Le syndicat espère que Northern Pulp ''fera la bonne chose'' et versera les régimes de retraite

De l’industrie
Outils
Typographie

Le syndicat représentant les travailleurs licenciés de Northern Pulp dit que ses membres sont « très nerveux », mais espère que l'usine de Nouvelle-Écosse paiera près de 3,7 millions de dollars pour couvrir le déficit des régimes de retraite, dont 342 000 $ dus le mois prochain.   

Le mois dernier, Northern Pulp a révélé lors d'une procédure de protection contre les créanciers que les paiements des régimes de retraite spéciaux ne faisaient pas partie de ses prévisions révisées pour la fin de 2020, 2021 et 2022. 

« Je crois qu'au bout du compte, l'entreprise effectuera le paiement », a déclaré Wanda Skinner, présidente de la section locale 440 d'Unifor et l'une des deux employées syndicales actives de l'usine. 

2 régimes de retraite à prestations déterminées

Après 54 ans, la production de pâte à l'usine du comté de Pictou s'est arrêtée le 12 janvier 2020,  mettant 302 personnes au chômage. L'usine a deux régimes de retraite à prestations déterminées; un pour 134 salariés actifs et retraités et un plus important pour les salariés horaires avec 476 actifs et retraités.

« Je connais nos employés licenciés, nos employés retraités et même les employés actifs. Nous sommes très nerveux. Nous espérons que l'entreprise continuera à effectuer  le versement de la retraite. Et alors qu'ils continuent d'essayer de remettre l'entreprise sur pied, j’essaie d’être optimiste pour tout le monde », a déclaré Wanda Skinner.

Lire la suite de l'article (en anglais)

Source : CBC News

 

Note: Le Maître papetier n'est pas responsable de l'exactitude ou de la disponibilité du contenu sur les sites Web externes.