Accueil Usines et Technologies Santé et Sécurité Maux de dos lors du soulèvement manuel de charges

Maux de dos lors du soulèvement manuel de charges

Envoyer Imprimer PDF

Quel poids maximal une personne peut-elle soulever de façon sécuritaire ?

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) en manutention représentent un pourcentage important de l'ensemble des lésions indemnisées au Québec. Selon les données de la CSST , ils engendrent des coûts de près de 120 millions $ annuellement et plus d'un million de jours de travail perdu. Les lésions au dos constituent 65 % de l'ensemble de ces TMS, soit près de 69 000 cas de 2003 à 2007, occasionnant des déboursés de 370 millions $. La cause la plus fréquente des TMS en manutention concerne les objets (boîtes, caisses, autres contenants, etc.) et la classe « Effort excessif » est le type d'exposition responsable de 85 % des TMS en manutention et de plus de 90 % des TMS au dos.

Limites de poids recommandées

La problématique des maux de dos est donc bien réelle et les entreprises n'ont d'autres choix que de mettre les efforts nécessaires pour les prévenir et les gérer. Une des questions les plus fréquemment posées à ce sujet concerne le poids qu'un individu peut soulever de façon sécuritaire. En ce qui concerne les exigences légales, le Règlement sur la santé et la sécurité du travail (RSST) spécifie à l'article 166 que « Les travailleurs préposés à la manutention de charges ou de personnes doivent être instruits de la manière d'accomplir leur travail de façon sécuritaire. Lorsque le déplacement manuel de charges ou de personnes compromet la sécurité du travailleur, des appareils mécaniques doivent être mis à la disposition de celui-ci. » Or, ce règlement ne précise pas de poids maximum à lever ou à transporter.

En fait, au Québec, on retrouve une exigence légale sur cette question uniquement dans le Règlement sur les déchets solides. Ce dernier stipule que le poids des charges soulevées manuellement lors de l'enlèvement des déchets ne doit pas dépas¬ser 25 kg (art. 107). Selon la littérature, la charge acceptable maximale dans les meilleures conditions de manutention se situe entre 23 kg et 27 kg.

Mais attention ! Le poids n'est pas le seul facteur contributif aux TMS en manutention. Plusieurs éléments doivent être considérés dans l'analyse des risques tels que les exigences du travail (organisation du travail, aménagement des postes, équipement utilisé, matériel à manipuler, types de mouvements, etc.) et les caractéristiques et capacités physiques et psychologiques des travail¬leurs. De plus, le risque s'accroît avec l'intensité, la durée et la fréquence de la tâche. Par conséquent, la charge acceptable à soulever peut diminuer ou augmenter en fonction des facteurs de risques observés.

Des mesures préventives en fonction des risques

Ainsi, en plus de respecter les charges maximales recommandées, il existe une multitude de façon d'éliminer ou de réduire les risques reliés à la manutention. Gardons à l'esprit qu'il faut privilégier les mesures qui permettront de supprimer les tâches de manutention intenses, répétitives et contraignante, par exemple au moyen de l'automatisation, la mécanisation ou la modification de postes. À défaut de pouvoir les éliminer, les risques seront diminués par des contrôles techniques, administratifs, comportementaux ou le port d'équipement de protection. Finalement, on doit s'assurer que les mesures correctives et préventives mises en place sont efficaces et n'entraînent pas d'autres risques.

Pour plus d'information

IRSST, « La manutention », http://www.irsst.qc.ca/manutention/, page consultée le 18 août 2010.

PATENAUDE, Stéphane (PRÉVENTEX), « La manutention, pas juste une affaire de poids...», Volume 20, no 4, Avril 2004. http://www.preventex.qc.ca/fr/article.asp?DocID=103, page consultée le 18 août 2010.

SIMONEAU, Serge (ASPHME), « Manutention et maux de dos », 3e édition, http://www.asphme.org/guides.aspx, page consultée le 18 août 2010.

AFNOR, « Norme NF X35-109 – Ergonomie - Manutention manuelle de charge pour soulever, déplacer et pousser/tirer - Méthodologie d'analyse et valeurs seuils », Décembre 2009.

Association canadienne de normalisation. CAN/CSA-Z412-00 – L'ergonomie au bureau, 2000.



 logo
Depuis plus de 75 ans, l'ASSIFQ-ASSPPQ regroupe près de 600 entreprises membres qui mettent en commun leur expérience et leur volonté pour contribuer à un processus d'amélioration continue de la santé et de la sécurité du travail. Elle est constituée d'une équipe de professionnels aguerris, soucieux d'offrir des services diversifiés et complémentaires : expertise conseil, information, formation, mutuelles de prévention, vigie, impartition, activités régionales et bien plus encore.

Visitez notre site Internet au www.santesecurite.org


 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
fpinnovations banner
Spi-Bio
buckman banner
Vision Biomase Québec
paper & beyond
cristini banner
le maitre papetier