Les succès, les échecs et les grands efforts

De l’industrie
Outils
Typographie

Les défis uniques auxquels sont confrontés les différents secteurs d’activité peuvent rendre une réouverture sûre et progressive encore plus complexe.

 Les échecs

L’un des secteurs les plus névralgiques est peut-être celui de la restauration. Les restaurants et les bars sont, de par leur nature même, des lieux de rassemblement. Ils peuvent ainsi être le théâtre de comportements très risqués, en particulier chez des groupes que l’on croyait relativement protégés, du moins contre le pire, comme les milléniaux

Prenons le cas d’un bar situé dans la région de la Montérégie, près de Montréal au Québec (Canada). En juin dernier, près de 60 personnes ont participé à deux fêtes organisées dans des maisons privées différentes (ce qui constitue déjà un problème). Les tests ont révélé par la suite qu’un tiers des participants avaient la COVID-19. Pour aggraver les choses, cinq des participants contaminés ont terminé la soirée en se rendant au bar. À la suite de ce malheureux incident, la Régie régionale de la santé de la Montérégie n’a eu d’autre choix que d’émettre un avis pour demander à toutes les personnes qui avaient assisté à l’une des deux fêtes et à tous ceux et celles qui avaient visité le bar ce week-end-là d’aller faire un test de dépistage. L’une des règles qu’il faut désormais respecter dans les bars est l’obligation de rester assis en tout temps (sauf pour les pauses toilettes bien sûr).

Chez nos voisins du Sud, le New York Times rapporte qu’en Floride, 2020 devient rapidement l’été de la terreur. En effet, pendant quatre jours consécutifs à la fin du mois de juillet, le nombre quotidien de décès a battu les records de l’État. Alors que les cas de coronavirus se multiplient sur une grande partie du territoire des États-Unis, les dirigeants repensent leurs stratégies pour enrayer la propagation. Certains gouverneurs font même marche arrière en ce qui concerne la « réouverture » de leur État. Les dirigeants du Texas et de la Floride ont soudainement imposé de nouvelles restrictions pour les bars, un revirement qui n’était même pas envisagé peu de temps avant.

Les grands efforts

Sur un autre front, le milieu de l’été est maintenant passé et la réouverture des écoles est la source de nombreuses préoccupations. Un point positif de l’évolution rapide de la COVID‑19 est peut-être qu’elle nous force à rester au fait de la situation et à être prévoyants. À titre d’établissements d’enseignement, les écoles n’ont pas les mêmes objectifs que les autres secteurs. La sécurité et l’apprentissage y sont à priorité égale. Selon des études publiées dans The Lancet, les niveaux de transmission du coronavirus dans les écoles sont faibles lorsque des mesures de santé publique sont en place. Les auteurs de la première étude ont utilisé des données de modélisation pour établir si une deuxième vague d’infections pouvait être évitée au Royaume‑Uni si les mesures de sécurité étaient renforcées dans les écoles à leur réouverture. Pour la seconde étude, on a analysé des données concrètes de la première vague d’infections de la COVID-19 en Nouvelle-Galles-du-Sud, en Australie, afin de comprendre la transmission du virus dans les écoles et les garderies. Les deux études ont conclu que les écoles peuvent fonctionner de façon sécuritaire si des mesures de contrôle du virus efficaces sont en place. 

Comme il s’agit d’une pandémie mondiale, nous devons collaborer avec des alliés internationaux du secteur de l’éducation et apprendre de leurs choix et de leurs résultats.

Les succès

Certaines entreprises ont déjà constaté les résultats positifs de la mise en place et du respect de mesures strictes, mais pertinentes. Apple a ouvert certains de ses magasins en mai, puis d’autres en juin. Dans une lettre ouverte aux clients, Deirdre O’Brien, vice-présidente principale chez Apple, a présenté le plan de réouverture de l’entreprise de manière très transparente. En plus de limiter l’achalandage dans les magasins, de prendre la température des clients et de fournir des masques, les magasins favorisent la prise d’un rendez-vous pour le Genius Bar, le dépôt et le ramassage des appareils et procèdent à un nettoyage rigoureux de toutes les surfaces, des produits exposés et des zones les plus fréquentées. Cette stratégie permet d’ouvrir des magasins, d’assurer un contrôle et la sécurité et de satisfaire les clients. 

Dans un tout autre secteur d’activité, GM a dû faire preuve d’une attention particulière et de beaucoup de planification lors de la réouverture de ses usines. Après tout, il s’agit de chaînes de montage où les employés doivent travailler à proximité les uns des autres. La majorité des préoccupations de GM au sujet de la propagation de la COVID-19 chez les travailleurs étaient liées aux entrées et aux sorties des usines. Dans le passé, les travailleurs étaient en contact étroit les uns avec les autres lorsqu’ils quittaient le bâtiment alors qu’arrivait l’équipe du prochain quart de travail. Le constructeur automobile a donc rappelé une seule équipe dans ses usines américaines, a surveillé la situation, puis a ajouté graduellement d’autres équipes. 

« Nos procédures de sécurité exhaustives sont efficaces et nos fournisseurs ont fait un excellent travail dans la mise en œuvre de leurs stratégies de retour au travail et leurs cahiers de sécurité, a déclaré l’entreprise dans une récente communication. Nous pouvons maintenant augmenter la production pour répondre à la demande croissante des clients et à la forte demande des concessionnaires. » 

Il y a eu quelques revers dans certains des États américains les plus durement touchés, mais à l’échelle nationale et internationale, l’industrie retombe sur ses pieds. 

GM attribue le succès de son « redémarrage en douceur » aux leçons qu’elle a apprises sur la sécurité des travailleurs durant la préparation et la mise en œuvre des mesures de sécurité rigoureuses qui ont été imposées en Chine et en Corée du Sud plus tôt cette année. Les usines de GM en Corée du Sud n’ont jamais fermé et aucun travailleur de GM n’a eu la maladie.

Nous accumulons de plus en plus de renseignements qui nous aideront à nous adapter à cette nouvelle réalité. Voici d’ailleurs quelques conseils pour le secteur de la restauration qui pourraient également s’appliquer à un plus large éventail d’entreprises. 

Il semble donc que la réouverture progressive de l’économie en Amérique du Nord et ailleurs a été la source de nombreuses leçons. Comme dans bien des situations, il y a de bonnes choses, de moins bonnes choses et des choses à apprendre. 

Cascades s’engage à fournir un environnement sûr et propre à ses employés et à offrir à ses clients des produits qui leur permettront de faire de même.


Source : Cascades PRO


Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les refusez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.