Une affluence record au Symposium forestier de La Tuque

Guillaume Roy
Typographie

Plus de 150 personnes ont participé au 4e Symposium forestier de La Tuque présenté les 2 et 3 novembre dernier sous le thème « La bioéconomie, un levier de développement ».

Force est de constater que les organisateurs ont misé juste avec ce thème qui a généré une affluence record. « Ce sujet est dans l'ère du temps et il y avait énormément d'intérêt pour le sujet autant au Québec qu'à l'international », remarque Angéline Fourchaud, directrice-générale de l'Association forestière de la Vallée du St-Maurice, qui a piloté l'organisation de l'événement avec une dizaine d'organisations.

Sur le lot, la ville de La Tuque, qui souhaite implanter une bioraffinerie d'un milliard de dollars dans la municipalité, a joué un rôle majeur alors que Patrice Bergeron, son directeur forestier et diversification économique, s'est personnellement impliqué dans la réussite de l'événement. « Cet événement nous permet d'avoir un rayonnement important en attirant notamment des manufacturiers d'équipement internationaux chez nous, s'est-il réjouit. C'est inconcevable de ne pas donner de valeur à la biomasse qui pourrit en forêt alors que ça pourrait créer des centaines d'emplois tout en réduisant notre impact sur le climat. »

Le 5e Symposium forestier de La Tuque sera de retour dans trois ans, en 2020.

Cliquer ici pour accéder à la couverture du 4e Symposium forestier de La Tuque


Guillaume Roy, journaliste

Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les refusez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.