Célébration de la semaine mondiale des biotechnologies

De l’industrie
Outils
Typographie

La biotechnologie se développe au sein de nos opérations et fait une grande différence dans notre empreinte environnementale et l’efficacité des activités permettant de maintenir des emplois bien rémunérés. Les investissements dans la recherche contribuent également à trouver une meilleure voie à suivre pour l’avenir.

 Retombées environnementales grâce à la biotechnologie chez Irving Pulp & Paper

Le système biologique vivant d'Irving Pulp & Paper, appelé bioréacteur à lit mobile, transforme naturellement les déchets en digérant cette matière organique issue du processus de fabrication de la pâte. Cette matière biologique s’accumule sur de petits disques en plastique qui circulent en continu dans le réacteur. Cette digestion biologique élimine plus de 90 % des déchets en moins de 2 heures et garantit que l'effluent final est en totale conformité avec toutes les limitations réglementaires environnementales.

Cette application unique de la technologie de traitement a fait d’Irving Pulp & Paper à Saint John, au Nouveau-Brunswick, la seule usine de pâte Kraft au monde à fonctionner sans usine de traitement secondaire conventionnelle depuis de nombreuses années.

Aujourd’hui, ce type de biotechnologie est de plus en plus utilisé pour le traitement des eaux usées dans l’industrie des pâtes et papiers pour répondre aux réglementations environnementales qui évoluent au niveau mondial.

Chez Irving Pulp & Paper, notre équipe technique s’appuie sur notre vaste expertise et expérience et évalue un processus pilote de bioréacteur à lit mobile de nouvelle génération pour une utilisation potentielle dans la nouvelle usine de traitement des eaux usées prévue pour l’usine de pâte.

La biotechnologie pour le traitement des eaux usées aide à relever les défis environnementaux actuels et offre des possibilités futures qui contribueront à maintenir plus de 300 emplois dans cette usine.

Lake Utopia Paper

À Lake Utopia Paper, les déchets organiques dans la fabrication de revêtements de protection pour cartons génèrent désormais du biogaz visant à alimenter l’usine et à réduire l’utilisation de combustibles fossiles. Il en résulte une réduction de 25 % de l’empreinte carbone de cette usine située près de Saint-George, au Nouveau-Brunswick, qui emploie 150 personnes.


Source : JD Irving

Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les refusez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.