Le Maître Papetier

Vendredi 14 décembre 2018

twitteryoutube

Accueil Nouvelles Financières Résolu annonce ses résultats financiers provisoires du deuxième trimestre de 2018

Résolu annonce ses résultats financiers provisoires du deuxième trimestre de 2018

Envoyer Imprimer PDF

$ US

  • Bénéfice net selon les PCGR de 72 M$, soit 0,77 $ par action diluée, pour le deuxième trimestre
  • BAIIA ajusté de 172 M$, en hausse de 59 % par rapport au premier trimestre
  • Remboursement de 105 M$ sur la dette; liquidités de 517 M$
  • Remboursement des dépôts en espèces sur les papiers surcalandrés de 60 M$ à recevoir, plus les intérêts

MONTRÉAL, le 2 août 2018 - Produits forestiers Résolu Inc. (NYSE: RFP) (TSX: RFP) a annoncé aujourd'hui un bénéfice net de 72 M$, soit 0,77 $ par action diluée, pour le trimestre clos le 30 juin 2018, contrairement à une perte nette de 74 M$, soit 0,82 $ par action, pour la période correspondante de 2017. Les ventes du trimestre ont atteint 976 M$, en hausse de 118 M$ par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent. Avant les éléments hors gestion courante, la Société a enregistré un bénéfice net de 66 M$, soit 0,71 $ par action, contrairement à une perte nette de 3 M$, soit 0,03 $ par action, pour le deuxième trimestre de 2017.

« La hausse généralisée de nos prix et l'amélioration de notre performance opérationnelle nous ont permis d'enregistrer un trimestre record en termes de rentabilité. Grâce à nos solides résultats financiers, nous avons pu rembourser 105 M$ de la dette au cours du trimestre, améliorant considérablement notre bilan et notre levier financier, a déclaré Yves Laflamme, président et chef de la direction. Nous sommes également ravis que l'ordonnance instituant des droits compensateurs sur les papiers surcalandrés ait récemment été révoquée, ce qui donnera lieu au remboursement, dans les prochains mois, des dépôts pour droits totalisant 60 M$. »

Peu après la clôture du deuxième trimestre, une nouvelle convention collective de quatre ans couvrant 1 000 employés a été ratifiée avec Unifor, le plus important syndicat canadien de la Société, pour six des scieries de la Société. Plus tôt cette année, Résolu a conclu une nouvelle convention collective de quatre ans couvrant 1 100 employés dans huit de ses usines de pâte et papier au Canada.

La définition des mesures financières non conformes aux PCGR, notamment les ajustements liés aux éléments hors gestion courante et le BAIIA ajusté, ainsi que leur rapprochement avec les mesures financières conformes aux PCGR sont présentés ci-dessous.

Variation du résultat d'exploitation par rapport à celui de la période précédente

Résultats consolidés

La Société a enregistré un bénéfice d'exploitation de 121 M$ pour le trimestre, contre 48 M$ au premier trimestre de 2018. L'amélioration de 73 M$ reflète les augmentations de prix réalisées dans la quasi-totalité des catégories de produits (58 M$), la réduction, en grande partie saisonnière, des coûts de l'énergie, l'usage favorable de la fibre et l'accroissement des volumes livrés ayant succédé aux problèmes de distribution enregistrés au premier trimestre. Les résultats d'exploitation ont également bénéficié de la faiblesse du dollar canadien. Ces éléments favorables ont plus que compensé la hausse de 20 % des droits de récolte fondés sur le marché et l'augmentation des prix du papier récupéré. Les coûts de la maintenance et de la main-d'œuvre ont également augmenté au cours du trimestre, ce qui s'explique en grande partie par les interruptions de production planifiées dans deux usines de pâte.

Pâte commerciale

Le secteur Pâte commerciale a enregistré un bénéfice d'exploitation de 41 M$, soit 8 M$ de plus qu'au premier trimestre. Les prix de la pâte ont de nouveau augmenté au cours du trimestre, donnant lieu à une hausse de 37 $ du prix de vente moyen, qui s'est établi à 747 $ par tonne métrique. Bien que la productivité se soit améliorée dans la majorité des usines, les volumes expédiés ont fléchi de 9 000 tonnes métriques, essentiellement en raison des interruptions de production planifiées aux usines de Catawba (Caroline du Sud) et de Calhoun (Tennessee) ainsi que des hausses prévues des stocks à l'usine de Saint-Félicien (Québec) en vue de l'interruption prolongée qui sera nécessaire à la réalisation de l'investissement stratégique préalablement annoncé. En conséquence, les stocks ont augmenté de 17 000 tonnes métriques. Le coût d'exploitation unitaire (le « coût livré ») s'est accru de 12 $ par tonne métrique du fait des interruptions de production aux fins de maintenance planifiée et de la hausse des prix du papier récupéré, facteurs neutralisés en partie par la baisse des dépenses liées au bois et au carburant découlant d'abord et avant tout de l'efficience accrue. Les hausses de prix ont contrebalancé la baisse des volumes et l'augmentation des coûts, donnant lieu à un BAIIA de 49 M$ pour le trimestre, soit 137 $ par tonne métrique, en hausse par rapport à 110 M$ au premier trimestre.

Papiers tissus

Le secteur Papiers tissus a enregistré une perte d'exploitation de 10 M$, contre 1 M$ au premier trimestre, ce qui s'explique en grande partie par l'inclusion des résultats des activités de l'usine de Calhoun pour la première fois au deuxième trimestre. Les résultats d'exploitation de Calhoun se sont améliorés de 3 M$ en regard du trimestre précédent, essentiellement du fait de l'accroissement des volumes expédiés. Si l'on avait tenu compte des ventes du premier trimestre de Calhoun, qui étaient auparavant portées en diminution des frais de démarrage, les ventes de papiers tissus auraient, dans l'ensemble, progressé de 5 %, la combinaison de produits ayant davantage privilégié les produits transformés. Les stocks de produits finis ont reculé de 3 000 tonnes courtes. Le coût livré est demeuré élevé en raison de nos initiatives continues d'optimisation de la productivité. Le BAIIA sectoriel s'est établi à un montant négatif de 5 M$.

Produits du bois

Le bénéfice d'exploitation du secteur Produits du bois s'est amélioré de 26 M$ par rapport au premier trimestre pour s'établir à 79 M$. L'augmentation est presque entièrement attribuable à la hausse du prix de vente moyen, qui s'est accru de 55 $ pour atteindre 514 $ par millier de pieds mesure de planche (pmp) grâce aux sommets atteints par la majorité des catégories de produits au cours du trimestre. Les volumes expédiés ont également augmenté de 39 millions de pmp par suite de l'amélioration dans la disponibilité des wagons. Les stocks de produits finis ont reculé de 9 % pour s'établir à 128 millions de pmp. Malgré le taux de récupération accru de la fibre, le coût livré a progressé de 13 $ par millier de pmp pour s'établir à 355 $ en raison de la hausse des droits de récolte fondés sur le marché attribuable aux prix de vente du bois d'œuvre, de la hausse des coûts du diesel et de l'augmentation des activités de maintenance. Le BAIIA sectoriel s'est établi à 86 M$, contre 61 M$ au premier trimestre, ce qui reflète une marge de 34 %.

Papier journal

Le secteur Papier journal a enregistré un bénéfice d'exploitation de 18 M$ pour le deuxième trimestre, soit 22 M$ de plus qu'au premier trimestre. Les ventes se sont accrues de 16 %, car le prix de vente moyen s'est amélioré de 26 $ par tonne métrique et les volumes expédiés ont augmenté de 38 000 tonnes métriques pour totaliser 393 000 tonnes métriques. Le premier trimestre avait été affecté négativement par des problèmes de transport et le calendrier des ventes à l'exportation. Les stocks de produits finis s'établissaient à 85 000 tonnes métriques à la clôture du trimestre, en baisse de 8 000 tonnes métriques. Le coût livré s'est aussi amélioré de 30 $ par tonne métrique, en grande partie du fait de la hausse des volumes et de la baisse saisonnière des coûts de l'énergie, facteurs neutralisés en partie par l'accroissement des activités de maintenance planifiée. Le BAIIA a augmenté de 54 $ par tonne métrique en regard du trimestre précédent pour atteindre 88 $ par tonne métrique, soit 35 M$.

Papiers pour usages spéciaux

Le secteur Papiers pour usages spéciaux a enregistré un bénéfice d'exploitation de 4 M$ pour le deuxième trimestre, contre une perte d'exploitation de 7 M$ pour le premier trimestre. Les prix réalisés ont poursuivi leur montée pour atteindre 701 $ par tonne courte, en hausse de 26 $, tandis que le coût livré s'est replié de 10 $ par tonne courte pour s'établir à 688 $, une utilisation efficiente ayant donné lieu à la diminution des coûts du carburant. Le BAIIA a augmenté en atteignant 16 M$, soit 57 $ par tonne courte, contre 5 M$ au trimestre précédent.

Variation du résultat d'exploitation consolidé du trimestre par rapport à celui de la période correspondante de l'exercice précédent

Le bénéfice d'exploitation de la Société a augmenté de 169 M$ en regard du deuxième trimestre de 2017. La dynamique favorable des prix pour la quasi-totalité de nos produits a ajouté 145 M$ à nos résultats par rapport à la période correspondante de 2017, le prix de vente moyen ayant augmenté de 33 % pour le secteur Produits du bois, de 18 % pour le secteur Pâte commerciale, de 15 % pour le secteur Papier journal et de 8 % pour le secteur Papiers pour usages spéciaux. L'amélioration du bénéfice d'exploitation tient également à l'élimination de charges fixes découlant des fermetures de capacité dans les secteurs de papiers (20 M$) en 2017. De plus, la Société n'a enregistré aucuns frais de fermeture (ou autres charges connexes) importants au cours du trimestre, contrairement à des frais de 65 M$ pour le trimestre correspondant de 2017.

Ces éléments favorables ont été neutralisés en partie par la hausse des coûts de fabrication (26 M$), essentiellement attribuable à la maintenance planifiée et à la hausse des coûts de la fibre fondés sur le marché, par l'augmentation de 15 % des frais de transport (16 M$) et par l'incidence défavorable de l'appréciation du dollar canadien (15 M$).

Siège social et données financières

Au cours du trimestre, la Société a généré des entrées de trésorerie liées aux activités d'exploitation de 158 M$. Après avoir engagé des dépenses en immobilisations de 28 M$ et payé un montant de 37 M$ au titre des dépôts en espèces pour droits, la Société a remboursé 105 M$ sur la dette, et ses liquidités ont augmenté à 517 M$.

En raison de la révocation de l'ordonnance du département américain du Commerce instituant des droits compensateurs visant les papiers surcalandrés, tous les dépôts en espèces déjà versés, soit 60 M$, seront remboursés, plus les intérêts. Compte tenu du montant de 67 M$ pour le bois d'œuvre résineux et de 6 M$ pour les papiers non couchés à base de pâte mécanique, des dépôts pour droits cumulés de 133 M$ ont été comptabilisés dans notre bilan.

Standard & Poor's Global Ratings a récemment revu la perspective de la Société, qui est dorénavant qualifiée de stable, et confirmé sa notation à long terme, soit BB-.

Perspectives

M. Laflamme a poursuivi en ces termes : « Nous sommes toujours optimistes à l'égard des marchés de la pâte pour le troisième trimestre, car l'offre et la demande devraient être favorables dans la majorité des marchés. Malgré les importantes interruptions de la production de pâte attribuables au projet d'investissement d'envergure entrepris à Saint-Félicien, lequel accroîtra la production de pâte à long terme, nous estimons que la performance de notre secteur de la pâte demeurera solide. Nous croyons que les facteurs fondamentaux sous-jacents au marché du bois d'œuvre permettront d'obtenir de bons résultats d'exploitation à moyen terme, malgré le récent repli des prix du bois d'œuvre. Les marchés du papier devraient demeurer favorables au troisième trimestre à mesure que nous bénéficierons des hausses de prix dans toutes nos catégories de produits. En ce qui concerne les papiers tissus, nous avons amélioré les ventes et la pénétration des marchés. Nous nous tournons maintenant sur le renforcement de notre position de marché. »

Voir le rapport complet

Source : Produits forestiers Résolu

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
le maitre papetier
Vision Biomase Québec
fpinnovations banner
buckman banner
cristini banner
le maitre papetier