Des chercheurs de l’université Laval et de UBC finalistes Canadiens pour un prix international d’innovation en foresterie

De l’industrie
Outils
Typographie

C’est avec plaisir que l’Association des produits forestiers du Canada (APFC) annonce qu’une doctorante de l’Université Laval et un professeur adjoint en génie de l’Université de la Colombie-Britannique ont été choisis comme finalistes canadiens pour le prix international Blue Sky d’innovation chez les jeunes chercheurs.

Le prix international Blue Sky d’innovation chez les jeunes chercheurs fait partie d’une initiative pilotée par le Conseil international des associations forestières et papetières (ICFPA), actuellement dirigé par le président et chef de la direction de l’APFC, Derek Nighbor. Ce prix permet aux chercheurs et professionnels de moins de 30 ans du secteur forestier de montrer comment leurs idées, leurs pratiques, leurs procédés ou leurs technologies font progresser la bioéconomie mondiale tout en protégeant le milieu naturel.

Véronique Rouleau, doctorante en sciences forestières à l’Université Laval, mène une recherche pour mieux comprendre le phénomène qui régit le stockage du carbone organique dans les sols des forêts boréales aménagées. La proposition unique de madame Rouleau combine sa connaissance approfondie de la foresterie, de la science des sols et de la microbiologie pour élaborer des solutions réalisables pour séquestrer le carbone et atténuer les changements climatiques par des pratiques forestières. Les résultats de l’étude permettront à l’aménagement de la forêt boréale québécoise de contribuer à atténuer les changements climatiques et de fournir une base durable pour une bioéconomie forestière diversifiée, locale, écoresponsable et efficace dans son utilisation des ressources.

Les recherches du Dr Kevin Golovin, professeur adjoint de génie à l’Université de la Colombie-Britannique, visent le développement d’un papier résistant à l’huile et à la graisse qui ne contient pas de composés perfluorés (PFC), par l’étude des brosses de nanosilicone. Son travail sur des enduits hydrofuges et oléofuges de nouvelle génération a été inspiré par le désir de développer des solutions de rechange plus vertes et écoresponsables aux PFC nuisibles traditionnellement utilisés.  L’industrie papetière fabrique de plus en plus d’emballages alimentaires. Or, à cause des PFC, le papier est considéré comme non biodégradable, car ces composés prennent des centaines d’années à se décomposer naturellement. La technologie à base de silicone développée par le Dr Golovin est biodégradable; elle résout donc ce problème, tout en réduisant l’empreinte carbone de l’usine (la production de PFC a une forte intensité de carbone), grâce à un matériau naturellement vert.

La Dre Lyndall Bull, agente forestière auprès de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, a offert éloges et soutien aux participants. « Au nom de notre jury international, j’aimerais féliciter tous les finalistes pour le prix Blue Sky, remis à de jeunes chercheurs innovants. Chacun d’eux présente des solutions innovatrices pour maximiser la contribution des produits forestiers durables aux objectifs de développement durable de l’ONU. »

« Les recherches de pointe réalisées par Véronique Rouleau et Kevin Golovin sont deux exemples qui témoignent de la position d’avant-garde du secteur canadien des produits forestiers en matière d’innovation. Nous sommes ravis qu’ils puissent se mesurer à des concurrents à l’échelle internationale », a indiqué Derek Nighbor. « Le travail de nos deux finalistes s’attaque à de vrais problèmes à l’aide de solutions innovantes qui peuvent donner de meilleurs résultats pour l’industrie et la société sur le plan de l’environnement, et il faut les féliciter pour cela. »

Un jury international sélectionnera trois gagnants parmi les 21 finalistes, qui auront l’occasion de présenter leur projet lors d’une table ronde virtuelle des dirigeants de l’ICFPA dans la semaine du 26 avril.

Pour en savoir plus sur le prix international Blue Sky d’innovation chez les jeunes chercheurs: https://www.icfpa.org/international-council-of-forest-and-paper-associations-icfpa-blue-sky-young-researchers-and-innovation-award/


L’APFC offre une voix, au Canada et à l’étranger, aux producteurs canadiens de bois, de pâte et de papier pour les questions touchant le gouvernement, le commerce et l’environnement. L’industrie des produits forestiers, dont le chiffre d’affaires annuel atteint 77,2 milliards de dollars et qui représente 12 % du PIB manufacturier du Canada, a des activités dans plus de 600 collectivités. Elle procure 230 000 emplois directs et plus de 600 000 emplois indirects d’un océan à l’autre, ce qui en fait l’un des principaux employeurs au pays.


Source : APFC


Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les refusez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.