Accueil Nouvelles Financières Résolu annonce des résultats financiers provisoires records pour le troisième trimestre de 2018 et déclare un dividende exceptionnel

Résolu annonce des résultats financiers provisoires records pour le troisième trimestre de 2018 et déclare un dividende exceptionnel

Envoyer Imprimer PDF

$ US

  • Bénéfice net selon les PCGR de 117 M$, soit 1,25 $ par action diluée, pour le troisième trimestre
  • BAIIA ajusté de 189 M$
  • Ratio de la dette nette par rapport au BAIIA ajusté des 12 derniers mois ramené à 1,0; liquidités de 654 M$
  • Conclusion de la vente de l'usine de Fairmont pour 62 M$
  • Dividende exceptionnel de 1,50 $ par action

MONTRÉAL, le 1er nov. 2018 - Produits forestiers Résolu Inc. (NYSE: RFP) (TSX: RFP) a annoncé aujourd'hui un bénéfice net de 117 M$, soit 1,25 $ par action diluée, pour le trimestre clos le 30 septembre 2018, contre 24 M$, soit 0,26 $ par action, pour la période correspondante de 2017. Les ventes du trimestre ont atteint 974 M$, en hausse de 89 M$ par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent. Avant les éléments hors gestion courante, la Société a enregistré un bénéfice net de 96 M$, soit 1,03 $ par action, contre 31 M$, soit 0,34 $ par action, pour le troisième trimestre de 2017.

« Un trimestre record pour la pâte et la dynamique favorable continue des marchés du papier ont atténué l'incidence de la faiblesse des marchés du bois d'œuvre, donnant lieu à un autre trimestre de résultats records et à une réduction additionnelle du levier financier. Notre persévérance dans l'amélioration de la performance opérationnelle a également entraîné une hausse marquée de la rentabilité du secteur Papiers pour usages spéciaux, a déclaré Yves Laflamme, président et chef de la direction.

« Nous avons récemment conclu une entente visant la vente de l'usine de papier et de pâte de Catawba pour 300 M$ et nous conclurons aujourd'hui la vente, annoncée antérieurement, de l'usine de pâte à base de fibres recyclées de Fairmont pour un produit de 62 M$, sous réserve des ajustements finaux du fonds de roulement. Ces transactions nous permettent de maximiser la valeur de ces actifs et de réinvestir le capital de manière à accroître la valeur pour les actionnaires. Nous nous concentrons toujours sur la croissance de nos activités de base conformément à notre stratégie de transformation, sur la réduction de la dette et sur le remboursement de capital à nos actionnaires. »

La définition des mesures financières non conformes aux PCGR, notamment les ajustements liés aux éléments hors gestion courante et le BAIIA ajusté, ainsi que leur rapprochement avec les mesures financières conformes aux PCGR sont présentés ci-dessous.

Variation du résultat d'exploitation par rapport à celui de la période précédente

Résultats consolidés

La Société a enregistré un bénéfice d'exploitation de 135 M$ pour le trimestre, contre 121 M$ au deuxième trimestre de 2018. Malgré la faiblesse des marchés du bois d'œuvre, les résultats se sont accrus de 14 M$ dans l'ensemble, soutenus par les hausses de prix et l'amélioration de la productivité dans nos usines de pâte et papier. L'augmentation des coûts de fabrication, essentiellement attribuable à la hausse des coûts de la fibre, a été atténuée par l'incidence favorable de la faiblesse du dollar canadien et l'amélioration des frais de transport.

Pâte commerciale

Le secteur Pâte commerciale a enregistré un bénéfice d'exploitation de 57 M$, soit 16 M$ de plus qu'au deuxième trimestre. Le prix de vente moyen a poursuivi sa hausse, affichant une nouvelle augmentation de 37 $ par tonne métrique pour s'établir à 784 $. Les volumes expédiés ont également augmenté de 14 000 tonnes métriques, essentiellement du fait de l'amélioration de la productivité. Malgré l'augmentation des prix du papier récupéré et l'interruption de production planifiée prolongée à l'usine de Saint-Félicien (Québec), le coût d'exploitation unitaire (le « coût livré ») a été ramené à 629 $ par tonne métrique, ce qui s'explique principalement par le volume en hausse. En conséquence, le secteur a dégagé un BAIIA record de 64 M$, soit 174 $ par tonne métrique, pour le trimestre.

Une grande part de l'important projet stratégique visant à accroître la capacité de production, à diminuer les coûts et à réduire davantage les émissions de gaz à effet de serre à l'usine de Saint-Félicien a pris fin, comme prévu. La production a redémarré à l'usine au milieu d'octobre.

Papiers tissus

Le secteur Papiers tissus a enregistré une perte d'exploitation de 10 M$, ce qui est identique au résultat du trimestre précédent. Les ventes ont poursuivi leur amélioration, affichant une nouvelle hausse de 5 % qui s'explique par l'accroissement des volumes expédiés de produits transformés et la hausse de 34 $ par tonne courte du prix de vente moyen. Le coût livré est toutefois demeuré élevé pour le trimestre, s'établissant à 2 003 $ par tonne courte, puisque nous avons de nouveau intensifié le rythme de production de la machine à papier tissu et des chaînes de transformation à notre installation de Calhoun (Tennessee). En conséquence, le BAIIA sectoriel est demeuré à un montant négatif de 5 M$.

Produits du bois

En regard du deuxième trimestre, le bénéfice d'exploitation du secteur Produits du bois a diminué de 34 M$ pour s'établir à 45 M$, principalement dû à la faiblesse des prix. Le prix de vente moyen a reculé par rapport aux niveaux records enregistrés au deuxième trimestre, atteignant 457 $ par millier de pieds mesure de planche (pmp) pour le trimestre, en baisse de 11 %, soit 57 $ par millier de pmp. Les volumes expédiés ont également diminué de 49 millions de pmp, portant les stocks de produits finis à 162 millions de pmp. Malgré l'accroissement des coûts des billes et la baisse du volume de ventes, le coût livré est demeuré stable, s'établissant à 355 $ par millier de pmp, ce qui est surtout attribuable à l'incidence favorable de l'affaiblissement du dollar canadien et à la diminution des frais de transport puisque les volumes expédiés aux États-Unis ont reculé. Le BAIIA sectoriel a diminué pour s'établir à 53 M$, contre 86 M$ au deuxième trimestre.

Papier journal

Le secteur Papier journal a enregistré un bénéfice d'exploitation de 32 M$ pour le troisième trimestre, soit 14 M$ de plus qu'au deuxième trimestre. Cette augmentation est attribuable à la hausse du prix de vente moyen, qui a progressé de 45 $ pour s'établir à 629 $ par tonne métrique. Le calendrier des ventes à l'exportation s'est répercuté sur les volumes expédiés, qui ont diminué de 22 000 tonnes métriques, et ont contribué à la hausse de 11 000 tonnes métriques des stocks de produits finis. Le coût livré a augmenté de 5 $ par tonne métrique, en grande partie du fait de la hausse des coûts de l'énergie, liée aux températures anormalement élevées, et des interruptions de production pour maintenance. En conséquence, le BAIIA du trimestre a augmenté de 13 M$ pour s'établir à 48 M$, ce qui correspond à 130 $ par tonne métrique.

Papiers pour usages spéciaux

Le secteur Papiers pour usages spéciaux a enregistré un bénéfice d'exploitation de 26 M$ pour le trimestre, soit 22 M$ de plus qu'au deuxième trimestre. Les ventes ont augmenté de 10 % car les prix ont grimpé de 36 $ par tonne courte pour s'établir à 737 $, et les volumes expédiés ont augmenté de 14 000 tonnes courtes du fait d'une meilleure productivité et de l'absence d'interruptions de production pour maintenance planifiée à nos usines intégrées de pâtes et papiers. Le coût livré s'est replié de 6 %, soit 41 $ par tonne courte, en raison d'une efficacité accrue, ainsi que de la baisse des coûts de la maintenance et des frais de transport. Le BAIIA a augmenté pour s'établir à 38 M$, soit 131 $ par tonne courte, contre 16 M$ au trimestre précédent. Les stocks de produits finis ont augmenté de 11 % pour le trimestre en prévision de la hausse saisonnière attendue de la demande de papiers surcalandrés au quatrième trimestre.

Variation du résultat d'exploitation consolidé du trimestre par rapport à celui de la période correspondante de l'exercice précédent

Le bénéfice d'exploitation de la Société a augmenté de 89 M$ par rapport au troisième trimestre de 2017. La dynamique favorable des prix dans tous les secteurs a ajouté 134 M$ à nos résultats par rapport à la période correspondante de 2017, le prix de vente moyen ayant augmenté de 23 % pour le secteur Papier journal, de 21 % pour le secteur Pâte commerciale, de 12 % pour le secteur Papiers pour usages spéciaux et de 11 % pour le secteur Produits du bois. De plus, la Société n'a enregistré aucuns frais de fermeture ni aucune perte de valeur connexe des stocks au cours du trimestre, contrairement à une somme de 19 M$ comptabilisée pour la période correspondante de l'exercice précédent.

Ces éléments favorables ont été neutralisés en partie par une hausse de 46 M$ des coûts de fabrication, essentiellement attribuable à l'augmentation des coûts de la fibre fondés sur le marché et à la maintenance. Les résultats se sont également ressentis de la baisse du volume (5 M$) due surtout à la faiblesse de la demande de bois d'œuvre, de même que de l'accroissement de 13 % des frais de transport (14 M$), surtout à cause de l'augmentation des tarifs de transport.

Siège social et données financières

Au cours du trimestre, la Société a généré des entrées de trésorerie liées aux activités d'exploitation de 131 M$. De plus, en raison de la révocation de l'ordonnance instituant des droits compensateurs visant les papiers surcalandrés, une tranche de 25 M$ des dépôts en espèces de 61 M$, plus les intérêts, ont été remboursés. Après avoir engagé des dépenses en immobilisations de 41 M$ et payé un montant de 21 M$ au titre des dépôts pour droits sur le bois d'œuvre, la Société a remboursé 30 M$ sur la dette, et ses facilités de crédit renouvelables étaient inutilisées au 30 septembre 2018. En conséquence, les liquidités ont grimpé à 654 M$, et le ratio de la dette nette par rapport au BAIIA ajusté des 12 derniers mois a diminué pour s'établir à 1,0.

Des dépôts pour droits cumulés de 130 M$ ont été comptabilisés dans notre bilan, dont 88 M$ pour le bois d'œuvre résineux. Par suite de l'abolition des exigences de dépôts en espèces sur nos produits de papier, des dépôts existants de 36 M$ pour les papiers surcalandrés et de 6 M$ pour les papiers non couchés à base de pâte mécanique, plus les intérêts, seront remboursés, principalement au quatrième trimestre.

Le 14 octobre, Moody's Investors Service a revu à la hausse la note attribuée au groupe de la Société, qui est maintenant de Ba3, et confirmé sa perspective stable.

Perspectives

M. Laflamme a poursuivi en ces termes : « Nous sommes d'avis que les marchés de la pâte demeureront favorables jusqu'à la fin du quatrième trimestre, en raison des perturbations continues de l'offre et de l'augmentation soutenue de la demande. Pour ce qui est du bois d'œuvre, les baisses récentes de prix devraient avoir une incidence négative sur nos résultats du quatrième trimestre. À moyen et à long terme, nous estimons que la progression continue du nombre de mises en chantier résidentielles aux États-Unis et la croissance du secteur des réparations et des rénovations devraient améliorer la demande. Même si le déclin structurel de la demande continue de se répercuter sur les marchés du papier, selon nous, la mise en œuvre des hausses de prix annoncées pour certains de nos produits de papier continuera d'avoir une incidence favorable sur nos résultats du quatrième trimestre. Le secteur Papiers tissus continue de mettre l'accent sur les améliorations opérationnelles en vue d'alimenter la croissance des ventes. »

Dividende exceptionnel

La Société annonce un dividende en espèces exceptionnel de 1,50 $ par action. Le dividende exceptionnel sera payable le 20 décembre 2018 aux actionnaires inscrits à la fermeture des bureaux le 6 décembre 2018.

Voir le rapport complet

Source : Produits forestiers Résolu

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
le maitre papetier
Vision Biomase Québec
fpinnovations banner
buckman banner
cristini banner
le maitre papetier