Publication du rapport « Insectes, maladies et feux dans les forêts du Québec en 2021 »

De l’industrie
Outils
Typographie

Les principaux problèmes liés aux insectes et aux maladies qui ont été observés dans les forêts, les plantations et les pépinières forestières du Québec en 2021 sont présentés dans un rapport publié par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP).

Des statistiques sur les feux de forêt complètent ce bilan.

Voici les principaux faits marquants :

  • L’épidémie de tordeuse des bourgeons de l’épinette s’est poursuivie dans les régions touchées en 2020;
  • L’application d’un plan d’intervention contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette se poursuit dans les régions de la Côte-Nord, du Saguenay–Lac-Saint-Jean, du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et de la Capitale-Nationale;
  • De fortes populations de spongieuse européenne ont été observées dans le sud-ouest de la province en 2021. Les régions touchées incluent l’Outaouais, le sud des Laurentides et, surtout, la Montérégie;
  • La principale région touchée par le phénomène de dépérissement des pins est la Chaudière-Appalaches;
  • En pépinières forestières, les températures chaudes du printemps suivies de gel ont provoqué d’importants dégâts abiotiques;
  • La pourriture des racines s’est attaquée à 892 000 plants;
  • Le nombre de feux en 2021 est supérieur à la moyenne des 10 dernières années (472 feux). Cependant, la superficie touchée est 65 % plus faible que la moyenne des 10 dernières années de cette même période (18 977 ha). 

Ce document fait également état des prévisions du MFFP quant au comportement des principaux ravageurs forestiers pour 2022.

Consultez le rapport annuel (PDF 6.67 Mo) pour connaître tous les détails.

Un travail d’équipe

La collecte des données a été effectuée par les techniciens et techniciennes en protection des forêts du Secteur des opérations régionales et par le personnel de la Direction de la protection des forêts du MFFP. Cette direction a le mandat de s’assurer, entre autres, de la protection efficiente des forêts  contre le feu, les insectes et les maladies. Une cinquantaine de personnes travaillent à la réalisation de ce mandat chaque jour!


Source : Gouvernement du Québec