Le maire de Powell River réagit à la fermeture de l’usine Catalyst

Source : Peak

De l’industrie
Outils
Typographie

La fermeture indéfinie de l’usine Catalyst Paper Tis’kwat fait très mal à la localité de Powell River. Ainsi, le maire de cette localité, David Formosa, s’est dit atterré par la mauvaise nouvelle.

« Nos pensées sont avec les employés et leurs familles qui sont frappés de plein fouet par cette décision de Paper Excellence. La municipalité travaille déjà avec le député Nicholas Simons, le gouvernement provincial ainsi que d’autres associations pour supporter les travailleurs en ces temps difficiles, surtout à l’approche de la saison des Fêtes., » de commenter M. Formosa.

Ce dernier ajoute que la municipalité a fait tout en son pouvoir depuis plus de 10 ans pour assurer les opérations à l’usine, y compris un congé de taxe à la propriété. Elle a aussi collaboré avec la compagnie pour sécuriser des fonds pour améliorer la qualité des opérations et cherche activement de nouveaux propriétaires pour assurer la pérennité des installations.

Selon le maire, il existe bel et bien des opportunités pour redévelopper le site. « Paper Excellence, le gouvernement de Colombie-Britannique et Renewable Hydrogen Canada discutent à l’heure actuelle de la transition de l’usine vers la production de quantité significative d’hydrogène et de combustible propre. Je l’affirme depuis plusieurs années : il s’agit d’une excellente infrastructure pour accueillir une nouvelle industrie. »

Même si M. Formosa prend bien soin de ne faire aucune promesse quant au développement du projet, la municipalité continue de discuter avec le premier-ministre de la province et avec Paper Excellence afin de s’assurer que toutes les opportunités sont envisagées. M. Formosa conclu en précisant que d’autres joueurs sur le marché papetier ont fait part de leur intérêt pour les installations de Powell River.


Jaclin Ouellet, Journaliste, Le Maître papetier