ARBIOM lève 12 millions d’euros et annonce le lancement de son projet industriel « Indépendance Protéines »

Bioproduits
Typographie

Paris, France, le 17 février 2022 – ARBIOM, entreprise française spécialisée dans la production de protéines de haute qualité nutritionnelle, issues de la transformation de résidus forestiers et agricoles, annonce avoir reçu une subvention de 12 millions d’euros dans le cadre du programme d’investissements d’avenir France Relance.

Cette levée de fonds fait suite au succès du programme de démonstration SYLFEED (un programme de 4 ans soutenu par BBI-JU1) qui a permis de valider la mise à l’échelle du procédé de production et la performance de son produit Sylpro®, in vivo, chez des clients et des partenaires. Grâce à ce soutien financier, ARBIOM prévoit le lancement dès 2022 de la construction de sa première usine en région Auvergne Rhône Alpes avec pour objectif la production de 10.000 tonnes de Sylpro par an et le recrutement de 40 personnes.

Une subvention qui vient couronner la mise au point d’un produit au service de l’alimentation de demain

ARBIOM s’est donné pour mission de répondre aux enjeux de l’alimentation de demain en mettant au point des ingrédients durables et de haute qualité nutritionnelle à partir de ressources sous-valorisées. Pour ce faire, la société a développé une technologie unique qui s’appuie sur la valorisation des résidus agricoles et forestiers. Le procédé développé par ARBIOM permet la transformation de la biomasse lignocellulosique en un microorganisme unicellulaire, qui correspond parfaitement aux critères recherchés en matière de protéines alternatives.

Grâce à cette technologie unique, l’entreprise a mis au point un produit dont les bénéfices nutritionnels, fonctionnels et durables permettent de répondre en tous points aux besoins de la filière de l’alimentation animale et humaine : SylPro. Cet ingrédient prend la forme d’une levure protéique non OGM. SylPro est une protéine alternative durable qui peut se substituer aux protéines conventionnelles qui ont un impact environnemental réel, notamment les farines de poisson et les tourteaux ou concentrés de soja.

ARBIOM a pour ambition de commercialiser ce produit innovant dès 2024. Des essais commerciaux avec plusieurs fabricants d’aliments en aquaculture, animaux de compagnie et porcelets sont en cours afin de confirmer les performances déjà démontrées du produit.

Un projet industriel d’envergure pour favoriser la souveraineté alimentaire européenne

Grâce à la levée de fonds de 12 millions d’euros réalisée dans le cadre du programme d’investissements d’avenir France Relance, ARBIOM va accélérer l’industrialisation de sa technologie innovante et parvenir rapidement à la commercialisation de SylPro. Ainsi, dès 2022 sera lancée la construction de la première usine de production en région Auvergne Rhône-Alpes. Celle-ci devrait être opérationnelle en 2024 et permettre la production de 10.000 tonnes de Sylpro par an mais aussi la création de plus de 40 emplois directs dans un secteur stratégique de l’économie française.

“Cette subvention est une excellente nouvelle pour ARBIOM mais aussi plus largement pour la filière alimentaire européenne. A l’heure où 80% des protéines pour l’alimentation animale en Europe sont importées, il est crucial de développer de nouvelles sources durables et locales de protéines à haute valeur nutritive pour assurer l’indépendance protéique de la France et de l’Europe” analyse Marc Chevrel, Président d’ARBIOM.

1 BBI JU – Bio-Based Industries Joint Undertaking

bioproduits 22fev22


Source : ARBIOM