ou de 0,47 $ par action, selon les PCGR
  • Bénéfice net de 6 M$, ou de 0,07 $ par action, avant les éléments hors gestion courante
  • BAIIA ajusté de 85 M$ et ventes de 891 M$
  • Liquidités de 452 M$

MONTRÉAL, le 4 août 2016 - Produits forestiers Résolu Inc. (NYSE: RFP) (TSX: RFP) a annoncé aujourd'hui une perte nette selon les PCGR de 42 M$, soit 0,47 $ par action, pour le trimestre clos le 30 juin 2016, contre une perte nette selon les PCGR de 4 M$, soit 0,04 $ par action, pour la période correspondante de 2015. Les ventes du trimestre ont atteint 891 M$, en baisse de 35 M$, soit 4 %, par rapport au deuxième trimestre de 2015. La Société a dégagé un bénéfice net, avant les éléments hors gestion courante, de 6 M$, soit 0,07 $ par action, contre un bénéfice net de 7 M$, soit 0,07 $ par action, pour le deuxième trimestre de 2015.

« Malgré les conditions de marché difficiles pour certains de nos secteurs d'activité, notre performance a été solide pour le trimestre, a déclaré Richard Garneau, président et chef de la direction. Notre secteur Produits du bois a affiché d'importantes améliorations à mesure que les marchés ont poursuivi leur lente reprise. Dans nos secteurs de papiers, nous continuons de faire preuve d'une capacité à générer une valeur stable malgré des conditions de marché structurellement défavorables, alors que les baisses de production de pâte résultant de la maintenance annuelle ont largement annulé les avantages de la hausse des prix sur les marchés. Bien que notre secteur Papiers tissus ait continué de sous-performer et demeure une préoccupation, nous sommes ravis des progrès de notre projet de papiers tissus de Calhoun, qui a atteint une étape importante ce mois-ci, soit le démarrage de notre première chaîne de transformation. »

La définition des mesures financières non conformes aux PCGR, notamment les ajustements liés aux éléments hors gestion courante et le BAIIA ajusté, ainsi que leur rapprochement avec les mesures financières conformes aux PCGR sont présentés ci-dessous.

Variation du résultat d'exploitation par rapport à celui du trimestre précédent

Résultats consolidés

La Société a enregistré une perte d'exploitation de 18 M$ pour le trimestre, contre un résultat d'exploitation équilibré pour le premier trimestre. L'augmentation du bénéfice d'exploitation de la Société est attribuable à la hausse des prix réalisés pour la majorité des catégories (10 M$), surtout dans le secteur Produits du bois, et à la diminution de 15 M$ des coûts, essentiellement grâce aux économies réalisées sur l'énergie (9 M$), le bois (7 M$) et les produits chimiques (5 M$). Le raffermissement du dollar canadien a cependant atténué l'effet de ces économies et a eu une incidence défavorable de 9 M$ sur les résultats. Au cours du trimestre, la Société a enregistré des frais de fermeture de 36 M$ pour la fermeture définitive d'une machine à papier de l'usine de la Société à Augusta (Géorgie) en mai, dont une tranche de 32 M$ représente l'amortissement accéléré. Le BAIIA ajusté s'est établi à 85 M$, soit 26 M$ de plus que le montant de 59 M$ comptabilisé au premier trimestre.

Pâte commerciale

Le secteur Pâte commerciale a enregistré un bénéfice d'exploitation de 12 M$ pour le deuxième trimestre, soit 8 M$ de moins qu'au premier trimestre. Dans l'ensemble, le prix de vente moyen a augmenté de 6 $ par tonne métrique, soit 1 %, l'effet saisonnier de l'offre et de la demande ayant soutenu les prix. Le coût d'exploitation unitaire (le « coût livré ») a toutefois augmenté en raison des coûts de la maintenance et de l'incidence défavorable du taux de change. En conséquence, le coût livré a augmenté de 32 $ par tonne métrique pour le trimestre écoulé, atteignant 575 $ par tonne métrique. Les volumes expédiés ont diminué de 7 000 tonnes métriques, soit 2 %, pour le trimestre écoulé. Les stocks ont également fléchi de 11 000 tonnes métriques au cours de cette période. La baisse globale de production s'explique essentiellement par des arrêts annuels à Calhoun (Tennessee) et à Coosa Pines (Alabama) ainsi que par des interruptions pour maintenance à Saint-Félicien (Québec) et à Thunder Bay (Ontario).

Papiers tissus

Notre secteur Papiers tissus a enregistré une perte d'exploitation de 4 M$ pour le trimestre, soit 2 M$ de plus qu'au trimestre précédent. Dans l'ensemble, le prix de vente a augmenté de 71 $ par tonne courte. Le coût livré a augmenté de 149 $ par tonne courte par rapport au premier trimestre, en grande partie du fait des difficultés relatives à la productivité et des dépenses imprévues liées à la maintenance et aux réparations ainsi que des frais d'administration. La Société a comptabilisé un BAIIA négatif de 2 M$ pour la période écoulée, en baisse de 2 M$ par rapport au BAIIA équilibré du premier trimestre de 2016. Les stocks de produits finis ont reculé de 2 000 tonnes courtes, s'établissant à 3 000 tonnes courtes.

Produits du bois

Le secteur Produits du bois a dégagé un bénéfice d'exploitation de 20 M$ pour le trimestre, ce qui représente une amélioration de 24 M$ par rapport au trimestre précédent. Les volumes expédiés ont augmenté de 14 % pour s'établir à 445 millions de pieds mesure de planche (pmp), ce qui s'explique par l'amélioration des activités de construction ainsi que l'augmentation de la production. Le prix de vente moyen a augmenté de 19 $ par millier de pmp, soit 6 %. Le coût livré du secteur a diminué de 12 % pour atteindre 278 $ par millier de pmp, essentiellement en raison de la faiblesse du dollar canadien au premier trimestre, dont l'incidence favorable sur les coûts n'a été comptabilisée qu'au deuxième trimestre, et aussi en raison de l'amélioration de la productivité de la plupart de nos scieries, notamment de nos installations plus récentes en Ontario, et d'un meilleur rendement de la fibre. Le BAIIA sectoriel s'est établi à 29 M$, soit 65 $ par millier de pmp, contre 8 $ pour le premier trimestre et une moyenne de 31 $ par millier de pmp pour les 12 derniers mois. Les stocks de produits finis ont augmenté de 2 %.

Papier journal

Le secteur Papier journal a enregistré une perte d'exploitation de 3 M$ pour le trimestre, contre une perte d'exploitation de 5 M$ pour le premier trimestre. Les prix sont demeurés favorables pour le trimestre écoulé, donnant lieu à une hausse de 9 $ par tonne métrique du prix de vente moyen par rapport aux trois premiers mois de l'exercice. Le coût livré a quant à lui augmenté de 7 $ par tonne métrique pour s'établir à 511 $ par tonne métrique, du fait de l'incidence défavorable du taux de change et de la baisse du volume. Les volumes expédiés ont diminué de 9 000 tonnes métriques, soit 2 %, ce qui s'explique par la fermeture définitive d'une machine à papier de l'usine d'Augusta au cours du trimestre et la suspension temporaire de la production à notre usine de Thorold (Ontario) en raison de facteurs liés au marché. Le BAIIA a atteint 16 M$ pour le trimestre, soit 31 $ par tonne métrique, contre 29 $ pour le trimestre précédent et une moyenne de 19 $ par tonne métrique pour les 12 derniers mois. Les stocks de produits finis ont reculé de 8 000 tonnes métriques pour s'établir à 96 000 tonnes métriques, en baisse de 8 % par rapport au trimestre précédent.

Papiers pour usages spéciaux

Le secteur Papiers pour usages spéciaux a enregistré un bénéfice d'exploitation de 16 M$ pour le deuxième trimestre, en hausse de 9 M$ par rapport au montant de 7 M$ comptabilisé au premier trimestre. Le prix de vente moyen a diminué de 11 $ par tonne courte, surtout en raison de marchés défavorables pour les papiers couchés et, dans une moindre mesure, pour les papiers surcalandrés. Les volumes expédiés ont diminué de 3 %, soit 11 000 tonnes courtes, ce qui est attribuable aux tendances générales des marchés pour les diverses catégories de papiers pour usages spéciaux. Malgré la baisse des volumes, le coût livré du trimestre s'est amélioré par rapport à la période précédente, s'établissant à 625 $ par tonne courte, en baisse de 6 %. Cette amélioration s'explique en grande partie par une meilleure efficacité opérationnelle et une production hydroélectrique accrue. En conséquence, le BAIIA sectoriel a augmenté de 6 M$ pour atteindre 26 M$, soit 68 $ par tonne courte, ce qui représente une hausse de 17 $ par tonne courte par rapport au premier trimestre et qui est également supérieur à la moyenne de 56 $ par tonne courte enregistrée pour les 12 derniers mois. Les stocks de produits finis ont augmenté de 13 %, s'établissant à 88 000 tonnes courtes.

Variation du résultat d'exploitation consolidé du trimestre par rapport à celui du trimestre correspondant de l'exercice précédent

La Société a enregistré une perte d'exploitation de 18 M$ pour le deuxième trimestre, alors qu'elle avait dégagé un bénéfice d'exploitation de 16 M$ pour la période correspondante de l'exercice précédent. Les résultats du trimestre écoulé s'expliquent d'abord et avant tout par une charge non récurrente de 37 M$ au titre de fermetures et de pertes de valeur, liée pour l'essentiel à la fermeture définitive d'une machine à papier journal de l'usine d'Augusta au cours du trimestre. La diminution du chiffre de ventes découlant en grande partie de la faiblesse relative des prix a été presque entièrement compensée par la baisse des coûts et l'affaiblissement du dollar canadien.

Le prix de vente moyen a diminué de 8 % pour le secteur Pâte commerciale, de 5 % pour le secteur Papier journal et de 5 % pour le secteur Papiers pour usages spéciaux, mais a augmenté de 2 % pour le secteur Produits du bois, ce qui, dans l'ensemble, a donné lieu à une variation défavorable des prix de 38 M$, compte non tenu de l'incidence du taux de change, par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent.

Toutefois, le coût livré a également reculé de 2 % pour le secteur Pâte commerciale, de 15 % pour le secteur Produits du bois, de 2 % pour le secteur Papier journal et de 5 % pour le secteur Papiers pour usages spéciaux, surtout en raison de l'incidence favorable du taux de change et de la baisse des coûts de fabrication, y compris le recul des charges hors exploitation au titre des prestations des régimes de retraite et d'avantages complémentaires de retraite en raison de la baisse du passif net au titre des régimes de retraite inscrit au bilan au 31 décembre 2015. La diminution des frais de fabrication reflète également la baisse des prix des matières premières et l'accroissement de la production hydroélectrique interne, facteurs annulés en partie par la hausse des coûts de la maintenance. Le coût livré a également été avantagé par la diminution de l'amortissement par suite de l'examen périodique des durées de vie utile économique estimatives du matériel et de l'outillage réalisé au premier trimestre, ainsi que par la perte de valeur d'actifs à notre installation de Catawba (Caroline du Sud) au quatrième trimestre de 2015.

Les volumes expédiés des secteurs Pâte commerciale, Papier journal et Papiers pour usages spéciaux ont diminué de 2 %, de 7 % et de 2 %, respectivement, ce qui reflète la diminution structurelle des marchés des papiers d'impression. Par contre, les volumes expédiés du secteur Produits du bois ont augmenté de 6 %, soutenus par l'accroissement de la demande sur le marché de l'habitation aux États-Unis. Dans l'ensemble, les stocks de tous les secteurs ont diminué par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent, à l'exception du secteur Produits du bois, dont les stocks ont augmenté de 10 %.

Siège social et données financières

Au cours du trimestre, la Société a investi 52 M$ en immobilisations corporelles, dont une tranche de 30 M$ a été affectée au projet de papiers tissus à Calhoun (Tennessee). Aucun montant n'a été prélevé sur notre facilité de crédit garantie par des actifs au cours du trimestre, laissant l'encours de la facilité inchangé à 20 M$ au 30 juin. La trésorerie et ses équivalents ont augmenté de 3 M$. Les liquidités ont augmenté de 9 M$ pour s'établir à 452 M$.

Perspectives

M. Garneau a poursuivi en ces termes : « Notre point de vue sur les marchés de la pâte demeure inchangé, avec des perspectives à court terme positives, mais qui continueront à se détériorer tant que la capacité supplémentaire exercera une pression défavorable sur les prix. Dans le secteur Produits du bois, nous estimons cependant que les marchés poursuivront leur amélioration, atténuant l'incidence potentielle des restrictions commerciales en 2017. Nous croyons que les catégories de papiers afficheront une progression saisonnière, que les prix du papier journal poursuivront leur remontée et que les prix des papiers couchés et surcalandrés subiront encore des pressions à la baisse. Nous continuerons de nous concentrer sur notre secteur Papiers tissus à mesure que les plans d'action seront mis en œuvre et que la rentabilité s'améliorera au cours des deux prochains trimestres. Notre projet de construction de papiers tissus à Calhoun se poursuit conformément à l'échéancier et au budget. Les deux chaînes de transformation restantes seront mises en service au cours des prochains mois, alors que le démarrage de notre machine de papiers tissus est prévu pour le premier trimestre de 2017. »

Conférence téléphonique sur les résultats

La direction de la Société commentera ses résultats financiers à l'occasion d'une conférence téléphonique qui se tiendra aujourd'hui à 9 heures HE. Le public est invité à prendre part à la téléconférence en composant le 1 877 223-4471 au moins quinze minutes avant l'heure prévue. La téléconférence sera également diffusée en direct à partir du site Web de la Société (www.pfresolu.com). Pour y accéder, il suffit de cliquer sur le lien Présentations et webdiffusions de l'onglet Investisseurs de la page d'accueil. Par la suite, l'enregistrement de la téléconférence sera accessible à partir du site Web de la Société. Il sera aussi accessible par téléphone jusqu'au 18 août en composant le 1 800 585-8367 et en fournissant le code d'accès 53923388.

Produits forestiers Résolu en bref

Produits forestiers Résolu est un chef de file mondial de l'industrie des produits forestiers offrant une grande variété de produits, notamment de la pâte commerciale, des papiers tissus, des produits du bois, du papier journal et des papiers pour usages spéciaux. La Société possède ou exploite plus de 40 installations de pâtes, de papiers, de papiers tissus et de produits du bois aux États-Unis, au Canada et en Corée du Sud, ainsi que des centrales électriques au Canada et aux États-Unis. Elle commercialise ses produits dans près de 80 pays. De plus, la totalité des terrains forestiers sous la gestion de Résolu ont été certifiés conformes, par des experts indépendants, à des normes d'aménagement forestier durable reconnues mondialement. Les actions de Produits forestiers Résolu se négocient sous le symbole RFP à la Bourse de New York et à la Bourse de Toronto.

Résolu a reçu des prix de reconnaissance, à l'échelle régionale, nord-américaine et mondiale, pour son leadership en matière de responsabilité sociale et de développement durable ainsi que pour ses pratiques commerciales. Vous trouverez un complément d'information sur www.pfresolu.com.

Voir le rapport complet

Source : Produits forestiers Résolu

 

 

inscription-infolettre

acces-infolettres
valmet
kytola
axchem canada
sdt ultrasound solutions
groupe vld
fpinnovations banner
Spi-Bio
cristini banner
domtar
le maitre papetier
le maitre papetier
le maitre papetier
le maitre papetier