Ahlstrom-Munksjö investit 15 millions d'euros dans la réduction de son empreinte carbone dans ses usines de production du Wisconsin, aux États-Unis

De l’industrie
Outils
Typographie

Ahlstrom-Munksjö investit dans de nouvelles technologies et convertit ses chaudières existantes dans ses usines de Mosinee et Rhinelander dans le Wisconsin, aux États-Unis, afin de réduire ses émissions de carbone et ses déchets destinés aux sites d'enfouissement.

Ces investissements à l'usine de production de Mosinee permettront une réduction de son empreinte carbone d'environ 20%, et une réduction des déchets enfouis de plus de 10%. Le projet devrait être achevé à la fin du deuxième trimestre de 2023.

En outre, l'usine de production de Rhinelander devrait réduire les émissions de CO2 d'environ 14 % et les déchets enfouis de plus de 50 %. Un nouveau centre énergétique et des bâtiments associés à Rhinelander consolideront et simplifieront les opérations énergétiques, permettant à l'usine d'abriter une future chaudière et un générateur de vapeur à récupération de chaleur. Le projet commencera immédiatement et devrait être achevé au troisième trimestre de 2023.

« Pouvoir poursuivre ces projets clés constitue une étape importante dans le renforcement de nos opérations aux États-Unis, faisant de Mosinee et Rhinelander une plate-forme plus solide pour soutenir la croissance future de notre clientèle », a déclaré Dan Adrianzon, EVP, Technical Materials.

« Ces investissements nous permettront de réduire les émissions de carbone et d'améliorer notre efficacité opérationnelle », déclare Thomaz Gruber, vice-président des opérations pour les usines américaines du Wisconsin. « Nous prenons au sérieux notre responsabilité de protéger nos ressources naturelles et nous l'avons démontré par nos pratiques forestières durables ainsi que par les contributions que nos usines ont apportées aux communautés du Wisconsin depuis plus de 130 ans. »

En 2022, Ahlstrom-Munksjö a mis à jour ses objectifs de développement durable et s'est engagé dans l'initiative Science Based Targets (SBTi), qui est un organisme mondial permettant aux entreprises de fixer des objectifs de réduction des émissions conformes aux nouvelles sciences du climat. SBTi a dévoilé une nouvelle stratégie pour inciter les entreprises à atteindre un objectif minimum de 1,5°C.

« Ahlstrom-Munksjö a l'intention d'atteindre cet objectif de réduction absolue de 38 % d'ici 2030 et aspire à atteindre zéro émission nette d'ici 2050 », ajoute Robin Guillaud, EVP, Sustainability, Innovation & Marketing. « La réduction des émissions et des déchets des sites d'enfouissement dans les usines de Rhinelander et de Mosinee sera une étape importante vers la réalisation des mesures et des objectifs ambitieux de durabilité de l'entreprise. »

Ce texte est une traduction libre du communiqué en langue anglaise. Il est à titre indicatif et ne peut pas être considéré comme un document officiel. Veuillez vous référer au texte original.


Source: Ahlstrom-Munksjö