L’utilisation de caméra infrarouge pour la détection préventive d’individu fiévreux à l’entrée de vos établissements

Contrôles Laurentide
Typographie

1. Comment faire pour prévenir la propagation d’un virus dans un environnement de travail?

La réponse est bel et bien l’hygiène sanitaire, la distanciation sociale et les limites d’accès à l’établissement. En tant que thermographe professionnel de carrière, je me fais souvent demander si l’utilisation d’une caméra thermique, aux entrées et sorties des établissements, aide à limiter la propagation d’un virus comme le Covid-19. La réponse est oui.

CL 15avril20 2 

Son utilisation aide à faire un tri rapide des gens qui pourraient être sujets à un examen approfondi. En suivant une procédure stricte, respectant les normes ISO élaborées depuis l’évènement du SRAS, son efficacité ne fait aucun doute. Toutefois, elle n’est pas infaillible. Elle ne permet pas de déclarer si une personne souffre d’une maladie infectieuse. Seul un professionnel de la santé accrédité est en mesure d’émettre ce diagnostic.

Plusieurs facteurs doivent être pris en considération pour avoir du succès. L’utilisation du bon choix de caméra et l’application des étapes mises en place pour la prise de lecture sont deux facteurs importants à ne pas négliger. Cependant, si la personne contaminée ne présente pas de symptôme fiévreux à son arrivée, il sera alors plus difficile de prévenir la contamination.

1.1 Choisir la caméra thermique appropriée.

Pour obtenir la lecture de température la plus proche de celle du corps interne, sans qu’elle ne soit trop affectée par la température environnante, il faut obtenir la température aux caroncules lacrymale de l’oeil. C’est cette minime surface que l’on retrouve dans le coin intérieur de l’oeil.

CL 15avril20 3Source : Clinique de l'oeil 

Pour réussir à obtenir une lecture de température efficace sur une si petite surface, il faut s’assurer que l’on puisse concentrer une quantité de 4x4 pixels dans cette région. Si l’on utilise une caméra à résolution moyenne sur le marché, 320 x 240 pixels, il faut alors s’assurer de bien cadrer le visage à l’écran pour que celui-ci couvre complètement l’ecran, de bas en haut. L’utilisation d’une caméra avec une meilleure résolution est donc utile si on veut cadrer nos sujets de manière plus naturelle, comme la photo d’un passeport ou d’un permis de conduire. Ensuite, la sensibilité de votre appareil est également importante. Une sensibilité inférieure à 50mK est fortement suggérée pour augmenter la précision de l’appareil, en comparaison avec un corps noir et le mode de détection.

CL 15avril20 4Photo prise avec caméra FLIR T620 à 1,5m du sujet
Résolution IR 640 x 480 pixels
Lentille FOL 25mm
Sensibilité <40 mK @ +30°C

1.2 Quelles sont les meilleures pratiques?

Le marché déborde de modèles différents de caméra thermique. De plus en plus de compagnies en possèdent, mais les performances de celles-ci sont très variables. Il y a certainement une raison pour laquelle on retrouve des caméras à 500$ et d’autres aux alentours des 70K$. Leurs limites sont décroissantes par rapport à leur valeur. Mais une limite qui les relie presque tous est leur niveau de précision de ±2°C (±3.6°F). C’est pour cette raison qu’il est important de valider cette température en référence avec un corps noir. Celui-ci émet presque parfaitement la radiation thermique. On peut aussi utiliser le mode de détection en implémentant une dizaine de températures qui établira notre moyenne de référence. De cette moyenne, nous demanderons qu’une alarme s’active lorsque la température maximale dépasse la déviation sélectionnée. De cette façon, nous nous fions plus à la sensibilité qu’à la précision de l’appareil.

De plus, cette sensibilité a aussi ses limites et elle doit être contrôlée. En régularisant la méthode de détection avec une distance établie entre le sujet et la caméra, et en prenant compte de la résolution de notre caméra versus la lentille, nous pouvons établir la surface minimale de lecture, le mFOV. Ce dernier doit être inférieur à la surface ciblée du point intérieur de l’œil. Si notre mFOV est supérieur à notre cible, sa lecture de température englobera d’autres surfaces qui viendront fausser notre lecture. Les surfaces, telles que le nez, les cils et les joues, sont très influençable par les températures environnantes. Utiliser notre zone de température avec l’activation du marqueur se veut également une bonne pratique. Cela nous assure que la valeur de température provient bel et bien de l’endroit ciblé. Vous pouvez restreindre cette zone, si le marqueur pointe une autre cible. Finalement, le contrôle de l’environnement est aussi nécessaire. Il faut choisir une salle tempérée avec peu ou pas de fenêtres, qui pourrait laisser entrer des rayons de soleil directement sur le sujet. On doit également s’assurer que la personne retire ses lunettes et avoir un écran secondaire qui fait face aux personnes pour que ceux-ci puissent se cadrer elles-mêmes. Ce sont toutes de bonnes pratiques qui vous permettront de détecter efficacement les individus qui devraient subir un examen médical plus approfondi. Chaque détail omis ne fera que diminuer votre taux de réussite.

CL 15avril20 5 

1.3 Devrais-je investir sur la thermographie pour renforcir ma barrière de propagation?

C’est définitivement une aide essentielle, surtout si vous avez un bon nombre de gens à qui autoriser l’entrée à votre site. Avec une bonne installation et une procédure bien établie, le passage de la personne peut se faire efficacement en quelques secondes. Le contrôle des infections dans un environnement de travail vaut son pesant d’or. L’investissement se rentabilise donc très rapidement. Ne lésinez pas sur la qualité des produits mis en place et assurez-vous que les choses soient bien faites. Et ainsi, vous aiderez à contrôler une partie de la propagation.


References

https://www.imcontrol.com.au/news/novel-coronavirus-covid-19/

IEC 80601-2-59:2017

Équipement électrique médical - Partie 2-59 : Exigences particulières pour la sécurité de base et la performance essentielle des thermographes de dépistage pour le dépistage de la température fébrile humaine.

ISO/TR 13154:2017

Matériel électrique médical - Déploiement, mise en œuvre et lignes directrices opérationnelles pour identifier les humains fébriles à l’aide d’un thermographe de dépistage.


AUTEUR

Mathieu Touzin, thermographe niveau 3

Solutions de Fiabilité industrielle, Contrôles Laurentide, Kirkland, Qc, Canada


À propos de Contrôles Laurentide

Contrôles Laurentide est le plus grand fournisseur de solutions d’automatisation et de fiabilité dans l’est du Canada.
Et en tant que partenaire d’impact d’Emerson, Contrôles Laurentide fournit à ses clients des solutions de calibre mondial, une expertise technique locale supérieure et des services de cycle de vie pour l’ensemble des actifs et des besoins en automatisation. Ces atouts distinctifs nous permettent de former des partenariats avec nos clients, et constituent un atout dans leur cheminement vers le sommet de leur domaine d’activités. www.laurentide.com
MB 18mars20 6

Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les refusez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.