Accueil Usines et Technologies Optimisation Arbre de décision afin de déterminer la pertinence du contrôle avancé

Arbre de décision afin de déterminer la pertinence du contrôle avancé

Envoyer Imprimer PDF

Cette chronique est une suite de la précédente.

La première étape consiste à déterminer si les contrôles PID sont suffisants en répondant aux questions suivantes :

  • Est-ce que les per­formances sont adéquates?
  • Est-ce que le système de contrôle réussit à éliminer les perturbations?
  • Est-ce que les boucles sont interdépendantes?
  • Est-ce que les opérateurs obtie­nnent de meilleurs résultats en remplaçant le système de contrôle?
  • Est-ce que les boucles et les stratégies de contrôle ont été optimisées?
  • Est-ce que l'on obtient un rendement maximal des systèmes?

Une erreur fréquente est d'ajouter des contrôles avancés sans avoir d'abord optimisé les contrôles de base. Dans la plupart des projets de contrôle avancé, plus de 50 % des bénéfices proviennent de l'optimisation des contrôles de base.

Comparaison

Modèles

Il existe des outils pour identifier les modèles (matrices) des systèmes multivariables, par exemple en ajoutant aux consignes du bruit de type PRBS («Pseudo Random Binary Signal ») ou autre. Si les modèles identifiés sont de bonne qualité et permettent de bien représenter le procédé, un contrôleur de type MPC pourra alors être utilisé. Si les modèles sont de mauvaise qualité, il faudra de nouveau évaluer la situation à l'aide des signaux d'amplitude plus élevée.

Si les modèles identifiés sont insatisfaisants, la prochaine étape consiste à vérifier si un opérateur expérimenté est en mesure de fournir les règles pour contrôler le procédé, et ce, dans toutes les situations. Si tel est le cas, un contrôleur flou (FLC) sera développé pour reproduire le comportement de cet opérateur expérimenté.

Arbre de décision









*Michel Ruel ing. a plus de 35 années d'expérience comme consultant, formateur et auteur de plusieurs livres, publications et logiciels scientifiques se rapportant à l'instrumentation et au contrôle de procédé. Il a aussi enseigné dans plusieurs collèges et universités. Président et fondateur de Top Control Inc., il a œuvré dans plusieurs pays et est un conférencier régulier de plusieurs associations.

M. Ruel est membre de plusieurs sociétés :

  • OIQ (Ordre des Ingénieurs du Québec)
  • EO ("Professional Engineers of Ontario")
  • SA, membre Fellow ("International Society for Automation");
  • Dir Management Division
  • Member of ISA 2009 Committee
  • I.E.E.E. ("Institute of Electrical and Electronic Engineers")
  • TAPPI ("Technical Association for Pulp and Paper Industry ")
  • PAPTAC ("Pulp and Paper Technical Association of Canada), Vice-président, Division Contrôle de procédés
  • Vice Chairman Process Control Division
    {jacomment off}
 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
le maitre papetier
Vision Biomase Québec
fpinnovations banner
buckman banner
cristini banner
le maitre papetier