Le Défi de la nanocellulose s’avère un grand succès

Film photonique CNC

FPInnovations
Typographie

Un programme quinquennal de R-D sur la cellulose nanocristalline (CNC), administré par FPInnovations et financé par ArboraNano ainsi que par des organismes gouvernementaux, a donné lieu à un impressionnant catalogue d’une cinquantaine d’articles scientifiques évalués par des pairs et à un investissement de 1,6 million de dollars dans la recherche visant à faire progresser le développement d’applications pour ce bioproduit dérivé de la fibre de bois.

Les recherches à grande portée qui ont découlé du Défi de la nanocellulose ont mis en place un milieu collaboratif de recherche sur la CNC au Canada. Dans une initiative audacieuse pour stimuler la créativité, des résultats de recherche ont été publiés plutôt que protégés à titre de propriété intellectuelle brevetable par les organismes participants.

« Globalement, le milieu de la recherche a pris du recul pour se concentrer sur la recherche fondamentale préconcurrentielle, parce qu’il y avait d’importantes lacunes empêchant tout le monde d’aller de l’avant », explique John Schmidt, gestionnaire, Innovation et partenariats avec les universités de FPInnovations « C’était la meilleure façon pour la communauté d’amener collectivement la recherche sur la CNC à un autre niveau d’où tous les chercheurs pourraient poursuivre leurs travaux. »

Résultats du Défi de la nanocellulose

Le principal objectif du programme Défi de la nanocellulose était de générer de nouvelles connaissances sur les nanomatériaux cellulosiques. Des quelque 40 propositions reçues, huit ont obtenu du financement.

Ces huit projets portaient sur six grands sujets de recherche où un manque de compréhension scientifique fondamentale faisait obstacle au développement de produits de nanocellulose à base de bois. Ces sujets étaient les suivants :

  • Dispersion dans les systèmes aqueux
  • Dispersion dans les systèmes non aqueux, p. ex. des polymères thermoplastiques
  • Potentiel de renforcement de la résistance
  • Techniques de caractérisation
  • Compatibilisation
  • Thermostabilité

Actif de 2009 à 2014, ArboraNano était un réseau de centres d’excellence dirigé par des entreprises dont le mandat était de développer des applications pour les nanomatériaux cellulosiques. Le réseau a fourni 430 000 $ en fonds de démarrage, qui ont attiré des investissements additionnels de Prima Québec, d’Alberta Innovates et des Centres d’excellence de l’Ontario, pour un total de 1,6 million $. Toutes les propositions ont été présentées au Programme de subventions de recherche et développement coopérative du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada.

« L’un des résultats les plus intéressants de cet appel à propositions a été d’intégrer de nouveaux jeunes chercheurs dans le tableau et de leur présenter cette industrie et ses défis », ajoute John Schmidt. « Les chercheurs, établis et nouveaux, ont profité de leurs perspectives respectives; on espère qu’ils continueront à dialoguer pour développer le domaine dans l’avenir. »

Un sommaire des articles évalués par des pairs qui ont découlé du programme sera à la disposition des membres dans un rapport spécial de FPInnovations. Pour de plus amples renseignements sur le Défi de la nanocellulose, veuillez communiquer avec Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..


Source : FPInnovations

Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les refusez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.