Le facteur M : un paramètre indispensable dans la recherche de l’efficacité maximale dans le domaine de la production du papier tissu

FPInnovations
Typographie

La transformation des bobine mère de papier tissu a toujours été le cheval de bataille des fabricants, mais à mesure qu’ils cherchent à mettre au point des produits plus doux et à répondre à l’augmentation de la demande causée par la pandémie de COVID-19, on s’intéresse davantage à l’amélioration de l’efficacité de cette conversion.

La conversion du papier tissu est un processus selon lequel des bobines de papier sont transformées en produits de consommation comme les papiers-mouchoirs et le papier hygiénique, au moyen d’une chaîne de conversion où s’effectuent l’embossage, le collage, le coupage et l’emballage. Le papier tissu peut se casser pendant la conversion en raison d’une faible résistance et de la variation des propriétés de la feuille de base, surtout quand les produits sont plus doux et plus bouffants.

Or, les casses entraînent des temps d’arrêt coûteux et dans de nombreuses usines de papier tissu, l’efficacité de la conversion est relativement faible, variant entre 40 et 70 %. Cette faible efficacité de la conversion cause souvent des goulots d’étranglement dans la production et elle offre une excellente occasion d’améliorer l’efficacité globale des usines de fabrication de papiers tissus.

Une solution : Le facteur M

Plutôt que de se concentrer sur l’augmentation de la résistance des feuilles de papier (qui se traduit habituellement par une augmentation des coûts), FPInnovations se penche sur l’amélioration de l’uniformité de la résistance.

Des années de recherche fondamentale ont mené à la mise au point par FPInnovations du facteur M, une combinaison d’outils de mesure uniques dont on se sert pour caractériser et définir les problèmes de non-uniformité de la résistance du papier tissu et les lier à la performance et à l’efficacité de la conversion. Une analyse récente des données provenant de différentes lignes de conversion nous a permis de découvrir qu’il existe une forte corrélation entre l’efficacité et le facteur M du papier tissu de base.

En travaillant étroitement avec des exploitants de machines à papier tissu, l’équipe de chercheurs a procédé à une analyse comparative de diverses machines, identifié celles qui présentent d’importants problèmes de non-uniformité de la résistance (facteur M faible) et trouvé des façons pratiques d’améliorer le facteur M en optimisant le fonctionnement des machines à papier.

Prochaines étapes

Nous pouvons combiner l’analyse du facteur M à la mesure et à la réduction des variations de tension dans les dévidoirs de manière à améliorer davantage l’efficacité des chaînes de conversion et à obtenir des informations sur les raisons pour lesquelles certaines lignes de conversion sont plus performantes que d’autres. Nous pouvons nous appuyer sur le succès obtenu avec les usines canadiennes de papier tissu et implanter cette approche dans les usines des États-Unis et d’autres pays du monde.

Pour savoir comment utiliser le facteur M dans votre usine, veuillez communiquer avec Xuejun Zou ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..


Source : FPInnovations


Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les refusez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.