La Cour de la Colombie-Britannique devrait veiller à ce que le financement de la Northern Pulp protège les travailleurs et le secteur forestier

De l’industrie
Outils
Typographie

VANCOUVER—Unifor exhorte la Cour de la Colombie-Britannique qui supervise les audiences de protection des créanciers de Northern Pulp à s'assurer que la ridicule querelle entre Paper Excellence et le gouvernement de Nouvelle-Écosse ne détruise pas l'industrie forestière de cette province.

Il faut parvenir à un accord de financement qui soit bon pour les travailleuses et travailleurs, protège l'environnement et soutienne le maintien du secteur forestier en Nouvelle-Écosse.

« Suite à l'annonce du gouvernement de la Nouvelle-Écosse de s'opposer au financement par des tiers de Northern Pulp, il est clair que davantage de travail doit être fait pour parvenir à un accord mutuellement bénéfique, a déclaré Linda MacNeil, directrice régionale de la région de l'Atlantique d’Unifor. L'audience de demain devant la Cour suprême de la Colombie-Britannique est un moment déterminant pour l'avenir du secteur forestier dans cette province. Nous espérons que le juge forcera Northern Pulp et le gouvernement à négocier des conditions de financement qui garantiront à nos membres le paiement de leurs indemnités de licenciement et laisseront la porte ouverte à un redémarrage futur de l'usine. »

Les membres de la section locale 440 d'Unifor à l'usine attendent toujours plus de 7 millions de dollars d'indemnités de licenciement qui leur sont dues. Si la société ne parvient pas à obtenir un financement de débiteur-exploitant, elle a averti les membres d'Unifor qu'elle sera à court d'argent d'ici le début du mois d'août et qu'elle ne pourra pas remplir ses obligations envers les travailleuses et travailleurs, les entrepreneurs forestiers, les propriétaires terriens et les autres prestataires de services.

« Si un accord de financement ne peut être conclu par le biais des tribunaux de la Colombie-Britannique, les Néo-Écossais devront payer pour le nettoyage du site de l'usine et subiront les conséquences de la perte d'un moteur économique clé de la région, a déclaré Scott Doherty, adjoint exécutif du président national. Le meilleur résultat pour toutes les parties concernées serait que Paper Excellence obtienne un financement pour les dettes impayées de Northern Pulp, et pour un redémarrage futur de l'usine avec la mise en place d'une installation de traitement écologique. »

Unifor soutient et préconise depuis longtemps une solution à la situation de Northern Pulp qui soutienne les bons emplois, protège l'environnement et respecte les Premières nations.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie, dont 24 000 dans le secteur forestier. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.


Source : Unifor

Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les refusez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.