Accueil Usines et Technologies Optimisation Optimiser les activités de l'opérateur

Optimiser les activités de l'opérateur

Envoyer Imprimer PDF

Il arrive souvent que l'opérateur ait à intervenir trop fréquemment. En effet, dans plusieurs cas, l'opérateur doit entreprendre une série d'actions par exemple après une alarme, pour changer de grade, pour effectuer un démarrage ou un arrêt.

Il est normal que l'opérateur intervienne mais pas qu'il accomplisse des tâches que le système de contrôle pourrait prendre en charge.

De même, il est normal que des alarmes exigent une intervention par l'opérateur. Il existe un standard définissant les bonnes pratiques pour ce qui est des alarmes et des événements :le standard ISA 18.2, « ANSI/ISA-18.2-2009 Management of Alarm Systems for the Process Industries ».

Ce standard définit le développement, le design, l'installation et la gestion des alarmes. La gestion des alarmes permet de vérifier et de maintenir des charges acceptables pour l'opérateur.

Pour simplifier, mentionnons qu'un opérateur ne devrait recevoir que moins de 6 alarmes par heure en moyenne et que les périodes intensives devraient être limitées en nombre et en durée. De même le nombre d'interventions devrait lui aussi être limité.

Un logiciel de gestion des alarmes analyse le flot des alarmes et des événements. Cet outil génère des rapports et fait des liens entre les alarmes et des événements. Il génère aussi des diagnostics et permet de rationaliser les alarmes, les actions de l'opérateur et ainsi d'améliorer les opérations.

Par exemple, cet outil peut être utilisé pour analyser les interventions de l'opérateur et par la suite optimiser davantage les contrôles et ajouter de l'automatisation là où l'opérateur intervient trop souvent.

Comment réduire les alarmes et les événements :

  • Rationaliser les alarmes, revoir le design, les points de consigne, la priorité, ...
  • Enlever les oscillations dans le procédé
  • Réparer les équipements défectueux
  • Optimiser les boucles de contrôle
  • Automatiser les tâches répétitives, les séquences
  • Revoir les stratégies de contrôle
  • Etc.

Par exemple, dans une centrale thermique, les étapes ci-haut ont été réalisées. Ceci a permis non seulement des économies très importantes mais en plus, la sécurité a été améliorée, les arrêts sont moins nombreux, les opérateurs ont maintenant plus de temps pour intervenir correctement et améliorer les opérations.

Plusieurs de nos clients utilisent ces outils sur une base régulière. Ils sont en mesure de suivre les améliorations et de maintenir une saine opération.

ruel8-image1
ruel8-image2

Il est aussi possible d'analyser vos données à partir d'un fichier ou d'une base de données pour déterminer la charge de vos opérateurs.

Travaillez différemment, optimisez!


*Michel Ruel ing. a plus de 35 années d'expérience comme consultant, formateur et auteur de plusieurs livres, publications et logiciels scientifiques se rapportant à l'instrumentation et au contrôle de procédé. Il a aussi enseigné dans plusieurs collèges et universités. Président et fondateur de Top Control Inc., il a œuvré dans plusieurs pays et est un conférencier régulier de plusieurs associations.

M. Ruel est membre de plusieurs sociétés :

  • OIQ (Ordre des Ingénieurs du Québec)
  • EO ("Professional Engineers of Ontario")
  • SA, membre Fellow ("International Society for Automation");
  • Dir Management Division
  • Member of ISA 2009 Committee
  • I.E.E.E. ("Institute of Electrical and Electronic Engineers")
  • TAPPI ("Technical Association for Pulp and Paper Industry ")
  • PAPTAC ("Pulp and Paper Technical Association of Canada), Vice-président, Division Contrôle de procédés
  • Vice Chairman Process Control Division
    {jacomment off}
 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
le maitre papetier
Vision Biomase Québec
fpinnovations banner
buckman banner
cristini banner
le maitre papetier