Accueil Usines et Technologies Optimisation Usine Domtar de Windsor - Comment diminuer son empreinte environnementale

Usine Domtar de Windsor - Comment diminuer son empreinte environnementale

Envoyer Imprimer PDF
Comment réduire de 10 % ses émissions de gaz à effets de serre (GES), sa consommation d'eau de 1,9 million de litres et sa consommation de gaz naturel de 17,8 millions de m3 tout en produisant 5,5 GW.h d'électricité supplémentaire? Domtar a réussi ce tour de force à son usine Windsor grâce à des investissements de 30,3 M$ dans le cadre du programme d'écologisation des pâtes et papiers. Voici comment.

Quatre projets ont été réalisés dans le cadre de ces investissements.


Projet #1 : Augmentation de la capacité de la chaudière à biomasse

Coût : 13,7 M$

La chaudière à biomasse utilisant des écorces de l'usine a été modifiée pour augmenter sa capacité de 134 t à 160 t, soit une augmentation de 15 %. La chaudière a aussi été optimisée afin d'être en mesure de brûler des matériaux de construction ou des copeaux de pneus lorsque le besoin se fera sentir.

« L'amélioration de nos installations nous permet de brûler la presque totalité de nos biosolides au lieu d'en enfouir une partie », explique Michel Lemieux, directeur des services techniques de l'usine.

Bénéfices :

•   réduction de la consommation de gaz naturel de 17 millions de m3, équivalent à une réduction d'émissions de 6721 tonnes de CO2 par an (-7 % de GES totaux de l'usine)

•   réduction de l'enfouissement de 25 337 tonnes de résidus


Projet #2 : Réduction de la consommation de vapeur aux machines à papier

Coûts : 11,1 M$

roy1-photo2Une boîte à vapeur a été installée sur les deux machines à papier dans la section des presses permettant ainsi d'augmenter la siccité de la feuille et de mieux contrôler le profil d'humidité. Cette installation a permis de réduire la consommation de vapeur. « Nous avons également remplacé notre vieux système de tamisage avec paniers à trous, par un système avec paniers à fentes. Cet investissement a permis de réduire les casses, d'enlever plus de contaminants et permettra d'augmenter la proportion de fibres recyclées de 30 à 50 % dans certains de nos produits », commente M. Lemieux.

Bénéfices :

•   moins de casses sur les machines à papier

•   économie de 28 kg de vapeur par tonne de papier produite, ce qui équivaut à des économies de 1683 tonnes de CO2 par an

•   réduction de la consommation de 846 400 m3 de gaz naturel

•   capacité de produire une proportion plus grande de papier recyclé


Projet # 3 : Production accrue d'électricité grâce à la cogénération

Coûts : 1,3 M$

Deux turbines à vapeur ont été remplacées par des moteurs électriques permettant de rediriger la vapeur produite pour la production d'énergie. « Dans un premier temps, les moteurs électriques consomment plus d'énergie, mais la vapeur supplémentaire acheminée nous permet de produire 1,6 MW de plus, soit l'équivalent de 16 000 ampoules de 100 W », explique, le directeur des services techniques. L'énergie produite est vendue à Hydro-Québec et Domtar rachète de l'électricité selon ses besoins.

Bénéfices :

•   production de 1,6 MW d'électricité supplémentaire en plus des 25 MW déjà produits, fabriquée à partir d'énergie renouvelable.


Projet #4 : Réduction de la consommation d'eau et d'énergie à l'usine de pâte kraft

Coûts : 4,2 M$

roy1-photo3Dans le système de production de liqueur noire, Domtar a installé des éliminateurs de gouttelettes dans les évaporateurs permettant de produire un condensat plus propre qui peut être réutilisé pour les douches des laveuses de pâtes brunes qui nécessitent de l'eau très chaude. « Comme le condensat est chaud, nous n'avons plus besoin de chauffer de l'eau pour laver la pâte et nous faisons des économies d'énergie », raconte fièrement M. Lemieux. L'excès de condensat est réutilisé ailleurs dans l'usine permettant de réduire la consommation d'eau et de vapeur.

Bénéfices :

roy1-photo4

•   Réduction de la consommation d'énergie de 28 tonnes de vapeur/heure

•   Réduction de 1,9 million m3 d'eau utilisée, réduisant d'autant les effluents

•   Réduction de 986 t CO2 par an

Selon Eric Ashby, directeur général de l'usine de Windsor, les 30,3 M$ ont été investis de façon efficace. D'un point de vue écologique, économique et social, « il est toujours question de s'améliorer en continu. On a fait énormément de travail pour diminuer notre empreinte environnementale pour répondre aux besoins de notre clientèle, réduire nos coûts et démontrer notre engagement envers la communauté. »


Des chiffres qui parlent

Au total avec ces projets, l'usine Domtar de Windsor prévoit réduire de 10 % ses émissions de GES, l'équivalent de 2350 voitures de moins sur la route. Elle utilise maintenant 1,9 M m3 d'eau en moins, soit 7 % de sa consommation d'eau totale. L'usine estime pouvoir diminuer sa consommation de gaz naturel de 17,8 M m3, soit l'équivalent de 11 % de la consommation résidentielle de Montréal en 1 an. La consommation de biomasse devrait chuter de 30 000 tonnes par an et l'usine produira 5,5 GW.h d'électricité de plus annuellement.

En 2009, le gouvernement du Canada a lancé le Programme d'écologisation des pâtes et papiers afin de permettre aux sociétés de pâtes et papiers qui produisent de la liqueur noire, un sous-produit de la mise en pâte, d'améliorer leur efficacité énergétique, leur capacité à produire de l'énergie renouvelable ainsi que la performance environnementale globale de leurs installations. Un fonds d'un milliard est alloué à ce programme qui prend fin le 31 mars 2012.

 


Guillaume-Roy
Guillaume Roy

{jacomment off}

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
le maitre papetier
Vision Biomase Québec
fpinnovations banner
buckman banner
cristini banner
le maitre papetier