Mieux vaut laisser repousser les forêts coupées plutôt que de planter

De l’industrie
Outils
Typographie

Il est souvent préférable de laisser des terrains en friche ou des forêts coupés se regarnir de verdure naturellement sans planter de nouveaux arbres, selon une vaste étude internationale à laquelle a participé un professeur de l’UQAM.

Publiée mercredi dans la revue «Nature», cette méta-analyse montre que la capacité de régénération des forêts a été sous-estimée en moyenne de 32 % par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

Lire la suite de l'article

Source : Le Journal de Montréal

 

Note: Le Maître papetier n'est pas responsable de l'exactitude ou de la disponibilité du contenu sur les sites Web externes.

Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les refusez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.