Accueil Nouvelles Financières Cascades poursuit l'amélioration de ses résultats au second trimestre de 2016

Cascades poursuit l'amélioration de ses résultats au second trimestre de 2016

Envoyer Imprimer PDF

Dans le communiqué Cascades poursuit l'amélioration de ses résultats au second trimestre de 2016, diffusé le 5 août 2016 par Cascades inc. sur le fil de presse CNW, la compagnie avise qu'une erreur s'est glissée dans le paragraphe sur le bénéfice net. "Incluant les éléments spécifiques, le bénéfice net a atteint 36 M$ (0,38 $ par action) au deuxième trimestre de 2016 comparativement à une perte nette de 24 M$ (0,25 $ par action) au cours du même trimestre de 2015. " aurait dû être "Incluant les éléments spécifiques, le bénéfice net a atteint 36 M$ (0,38 $ par action) au deuxième trimestre de 2016 comparativement à 24 M$ (0,25 $ par action) au cours du même trimestre de 2015. ". La copie complète et corrigée suit :

Cascades poursuit l'amélioration de ses résultats au second trimestre de 2016

KINGSEY FALLS, QC , le 5 août 2016 - Cascades inc. (TSX: CAS), chef de file dans la récupération et la fabrication de produits verts d'emballage et de papiers tissu, annonce ses résultats financiers non audités pour la période de trois mois terminée le 30 juin 2016.

Faits saillants du T2 2016

  • Ventes de 998 M$
    (comparativement à 1 003 M$ au T1 2016 (0 %) et 950 M$ au T2 2015 (+5 %))
  • Excluant les éléments spécifiques
          . BEAA de 112 M$
            (comparativement à 106 M$ au T1 2016 (+6 %) et 103 M$ au T2 2015 (+9 %))
          . Bénéfice net par action ordinaire de 0,38 $
            (comparativement à 0,35 $ au T1 2016 et 0,25 $ au T2 2015)
          . Contribution de Greenpac au bénéfice net par action ordinaire: 0,03 $
            (comparativement à 0,04 $ au T1 2016 et 0,03 $ au T2 2015)
  • Incluant les éléments spécifiques
          . BEAA de 112 M$
            (comparativement à 120 M$ au T1 2016 (-7 %) et 105 M$ au T2 2015 (+7 %))
          . Bénéfice net par action ordinaire de 0,38 $
           (comparativement à 0,79 $ au T1 2016 et 0,25 $ au T2 2015)
  • Dette nette de 1 664 M$ au 30 juin 2016 (comparativement à 1 684 M$ au 31 mars 2016) et un ratio de dette nette sur BEAA en baisse de 3,8x à 3,6x.

M. Mario Plourde , président et chef de la direction, a émis les commentaires suivants quant aux résultats du deuxième trimestre : « Nous sommes satisfaits de la performance générale de nos opérations durant le deuxième trimestre. Les résultats de l'Amérique du Nord sont en ligne avec les attentes et démontrent que nos investissements stratégiques faits dans de nouveaux équipements, au cours des dernières années, se sont traduits par une meilleure efficacité et une plus grande capacité opérationnelle pour s'adapter aux variations de marché.

Pendant le trimestre, nous avons déployé plusieurs initiatives et complété quelques transactions importantes. En premier lieu, notre groupe Emballage carton-caisse a acquis une usine de boîtes ondulées au Connecticut . Cette acquisition renforce notre position dans le nord-est des États-Unis et augmente notre capacité de transformation. Elle met également en place les assises de notre développement à plus long terme qui consiste à moderniser notre base d'actifs et à accroître notre présence dans la région. En deuxième lieu, notre groupe Papiers tissu a annoncé la construction d'une nouvelle usine de transformation en Oregon . Cette dernière abritera plusieurs lignes de transformation à la fine pointe de la technologie et devrait débuter ses activités à la fin du premier trimestre de 2017. Cette usine, stratégiquement positionnée pour desservir la côte ouest américaine, sera approvisionnée en bobines mères par notre usine située à quelques kilomètres seulement, sécurisant ainsi les activités futures de l'usine et augmentant le taux d'intégration de notre groupe Papiers tissu.

En ce qui concerne les résultats financiers, la hausse de 9 % du BEAA comparativement à 2015 est essentiellement attribuable à la solide performance de notre groupe Papiers tissu qui a augmenté son BEAA de 70%. Nos activités de carton-caisse et des produits spécialisés ont aussi bien performé en augmentant respectivement leur BEAA de 9 % et de 14 %. Les ventes et le BEAA trimestriels en Amérique du Nord ont bénéficié d'une dépréciation du dollar canadien de l'ordre de 5 % par rapport au dollar américain. Nos résultats en Europe sont en légère baisse pour le trimestre en raison de conditions de marché au ralenti et d'un temps d'arrêt temporaire à notre usine allemande. Sur une base séquentielle, notre BEAA consolidé a augmenté de 6 % alors que tous nos groupes opérationnels ont amélioré leur contribution.

Finalement, nous poursuivons le travail quant à la réduction de la dette. Séquentiellement, la diminution est essentiellement liée à de solides flux de trésorerie d'exploitations qui ont été partiellement contrebalancés par les investissements saisonniers dans le fonds de roulement et les investissements en capital. Notre ratio de dette nette sur BEAA se chiffre maintenant à 3,6x, nous rapprochant ainsi de notre objectif visé de 3,0x à 3,5x. »

Sommaire financier

Analyse des résultats pour la période de trois mois terminée le 30 juin 2016 (comparativement à l'année précédente)

En comparaison avec la période correspondante de l'année dernière, les ventes ont augmenté de 5 % pour s'établir à 998 M$ en raison de prix de vente moyens plus élevés et de l'incidence favorable de la baisse du dollar canadien.

Le bénéfice d'exploitation excluant les éléments spécifiques est passé de 59 M$ au deuxième trimestre de 2015 à 65 M$ au cours de la période. Les facteurs cités ci-dessus ainsi que les coûts d'énergie plus favorables expliquent en bonne partie la hausse du bénéfice d'exploitation. Cependant, cette hausse a été partiellement réduite par des coûts corporatifs, de production et de maintenance plus élevés ainsi que par des temps d'arrêt de production au cours du trimestre, notamment à notre usine allemande de carton plat recyclé, pour la modernisation d'une section de la machine. Incluant les éléments spécifiques, le bénéfice d'exploitation a atteint 65 M$ au cours de la période comparativement à 61 M$ au cours de la même période l'année dernière.

Au cours du deuxième trimestre de 2016, les éléments spécifiques suivants, avant impôt, ont eu des répercussions sur le bénéfice d'exploitation et/ou le bénéfice net :

  • un gain non réalisé sur instruments financiers de 5 M$ (bénéfice d'exploitation et bénéfice net);des pertes de valeur et frais de restructuration totalisant 9 M$ (bénéfice d'exploitation et bénéfice net);
  • un gain de 4 M$ sur la vente d'actifs à la suite de la fermeture de l'usine d' Auburn , dans le Maine (bénéfice d'exploitation et bénéfice net);
  • une quote-part négative de 6 M$ des résultats des entreprises associées et coentreprises en raison des frais reliés au refinancement de la dette de Greenpac (bénéfice net);
  • un gain de change sur dette à long terme et instruments financiers de 6 M$ (bénéfice net);
  • une dépense de 2 M$ d'impôts reliée à une vente d'actifs d'année antérieure (bénéfice net);

Le bénéfice net excluant les éléments spécifiques a atteint 35 M$ (0,38 $ par action) au deuxième trimestre de 2016 comparativement à 24 M$ (0,25 $ par action) pour le trimestre correspondant de 2015. Incluant les éléments spécifiques, le bénéfice net a atteint 36 M$ (0,38 $ par action) au deuxième trimestre de 2016 comparativement à 24 M$ (0,25 $ par action) au cours du même trimestre de 2015.

Analyse des résultats pour la période de trois mois terminée le 30 juin 2016 (comparativement au trimestre précédent)

Par rapport au trimestre précédent, les ventes sont demeurées relativement stables à 998 M$ alors qu'une hausse des expéditions pour tous nos secteurs sauf celui de Carton plat Europe a contrebalancé l'appréciation du dollar canadien et une baisse de nos prix de vente moyens principalement dans nos activités de papiers tissu.

Le bénéfice d'exploitation excluant les éléments spécifiques est passé de 59 M$ au premier trimestre de 2016 à 65 M$ au deuxième trimestre de 2016. Les facteurs cités ci-dessus et les coûts d'énergie plus faibles expliquent en bonne partie la hausse du bénéfice d'exploitation. Ceux-ci ont été partiellement contrebalancés par des coûts corporatifs et une charge d'amortissement plus élevés.

Pour plus d'information, veuillez consulter les tableaux sur le rapprochement des mesures conformes et non conformes aux IFRS annexés au présent communiqué.

Perspectives à court terme

Commentant les perspectives, M. Plourde a ajouté : « Nous sommes confiants de pouvoir livrer une solide performance opérationnelle pour la deuxième moitié de 2016. Malgré la diminution récente des prix de marché de carton-caisse en Amérique du Nord, la volatilité du prix des fibres recyclées et la fluctuation du dollar canadien, le troisième trimestre est habituellement une période occupée pour nos activités d'emballage. Cela devrait se traduire par une bonne performance de nos groupes Emballage carton-caisse et Produits spécialisés. Pour notre groupe Papiers tissu, nous prévoyons une solide performance au troisième trimestre en raison de la saisonnalité et de nos récentes initiatives de vente et de réduction de coûts, suivie par un quatrième trimestre historiquement plus faible. Du côté européen, les incertitudes liées aux marchés et aux taux de change suivant les derniers événements dans différentes parties de l' Europe s'ajoutent à des conditions de marché déjà au ralenti et à un carnet de commandes qui continue d'être sous le niveau de 2015. Alors que le quatrième trimestre est généralement une période moins occupée, la génération de fibres recyclées suivant la fin de la période estivale devrait contribuer positivement aux dynamiques de l'offre et nos équipes d'approvisionnement sont axées sur la bonne gestion des matières premières pour réduire les coûts livrés à nos moulins.

À court terme, nous ne prévoyons pas pouvoir répéter la performance record du troisième trimestre de l'année dernière, mais nous continuerons de gérer prudemment notre situation financière afin de pouvoir consacrer une partie significative de nos flux de trésorerie disponibles à la réduction de notre endettement, ce qui est normalement le cas dans la deuxième moitié de l'année. À plus long terme, nous demeurons déterminés à améliorer l'efficacité et la compétitivité de nos opérations grâce à des investissements ciblés et à la réalisation de notre plan stratégique. Ainsi, nous allons continuer à accroître notre capacité d'adaptation face aux dynamiques de marché, à renforcer notre structure opérationnelle et à améliorer notre productivité et notre performance. »

Dividende sur les actions ordinaires et rachat dans le cours normal des activités

Le conseil d'administration de Cascades a déclaré un dividende trimestriel de 0,04 $ par action, payable le 2 septembre 2016 aux actionnaires inscrits, en fermeture de séance, le 26 août 2016. Le dividende payé par Cascades est un dividende désigné à l'égard de la loi de l'impôt sur le revenu (Loi C-28, Canada ). Au deuxième trimestre de 2016, Cascades a procédé au rachat de 315 069 actions à un coût moyen de 8,56 $, pour un montant approximatif de 2,7 M$.

Conférence téléphonique portant sur les résultats

La direction commentera les résultats financiers du deuxième trimestre de 2016 à l'occasion d'une conférence téléphonique qui se tiendra aujourd'hui à 10 h. Les analystes financiers, investisseurs, médias et les autres personnes intéressées sont invités à prendre part à la téléconférence en composant le 1 888-231-8191. La téléconférence, y compris la présentation aux investisseurs, sera également diffusée en direct à partir du site Web de la Société ( www.cascades.com , onglet Investisseurs de la page d'accueil). L'enregistrement de la téléconférence sera accessible en différé à partir du site Web de la Société et par téléphone jusqu'au 5 septembre 2016 en composant le 1 855-859-2056 et en fournissant le code d'accès 42826663.

Fondée en 1964, Cascades œuvre dans les domaines de la fabrication, de la transformation et de la commercialisation de produits d'emballage et de papiers tissu composés principalement de fibres recyclées. Cascades compte 11 000 femmes et hommes travaillant dans près de 90 unités d'exploitation situées en Amérique du Nord et en Europe . Sa philosophie de gestion, son expérience d'un demi-siècle dans le recyclage, ses efforts soutenus en recherche et développement sont autant de forces qui lui permettent de créer des produits novateurs pour ses clients. Les actions de Cascades se négocient à la Bourse de Toronto sous le symbole CAS .

Voir le rapport complet

Source : Cascades

 

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
fpinnovations banner
sdt ultrasound solutions
nalco banner
Spi-Bio
cristini banner
PaperCon 2019
le maitre papetier
le maitre papetier
le maitre papetier