Le secteur forestier canadien soutient un nouveau programme national destiné aux jeunes Autochtones

Source : APFC

De l’industrie
Outils
Typographie

Plus tôt aujourd'hui, l'Association des produits forestiers du Canada (APFC) s'est engagée à verser 10 000 $ pour soutenir le programme OYEP (Outland Youth Employment Program) et ses activités d'éducation et de formation pour les jeunes Autochtones.

Le nouveau programme d'accompagnement est disponible partout au Canada pour les participants et les diplômés du programme OYEP, tout au long de l'année. Il propose des approches holistiques et pratiques de l'éducation et de la formation ainsi que des possibilités de travail qui aident et inspirent les jeunes à être les moteurs de leur santé et de leur bien-être personnel et professionnel - en reconnaissant que ce chemin vers la santé socio-économique est différent pour chacun.

Le programme s'appuie sur le réseau national actuel d'éducation de l'OYEP, qui offre des possibilités de travail aux jeunes Autochtones en âge de fréquenter l’école secondaire. Les camps d'été permettent aux jeunes d'acquérir une expérience professionnelle estivale en leur offrant une formation et un enseignement dans un espace de soutien qui reproduit divers milieux de travail.

« Au moment où le secteur forestier canadien construit sa réserve de talents et ses leaders pour demain, nous voyons un potentiel incroyable chez les jeunes des communautés autochtones », a déclaré Derek Nighbor, président et chef de la direction de l'APFC. « Nous sommes des adeptes du programme OYEP depuis un certain temps et ses résultats parlent d'eux-mêmes. Une étude menée en 2019 par le Conseil canadien pour l’entreprise autochtone (CCEA) a montré que 92 % des participants ont ensuite terminé leurs études secondaires (ou l'équivalent) et que 77 % occupent un emploi. Nous sommes heureux de voir comment ce programme peut faire avancer les choses et créer de nouvelles possibilités de croissance, de leadership et d'emploi », a ajouté M. Nighbor.

« Notre nouveau programme s'efforce de favoriser la résilience personnelle et la santé socio-économique par la résolution de problèmes, la responsabilisation personnelle, la confrontation des défis par une pensée innovante, la planification stratégique et les solutions communautaires », a noté le directeur national de l'OYEP, Mark Kmill. « À l'aide d'une variété de défis réels, les jeunes peuvent pratiquer et renforcer leur capacité de résilience avec le soutien et les conseils d'un réseau national de personnel, de mentors, d'employeurs, d'éducateurs, de leaders culturels et de formateurs fiables et dignes de confiance partout au pays. Nous sommes honorés de contribuer à éliminer les nombreux obstacles qui empêchent les jeunes Autochtones de participer pleinement à leur santé socio-économique personnelle. »

L’APFC offre une voix, au Canada et à l’étranger, aux producteurs canadiens de bois, de pâte et de papier pour les questions touchant le gouvernement, le commerce et l’environnement. L’industrie des produits forestiers, dont le chiffre d’affaires annuel dépasse 80 milliards de dollars, a des activités dans plus de 600 collectivités. Elle procure 230 000 emplois directs et plus de 600 000 emplois indirects d’un océan à l’autre, ce qui en fait l’un des principaux employeurs au pays.


Source : APFC