Construction d’avance : une pratique pour optimiser les coûts et la performance des chemins forestiers

FPInnovations
Typographie

Dans un contexte forestier où un nombre considérable de routes sont construites annuellement, la présence excessive d’eau dans les sols a un impact important sur la performance des chemins.

Ceci entraîne une réduction de la fiabilité de ces routes, de même qu’une augmentation des coûts de cycle de vie des infrastructures et une réduction de l’accès à la fibre.

Afin de pallier cette problématique, la construction des routes d’avance est l’une des solutions les plus utilisées. Cette technique consiste à construire la mise en forme de la route et à la laisser consolider sur une période déterminée afin de réduire sa teneur en humidité avant la mise en place des matériaux granulaires de fondation et de surface de roulement.

Bien que cette pratique soit répandue, son efficacité n’a pas été quantifiée. C’est dans cette perspective que FPInnovations, en collaboration avec plusieurs membres de l’industrie forestière, a évalué les avantages techniques, financiers et fonctionnels de cette pratique et, à terme, aider à construire de meilleures routes à moindres coûts.

Optimiser les coûts et la performance des chemins forestiers

Un projet de recherche d’une durée de trois ans a été réalisé sur 22 sections de routes représentatives de différents types de sols et conditions rencontrés sur le territoire canadien. Diverses variables pouvant affecter la performance de la technique de construction d’avance ont été étudiées.

Les résultats obtenus à l’issue de ce projet de recherche d’envergure ont permis de quantifier les avantages tangibles et de valider les avantages de la construction d’avance. En effet, pour l’ensemble des sections étudiées, il a été observé que l’efficacité de la technique de construction d’avance dépend principalement de la qualité du sol support. D’autres facteurs peuvent également affecter l’efficacité de la technique de construction de chemins d’avance, notamment la géométrie et la topographie de la route, les conditions géologiques, les pratiques de construction (compaction, renforcement, séchage préliminaire, etc.) et la durée de la consolidation (1 an, 2 ans, etc.).

FPI 13oct21 2À gauche : route avant la consolidation de 12 mois; à droite : après la consolidation de 12 mois 

Les résultats ont montré une diminution de la fréquence d’entretien, une augmentation de la productivité et de la sécurité du transport ainsi qu’une amélioration du confort au roulement.

Des pratiques gagnantes

Il ne fait aucun doute que les routes construites d’avance procurent de nombreux avantages économiques et opérationnels, sans compter les avantages collatéraux principalement associés aux opérations de machinerie lourde en forêt. Ce projet a permis à FPInnovations d’établir une base de données unique fondée sur plusieurs régions et types de sol du Canada. À partir de ces données et résultats, un modèle économique a été élaboré pour permettre aux membres de FPInnovations de développer des stratégies de chemins d’avance qui réduiront les coûts tout en optimisant la performance de la route. L’équipe de FPInnovations peut aussi se déplacer sur le terrain pour revoir les pratiques courantes de construction de routes, évaluer les coûts et développer des stratégies gagnantes.

Vous souhaitez en savoir plus? Communiquez avec Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., chercheur principal de l’équipe Transport et infrastructures de FPInnovations.


Source : FPInnovations