Alimentation : une pellicule transparente en cellulose pour remplacer le plastique

Source : VTT Research

Bioproduits
Typographie

VTT a mis au point une nouvelle pellicule transparente qui réduit l’usage du microplastique. Les emballages alimentaires remplissent leur mission lorsqu’ils protègent la nourriture et réduisent le gaspillage.

Les pellicules minces en plastique sont cependant difficiles à recycler et ils se retrouvent plus souvent qu'autrement aux poubelles.

VTT a répondu à ce défi en remplaçant les pellicules plastique par de la cellulose regénérée ou recristalisée. « Nous sommes en mesure de produire une pellicule transparente et flexible en cellulose. Le consommateur n'arrive pas à différencier ce produit du plastique traditionnel à base d'huile, d’expliquer le professeur Ali Harlin chez VTT. La pellicule de cellulose résiste bien à l’humidité et disparaît complètement avec le temps, tout comme une feuille de papier. Il s’agit d’un produit biologique et biodégradable. »

Si un emballage contient à la fois du papier et du plastique, le consommateur peut se demander s’il convient de recycler le tout avec les cartons. Plusieurs emballages sont classés dans les déchets mixtes mais le plastique qui suit termine son périple incinéré ou à l’enfouissement.

« La pellicule de cellulose mise au point par VTT peut remplacer le plastique dans le cadre d’une solution plus écologique. Cela facilite aussi le recyclage puisque tout est classé avec les emballages en carton, » ajoute Atte Virtanen, VP, Produits de biomatériaux chez VTT. La Finlande reste encore loin de ses cibles élaborées par l'Union européenne pour la réduction de l'impact environnemental du plastique. Présentement, environ 20% des plastiques sont recueillis et encore moins sont recyclés. Selon l’Union européenne, 55% des plastiques doivent être recyclés d’ici 2025. Le marché mondial pour les pellicules en plastique est évalué à 110 milliard$ US par année.


Jaclin Ouellet, Journaliste, Le Maître papetier