Interdiction des plastiques à usage unique : quel impact pour l’industrie de l’emballage?

Source : Gouvernement du Canada

De l’industrie
Outils
Typographie

Le gouvernement canadien est responsable d’un récent développement dans le domaine des produits en plastique à usage unique, et ce dans le cadre de son agenda RÉSIDUS PLASTIQUE ZÉRO.

En effet, le 22 juin dernier, le gouvernement fédéral a publié un interdit de produits en plastique à usage unique qui va s’étendre sur une période de trois ans. Du coup, l’interdiction entre en vigueur en décembre 2022 et la vente des produits prohibés sera interdite à partir de décembre 2023. L’exportation de tels plastiques sera quant à elle interdite à la fin de 2025.

Les produits à usage unique visés sont les sacs de plastique, les ustensiles, les emballages alimentaires de même que d’autres produits problématiques comme les pailles et les bâtons de plastique pour le café. Le gouvernement canadien désire aussi réglementer l’usage de termes comme « compostable », « biodégradable » et « dégradable » pour certains items à usage unique. Ainsi on mettra sur pied un registre pour les producteurs de produits en plastique sur le marché canadien et sur la façon dont ces produits ne se rendent pas à l’enfouissement.

Parmi les alternatives au plastique, le gouvernement entend utiliser certains matériaux renouvelables comme le bois, le papier et la pâte de fibre moulée. Qu’est-ce que cela veut dire pour l’emballage en papier? Dans une perspective plus globale, il y a clairement un changement de direction vers des matériaux d’emballage durables. Des compagnies comme P&G, Carlsberg, Amazon, McDonalds et Nestlé, pour ne nommer que celles-là, ont récemment annoncé leurs couleurs et se dirigent vers le papier.

Rappelons que les grades d’emballage fabriqués au Canada – boites en carton ondulé, boite en carton et sacs en papier – sont produits surtout avec de la matière recyclée. Les fibres de papier proviennent à l’origine des arbres, bien entendu, mais par règlement chaque hectare de bois récolté au pays doit être régénéré. Règle générale, les boites en carton ondulé peuvent être recyclées jusqu’à dix fois. Une récente étude de l’Université de technologie d’Autriche avance même que les fibres de bois peuvent être recyclés jusqu’à 25 fois avant de perdre leur intégrité structurelle et mécanique.

Source : PPEC


Jaclin Ouellet, Journaliste, Le Maître papetier