GreenFirst complète l’acquisition d’un portefeuille d’actifs de Rayonier liés à des produits de papier et à des produits forestiers

De l’industrie
Outils
Typographie

VANCOUVER, C.-B., 30 août 2021 – Produits forestiers GreenFirst Inc. (TSXV : GFP) (« GreenFirst » ou « l’acheteur ») est heureuse d’annoncer qu’elle a conclu, le 28 août 2021, l’achat précédemment annoncé d’un portefeuille d’actifs de produits forestiers et de papier (les « actifs achetés ») de Rayonier A.M. Canada G.P. (« RYAM GP »), Rayonier A.M. Canada Industries Inc. (« RYAM Industries ») et Rayonier A.M. Canada Enterprises Inc. (collectivement avec RYAM GP et RYAM Industries, « RYAM »), toutes deux des filiales de Rayonier Advanced Materials Inc. (NYSE : RYAM).

GreenFirst a fait l’acquisition des actifs au prix d’achat total d’environ 234 millions $ US (le « prix d’achat ») qui comprenait un montant de base de 140 millions $ US plus environ 87,5 millions $ US qui reflétaient la valeur de l’inventaire disponible au moment de la clôture (la « clôture ») et d’autres ajustements. Environ 193 millions $ US du prix d’achat ont été payés en espèces (le « prix d’achat en espèces »), environ 34 millions $ US ont été payés en actions ordinaires du capital de GreenFirst (chacune étant une « action ordinaire ») et 7,9 millions $ CA ont été versés par l’émission d’un billet de crédit compensatoire (« billet compensatoire »).

Avantages stratégiques pour GreenFirst

Grâce à cette acquisition, GreenFirst devient un acteur de premier plan dans l’industrie canadienne des produits forestiers. Les actifs acquis comprennent six scieries situées à Chapleau, Cochrane, Hearst et Kapuskasing en Ontario et à Béarn et La Sarre au Québec, ainsi qu’une usine de papier journal située à Kapuskasing en Ontario. Ces actifs disposent d’une capacité de production annuelle de 755 MPP et sont en mesure de produire une grande variété de produits forestiers utilisés dans la construction résidentielle et commerciale, y compris du bois d’œuvre EPS, des copeaux de bois et des produits dérivés. L’usine de papier journal a pour sa part une capacité de production annuelle de 205 000 MT/an. L’ensemble des actifs achetés place l’entreprise parmi les dix premiers producteurs de bois d’œuvre au Canada, selon les récents classements de l’industrie publiquement disponibles.

GreenFirst estime qu’elle pourra réaliser d’importants gains d’efficacité dans les nouvelles acquisitions en optimisant ses opérations et en effectuant des investissements en capital. Les actifs achetés sont également assortis de droits d’accès à environ 3,29 millions de m3 d’approvisionnement en fibre garanti en Ontario et au Québec, d’un accord d’approvisionnement en copeaux de 20 ans avec RYAM (« l’accord d’achat de copeaux ») et d’ententes d’approvisionnement en copeaux établies qui stabiliseront la demande de copeaux issus de sa production de bois d’œuvre.

Déclarations de la direction

« Nous sommes ravis d’annoncer la clôture de cette transaction et enthousiastes à l’idée d’investir dans les scieries pour les optimiser, a déclaré Rick Doman, chef de la direction de GreenFirst. Notre équipe de gestionnaires d’expérience a élaboré un plan qui permettra, selon nous, de réduire considérablement les coûts et éventuellement d’augmenter notre capacité de production de bois d’œuvre. Nous avons également l’intention de modifier la structure de gestion, les processus de vente et les chaînes d’approvisionnement des scieries dans l’objectif d’améliorer l’efficacité de nos opérations.»

Paul Rivett, président du conseil d’administration de GreenFirst, a déclaré : « La conclusion de cette transaction constitue un jalon important pour GreenFirst et représente l’aboutissement d’une année de travail intense et d’efforts remarquables de la part de tous. GreenFirst est à présent en bonne posture pour entamer le premier chapitre de son plan pour devenir un producteur de bois d’œuvre de premier plan en Amérique du Nord. Nous tenons également à remercier nos partenaires financiers, Senvest et Blue Torch, ainsi que nos conseillers externes, KPMG, Norton Rose Fulbright, NordStar Capital et RBC, pour leur appui dans cette acquisition transformatrice. »

Engagement en matière de développement durable

Les facteurs environnementaux, sociaux et économiques sont au cœur de toutes les activités de GreenFirst. L’entreprise adopte des pratiques d’aménagement forestier durables et favorise l’efficacité énergétique et la réduction des émissions de GES. GreenFirst est également engagée en faveur de la gestion durable des forêts, de la biodiversité et de la préservation de la santé des forêts. Greenfirst détient la certification du Forest Stewardship Council® (FSC®) (FSC-C167905).

  1. Doman a ajouté : « GreenFirst prend très au sérieux ses engagements en matière de durabilité et d’inclusion. L’entreprise se définit comme un gestionnaire responsable des forêts et joue un rôle constructif au sein des communautés dans lesquelles elle exerce ses activités.

Convention d’achat d’actifs

Les actions ordinaires émises à RYAM GP dans le cadre de la transaction sera soumise à une période de détention de quatre mois conformément aux lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. RYAM a accepté de ne pas vendre ses actions de contrepartie pendant une période de six mois après la clôture.

Le billet compensatoire sera émis à RYAM par l’acheteur à la clôture. Il ne porte pas intérêt et son capital sera de 7,9 millions $ CA. Le capital est remboursable en cinq versements annuels égaux à la date anniversaire de la clôture. L’acheteur peut choisir de déduire le capital du billet compensatoire des montants dus par RYAM à l’acheteur aux termes de la convention d’achat de copeaux.

Conversion des reçus de souscription

Le 30 juillet 2021, la Société a complété son placement de droits et a émis 111 665 880 reçus de souscription (les « reçus de souscription ») à un prix d’exercice de 1,50 $ CA par droit pour un produit brut de 167 498 820 $ CA. Dans le cadre de la clôture, la Société a remis l’avis de libération à la Société de fiducie Computershare du Canada, qui constitue la confirmation de la satisfaction ou de la renonciation de toutes les conditions à la réalisation des transactions. Par conséquent, chaque reçu de souscription a été automatiquement échangé, sans paiement de contrepartie supplémentaire ou autre action de la part de ses détenteurs, contre une action ordinaire à la clôture. Le produit brut du placement de droits, moins les dépenses et les coûts liés au placement de droits, et tous les intérêts y afférents, a été remis à la Société, une partie étant destinée à RYAM pour le paiement d’une partie du prix d’achat.

Après l’échange des reçus de souscription contre des actions ordinaires et l’émission de 28 684 433 actions ordinaires à RYAM G.P., GreenFirst compte un total de 177 737 061 actions ordinaires émises et en circulation (ou 209 489 679 après dilution, en supposant l’exercice de toutes les options, bons de souscription et autres titres convertibles, échangeables ou susceptibles d’exercice en circulation).

Ce communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ou la sollicitation d’une offre d’achat d’actions ordinaires ou d’autres titres de GreenFirst. Ces titres ne peuvent être offerts ou vendus aux États-Unis sans enregistrement en vertu de la loi américaine sur les valeurs mobilières de 1933 (Securities Act), telle que modifiée, ou sans une exemption applicable aux exigences d’enregistrement.

Financement

Simultanément à la clôture, une filiale en propriété exclusive de GreenFirst (l’« emprunteur ») a conclu un accord de financement entre la filiale, à titre d’emprunteur, GreenFirst et ses filiales à titre de garants, Blue Torch Finance LLC, à titre d’agent administratif et d’agent de garantie et les prêteurs qui y sont parties, aux termes duquel les prêteurs ont mis à la disposition de l’emprunteur un prêt à terme d’un montant principal global de 100 millions $ US. À la clôture, l’emprunteur a prélevé le montant total de la facilité de crédit à terme garantie de premier rang, moins les frais et les dépenses, pour payer une partie du prix d’achat en espèces et certaines dépenses connexes.

L’emprunteur a également conclu une convention de crédit entre l’emprunteur et Lumber Assets Holdings LP, à titre d’emprunteurs, GreenFirst et ses filiales à titre de garants, la Banque Royale du Canada (« RBC »), à titre d’agent administratif et d’agent de garantie, et les prêteurs qui y sont parfois parties et ce, à la clôture, aux termes de laquelle les prêteurs ont mis à la disposition des emprunteurs une facilité de crédit renouvelable garantie de premier rang fondée sur l’actif d’un montant en capital total de 65 millions $ CA. Le produit de la facilité de crédit renouvelable devrait être utilisé pour fournir un fonds de roulement, pour les dépenses en capital et les investissements et acquisitions autorisés occasionnellement et pour d’autres fins générales de l’entreprise (y compris le paiement des frais et dépenses liés à l’acquisition).


À propos de GreenFirst

GreenFirst est une entreprise dont les activités sont essentiellement tournées vers la forêt, la gestion forestière responsable et la production de bois d’œuvre. Nous croyons que la remise en production des forêts et la récolte forestière respectueuse de l’environnement ainsi que les caractéristiques écologiques à long terme du bois d’œuvre procurent à GreenFirst de grands avantages conjoncturels et durables dans le marché des produits de construction. GreenFirst a pour objectif à long terme de devenir un leader mondial de l’industrie forestière.

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site : www.greenfirst.ca

Conseillers

Norton Rose Fulbright Canada S.E.N.C.R.L., s.r.l. agit en qualité de conseiller juridique de GreenFirst, RBC Marchés des capitaux agit à titre de conseiller financier de GreenFirst, NordStar a agi à titre de conseiller en matière d’opérations de GreenFirst et Services transactionnels de KPMG a fourni une aide en matière de vérification diligente à Greenfirst.

Information prospective

Certains énoncés dans le présent communiqué et dans d’autres communications publiques orales et écrites de GreenFirst pourraient constituer des énoncés prospectifs qui reflètent les attentes de la direction relatives à la croissance future, au rendement financier et aux perspectives et occasions commerciales de GreenFirst, notamment en ce qui concerne l’opération proposée en date du présent communiqué. De façon générale, ces énoncés prospectifs se reconnaissent à l’utilisation de termes prospectifs comme « anticiper », « croire », « estimer », « planifier », « prévoir », « s’attendre à », « prédire », « avoir l’intention », « pouvoir », éventuellement employés au conditionnel, « si » et autres expressions semblables.

Le présent communiqué comprend notamment des énoncés prospectifs relatifs aux attentes de GreenFirst portant sur ce qui suit : les avantages anticipés et la motivation stratégique liés à l’opération; l’incidence de l’opération sur GreenFirst et ses activités; les efficiences opérationnelles attendues devant être obtenues du fait des dépenses en immobilisations de GreenFirst dans les actifs achetés; le calendrier et l’obtention prévus des approbations réglementaires requises; le calendrier prévu de la clôture de l’opération; la nature, la taille et les sources de financement disponibles pour GreenFirst; le calendrier, les détails et la fixation du prix du placement de droits; le remplacement de la facilité de crédit; la durée de la suspension de négociation des actions ordinaires; le calendrier aux fins du respect des conditions de clôture aux termes de la convention; le calendrier des changements touchant le conseil et la direction; et la date prévue de la clôture. Tous ces énoncés sont faits conformément aux règles refuges des lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. Ces énoncés reflètent les attentes actuelles de la direction concernant les événements et le rendement opérationnel futurs et sont valables uniquement à la date du présent communiqué. En outre, les énoncés prospectifs sont fournis pour donner de l’information sur les attentes actuelles de la direction et les plans concernant l’avenir. Les lecteurs sont avisés qu’il peut être inopportun de se fier à ces renseignements à d’autres fins.

De par leur nature, les déclarations prospectives exigent de la direction qu’elle formule des hypothèses et sont soumises à des risques et incertitudes inhérents. Il existe un risque important que les prédictions, prévisions, conclusions ou projections ne se révèlent pas exactes, que les hypothèses de la direction ne soient pas exactes et que les résultats, performances ou réalisations réels diffèrent sensiblement de ces prédictions, prévisions, conclusions ou projections exprimées ou sous-entendues par ces déclarations prospectives. Nous avertissons les lecteurs de ne pas accorder une confiance excessive aux déclarations prospectives de ce communiqué de presse, car un certain nombre de facteurs pourraient faire en sorte que les résultats, conditions, actions ou événements futurs réels diffèrent sensiblement des cibles, perspectives, attentes, objectifs, estimations ou intentions exprimés dans les déclarations prospectives. Ces facteurs comprennent, sans s’y limiter : les conditions générales de l’économie mondiale, du marché et des affaires ; les exigences gouvernementales et réglementaires et les actions des autorités gouvernementales ; et les relations avec les employés, les clients, les partenaires commerciaux et les concurrents.

GreenFirst met en garde contre le fait que la liste de tous les facteurs possibles qui précède n’est pas exhaustive, car d’autres facteurs pourraient avoir une incidence négative sur nos résultats. Lorsqu’ils s’appuient sur nos énoncés prospectifs pour prendre des décisions concernant GreenFirst et ses titres, les investisseurs et autres personnes doivent examiner attentivement les facteurs susmentionnés et d’autres incertitudes et événements potentiels. GreenFirst n’a pas l’intention, et décline toute obligation, de mettre à jour les déclarations prospectives, qu’elles soient écrites ou orales, ou qu’elles résultent de nouvelles informations ou autres, sauf si la loi l’exige.

La TSXV et son fournisseur de services de réglementation (selon la définition de ce terme dans les politiques de la TSXV) n’acceptent aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.


Source : GreenFirst