Accueil Usines et Technologies Optimisation Vanne ou entraînement à vitesse variable

Vanne ou entraînement à vitesse variable

Envoyer Imprimer PDF
Devrait-on éliminer les vannes?

Non, mais le meilleur choix entre une vanne et une pompe raccordée à un moteur commandé par un entraînement à vitesse variable devrait être évalué pour chaque application.

En effet, il y a de nombreux avantages à remplacer une vanne par un entraînement à vitesse variable mais ce n'est pas toujours possible et il existe des désavantages.

Les entraînements à vitesse variable sont apparus à peu près en même temps que les DCS et les PLC, soit au milieu des années 70. Leur usage en tant qu'organe de contrôle est encore assez peu répandu.

Avantages des entraînements à vitesse variable

Quels sont les avantages de remplacer une vanne modulante par un entraînement à vitesse variable?

bulletRéduction des coûts d'énergie suite à une réduction de la chute de pression dans le système

bulletAucun problème d'hystérésis, de bande morte, de jeu mécanique et de collage

bulletAucun problème de fuite (émissions de gaz ou vapeur nocives à l'environnement)

bulletRapidité

bulletFlexibilité pour caractériser (rendre linéaire) la relation vitesse versus débit

bulletRéduction du coût du cycle de vie dans plusieurs cas

 ruel9-photo2

Désavantages des entraînements à vitesse variable

Quels sont les désavantages de remplacer une vanne modulante par un entraînement à vitesse variable?

bulletLes écoulements gravitaires nécessitent une vanne; il est impossible d'utiliser un entraînement à vitesse variable

bulletLes coûts, si le moteur de la pompe doit aussi être remplacé

bulletDans plusieurs usines, le département en charge des vannes n'est pas le même que celui qui gère les entraînements à vitesse variable; ceci a un impact tant sur les achats, la mise en service que sur l'entretien

bulletLa courbe de la pompe (débit/pression) devra être prise en compte dans la configuration de l'entraînement à vitesse variable

bulletUn entraînement à vitesse variable doit être configuré correctement et les multiples paramètres choisis judicieusement

bulletLe personnel aura peut-être besoin d'être formé sur les entraînements à vitesse variable

bulletLa vitesse minimale de la pompe doit être ajustée pour bâtir suffisamment de pression afin de lutter contre la pression statique (débit nul)

bulletS'il est nécessaire de bloquer le débit, il faudra ajouter une vanne pour garantir l'étanchéité

bulletLes équipements électriques pourraient ne pas rencontrer les classes d'explosivité du secteur de l'usine

bulletLa résistance au changement du personnel.


Conclusion

Alors, devrait-on éliminer les vannes? Il n'y a pas de réponse unique et chaque situation doit être étudiée avant de déterminer le meilleur choix. N'hésitez pas à consulter pour choisir la meilleure solution!

Travaillez différemment, optimisez!


*Michel Ruel ing. a plus de 35 années d'expérience comme consultant, formateur et auteur de plusieurs livres, publications et logiciels scientifiques se rapportant à l'instrumentation et au contrôle de procédé. Il a aussi enseigné dans plusieurs collèges et universités. Président et fondateur de Top Control Inc., il a œuvré dans plusieurs pays et est un conférencier régulier de plusieurs associations.

M. Ruel est membre de plusieurs sociétés :

  • OIQ (Ordre des Ingénieurs du Québec)
  • EO ("Professional Engineers of Ontario")
  • SA, membre Fellow ("International Society for Automation");
  • Dir Management Division
  • Member of ISA 2009 Committee
  • I.E.E.E. ("Institute of Electrical and Electronic Engineers")
  • TAPPI ("Technical Association for Pulp and Paper Industry ")
  • PAPTAC ("Pulp and Paper Technical Association of Canada), Vice-président, Division Contrôle de procédés
  • Vice Chairman Process Control Division
    {jacomment off}
 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
le maitre papetier
Vision Biomase Québec
fpinnovations banner
buckman banner
cristini banner
le maitre papetier