Des chercheurs de l'UQAC veulent développer un nouvel insecticide

La tordeuse des bourgeons de l’épinette se trouve en permanence dans les forêts québécoises, même en l’absence d’épidémie. Depuis 2010, la tordeuse est associée à plus de 13 millions d’hectares de forêts défoliées. Photo Archives La Presse

De l’industrie
Outils
Typographie

(Saguenay) Une équipe de chercheurs tentera de contribuer à la lutte à la tordeuse des bourgeons de l’épinette, un insecte ravageur pour les forêts québécoises, en développant une nouvelle gamme d’insecticide biologique à partir de l’ADN de la tordeuse elle-même.

Le projet dirigé par la chercheuse principale Annie Deslauriers, du Département des sciences fondamentales de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), se base sur les fragments d’ADN de la tordeuse qui ont un effet inhibiteur hautement sélectif sur les organismes possédant un ADN homologue, créant ainsi des dommages cellulaires.

Lire la suite de l'article

Source : La Presse

 

Note: Le Maître papetier n'est pas responsable de l'exactitude ou de la disponibilité du contenu sur les sites Web externes.